Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Dimanche 3 Avril à 11:45

Cellule terroriste liée à la branche libyenne de DAECH : Arrestation de deux autres éléments à Casablanca et Had Soualem





Rabat - Deux éléments terroristes chargés du financement et de la coordination avec les combattants de DAECH en Libye ont été appréhendés les 1er et 2 avril à Casablanca et Had Soualem, dans le cadre de l'enquête en cours au sujet du démantèlement d'une cellule terroriste liée à la branche libyenne de DAECH, qui s'activait à Marrakech, Essmara, Sidi Bennour et Had soualem, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Les investigations ont révélé l'ampleur de la gravité des plans de cette cellule, marqués par une évolution qualitative visant la paix et la stabilité du Royaume à travers une série d'opérations terroristes prenant essentiellement pour cible des éléments des différents
services sécuritaires.

L'enquête a montré également que certains membres de cette cellule, qui projetaient de rejoindre les camps de DAECH en Libye, étaient en liaison avec des éléments actifs sur la scène libyenne, chargés du soutien logistique, pour leur faciliter l'adhésion à cette organisation terroriste dans la perspective d'un retour au Royaume pour y perpétrer des projets terroristes selon l'agenda de l'organisation dite "Etat islamique".

Composée de 10 membres, la cellule terroriste liée à la branche libyenne de DAECH a été démantelée le 24 mars dernier.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara