Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - Lemag - publié le Mardi 25 Février à 15:55

Caravane du patrimoine judéo-marocain : Un hommage posthume à Simon Levy



Ifrane - Les participants à la 4ème caravane du patrimoine judéo-marocain, dont le coup d'envoi a été donné lundi à Ifrane, ont rendu un hommage posthume à Simon Levy pour ses nombreuses recherches sur le patrimoine culturel du Maroc.



Feu Simon Levy - PH espina-roja.blogspot.com
Feu Simon Levy - PH espina-roja.blogspot.com
Les participants dont un gotha d'intellectuels, d'universitaires, de chercheurs et de spécialistes du patrimoine judéo-marocain de divers horizons, ont mis en exergue son parcours professionnel, son patriotisme et sa contribution à l'enrichissement des études linguistiques au Maroc.

S'exprimant à cette occasion, le ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, a mis en avant la contribution de Simon Levy dans l'élaboration du rapport du cinquantenaire sur le développement humain au Maroc, précisant qu'il avait une grande connaissance de l'histoire et de la culture juive au Maroc.

"Il fut plein de vitalité, respectueux des autres, un grand militant et un intellectuel hors-pair", a ajouté le ministre le qualifiant aussi de "l'un des géants contemporains de la culture juive au Maroc".

"Perpétuer sa mémoire est un grand devoir", a tenu à souligner le ministre de l'Education nationale.

De son côté, Ismaïl Alaoui, homme politique et ex-ministre de l'Education nationale a salué ses qualités de pédagogue, son militantisme au sein du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), rappelant que Simon Levy fut chargé de la formation des militants du parti.

M. Alaoui a également appelé, dans ce cadre, à la publication de ses recherches linguistiques particulièrement la dialectologie marocaine, mettent en valeur son dynamisme et son nationalisme ainsi que sa pédagogie exemplaire.

Le président de l'université Al Akhawayn, Driss Ouaouicha, a quant lui, mis en valeur son dévouement à la préservation et la promotion du patrimoine judéo-marocain, précisant qu'il fut aussi un grand spécialiste de la langue et la littérature espagnoles.

Il a également rappelé que ses recherches ont été axées notamment sur l'histoire des Juifs marocains et les dialectes utilisés au Maroc, évoquant aussi son engagement syndical et politique.

D'autres participants, dont le président de la communauté juive de Meknès, Albert Devico, et la conservatrice du musée du patrimoine judéo-marocain à Casablanca, Zhor Rehihil ainsi que des amis et membres de la famille du défunt ont relaté quelques expériences de sa vie d'enfance et mis en valeur ses qualités humaines et compétences professionnelles, relevant que Levy fut un fin connaisseur de la culture marocaine.

Natif de Fès en 1934 et décédé début décembre 2011, Simon Levy a débuté sa carrière politique en 1953, en militant pour l'indépendance du Maroc au sein du PPS, anciennement Parti communiste marocain. Il a fait partie pendant plus de 30 ans du bureau politique du parti. Simon Levy a enseigné pendant de nombreuses années à la faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat.

Le défunt, qui a toujours revendiqué son identité judéo-marocaine, était secrétaire général de la Communauté juive de Casablanca et dirigeant du musée du judaïsme marocain.

Il a écrit plusieurs ouvrages à ce sujet dont "Essais d'histoire et de civilisations judéo-marocaines", paru en 2001.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus