Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 26 Février à 10:45

Casablanca : "Olea Institute" lance la 1ère édition du "Social Talk review" pour la mise en oeuvre de l'entreprise sociale au Maroc



Casablanca - L'association "Olea Institute" pour le développement et l'entrepreneuriat solidaires a lancé, mardi à Casablanca, la 1ère édition de son premier ouvrage sur le débat social "le Social Talk review 2014" pour la mise en oeuvre de l'entreprise sociale au Maroc.



Cet ouvrage présente les conclusions du "Social Talk", un débat initié en 2014 sur l'entrepreneuriat solidaire avec la participation de quelque 100 experts et 50 institutions nationales et internationales, a souligné le président de "Olea Institute", Younes El Jaouhari dans une déclaration à la MAP, à l'issue d'une rencontre organisée pour la présentation de cet ouvrage.

Le "Social talk review" reprend surtout la proposition d'"Olea Institute" pour mettre en oeuvre l'entreprise sociale au Maroc, a-t-il fait savoir, notant que cette proposition est constituée de quatre composantes, à savoir: la définition de l'entreprise sociale,19 recommandations à l'Etat, le sous-bassement du business modèle de l'entreprise sociale et une première esquisse des outils de financement solidaires.

La définition de l'entreprise sociale est un préalable important à l'adoption de ce nouveau mode d'entreprise au Maroc, selon M. El Jaouhari qui souligne l'importance de clarifier ce concept et de déterminer de façon claire son positionnement par rapport aux entités existantes comme les associations, les coopératives ou encore les entreprises privées.

Toute action menée par une quelconque partie nécessitera une définition claire et précise, a-t-il expliqué notant que c'est le cas surtout de l'action de l'Etat auquel "Olea Institute" soumet aujourd'hui 19 propositions.

Ces propositions permettraient de préciser le contexte d'action pour l'entrepreneuriat social, a-t-il mis en avant, soulignant que la recommandation la plus importante est la création d'un statut juridique propre à l'entreprise sociale.

La loi cadre de l'économie sociale et solidaire (en cours de préparation) serait une bonne opportunité pour cela, a expliqué M. El Jaouhari, ajoutant que les recommandations d'"Olea Institute" insistent aussi sur le développement d'une stratégie nationale intégrée pour le développement de l'entrepreneuriat social au Maroc.

Le "Social Talk review" propose aussi les éléments qui composent le business modèle d'une entreprise sociale. En nombre de cinq, cette proposition met en avant le rôle à jouer par l'entrepreneur social, ses valeurs, les objectifs qu'il adopte, sa capacité à innover et à solliciter les aides de l'Etat, a-t-il mis en avant.

Pour le financement de l'entreprise sociale, M. El Jaouhari a mis l'accent sur l'mportance de mettre en place des institutions et des outils de financement solidaire qui feraient intervenir en même temps les instruments de financement classiques, les subventions de l'Etat ainsi que l'innovation fiscale.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara