Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Samedi 5 Décembre à 10:10

Casablanca : Inauguration de l'exposition collective "Les mains qui voient"



Casablanca - La 2ème édition de l'exposition collective "Les mains qui voient" a été inaugurée, vendredi, au Forum de la Culture (ex cathédrale Sacré-Cœur) à Casablanca, à l'initiative de l'Association Création et Communication (ACC).



Organisée avec le soutien du ministère de la Culture et en partenariat avec l'Ecole Supérieure des Beaux Arts de Casablanca, la Mondial Art Académia, l'Association Pensée Plastique et la Ville de Casablanca, cette manifestation artistique se veut un espace ouvert qui mise sur la nouveauté et la créativité, en présentant des travaux d'artistes chercheurs de différentes régions du Maroc et d'artistes originaires d'autres pays.

Pour le critique d'art, Abdallah Cheikh, ce rendez-vous artistique par excellence se veut une tribune pour s'arrêter sur les trois tournants ayant marqué l'évolution artistique, à savoir, l'avant modernité, la phase de la modernité et l'étape post-modernité.

Cette rencontre ambitionne de véhiculer un message selon lequel le Maroc est résolument déterminé à accompagner les développements que connait le mouvement artistique contemporain mondial, a-t-il assuré.

Pour sa part, le président l'Association Création et Communication (ACC), Mohamed Mansouri, a souligné que cette manifestation se propose de mettre l'accent sur les objectifs de l'éducation artistique et culturelle qui vise en premier lieu la formation de l'esprit, la découverte et la créativité. 

Cette découverte a du sens parce qu'elle est étroitement liée à l'expérience vécue, a-t-il enchainé, ajoutant que l'œuvre d'art peut être inductrice de certaines activités ou recherches et servir de support inducteur ou déclencheur, relance ou référence.

Développer la créativité de la personne suppose d'éveiller sa curiosité artistique, de lui donner envie de s'exprimer et de chercher comment s'exprimer, de développer sa capacité à proposer des réponses étonnantes, a-t-il dit. 

Cette édition, rehaussée par la participation de 40 artistes plasticiens et d'autres sculpteurs, est dédiée au parcours abondant de l'artiste plasticien Abdelkrim Ghattas, acteur incontournable de l'art contemporain au Maroc et professeur pédagogue à l'Ecole Supérieure des Beaux Arts de Casablanca.

"Les mains qui voient", née de l'envie de rendre la création plastique accessible à tous, de partager des impressions et de faire découvrir la diversité de l'art sous toutes ses formes, est aussi le désir de valoriser des artistes dont le talent mérite d'être reconnu et surtout de réconcilier l'art avec le grand public, lit-on dans la présentation de l'exposition.

Cette manifestation tentera de scruter les horizons de l'art pictural, en interrogeant l'histoire reculée et récente et en revisitant l'état de l'iconographie au Maroc, notamment celle présentée par les jeunes créateurs dans leur préoccupation.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus