Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 23 Juin à 14:35

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 23 juin :



Sénégal-Economie

La baisse de la production de phosphates au Sénégal enregistrée durant le premier trimestre 2015, s'est poursuivie durant les quatre premiers mois de 2015, a-t-on indiqué lundi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Cette production s'est établie à 304.600 tonnes contre 443.000 tonnes durant les quatre premiers mois de l'année 2014, soit une régression de 31,2%.

Cette situation est due pour l'essentiel à la forte baisse de 35,8% des phosphates de calcium qui se situent à 237.000 tonnes contre 369.200 tonnes durant les quatre premiers mois de 2014.

Quant à la production d'attapulgite, elle connait une baisse de 8,4%, passant de 73.800 tonnes en 2014 à 67.600 tonnes en 2015.

Sénégal-Afrique-Fiscalité

Un atelier de sensibilisation et de mobilisation des acteurs pour la création d'un organisme mondial sur la fiscalité se tient, mardi à Dakar, a-t-on indiqué auprès des organisateurs.

Organisée par le Forum civil et Oxfam dans le cadre de la semaine globale d'action sur la fiscalité, cette rencontre a pour objectif de mobiliser les acteurs autour d'une campagne en vue d'accompagner l'Etat du Sénégal à se mobiliser au plus haut niveau et à s'engager comme porte-voix des Pays les Moins Avancés.

Dans la perspective de la conférence des Nations Unies sur le financement du développement, prévue du 12 au 16 juillet 2015 à Addis Abeba, Oxfam et ses partenaires travaillent pour que la question de la fiscalité internationale soit au cœur de l'agenda de la rencontre, indique la source.

Guinée Electricité

Le groupe Veolia s'engage à fournir des services de gestion énergétique à Electricité de Guinée (EDG), par le biais d'un contrat de performance de quatre ans, d'une valeur de 11.3 millions d'Euros.

Ce contrat, attribué à Veolia à travers sa filiale Veolia Africa, s'inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement de Guinée Conakry de soutenir la reprise du marché de l'électricité dans le pays via un ambitieux programme de modernisation lancé en 2012, indique un communiqué.

'Ce contrat constitue une étape importante du développement de Veolia en Afrique et renforce notre position de leader en matière de gestion de la production et de la distribution d'électricité sur le continent'', explique Patrice Fonlladosa, Président Directeur Général de la zone Afrique Moyen-Orient de Veolia dans le communiqué.

Cameroun-Gaz

Les pouvoirs publics camerounais ont débloqué 28,3 milliards de francs CFA (environ 43,1 millions euros) au titre des subventions au gaz domestique en 2014, selon des chiffres publiés lundi par la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH), le régulateur du secteur des hydrocarbures au Cameroun.

Une subvention qui intervient dans un contexte de fluctuation du marché, avec une augmentation de 14 pour cent de la consommation du gaz domestique au Cameroun.

Cette somme représente 67,63 pour cent des charges sur activités ordinaires de l'organisme, fait remarquer la CSPH, alors que plus de 80 pour cent du gaz domestique consommé au Cameroun est importé.

Gabon-Jeunesse-Entreprenariat.

La Junior Achievement (JA) Gabon et l'Office National de l'Emploi (ONE) ont signé le week-end dernier à Libreville un accord de partenariat et de coopération dans le cadre du programme 'Career Sucess'', qui vise à accompagner près de 600 jeunes demandeurs d'emploi âgés de 16 à 35 ans, en vue de lutter contre le chômage dans le pays.

'Career Sucess'' est un programme de formation consacré à l'insertion professionnelle des jeunes sans qualification ou en cours de formation professionnelle. Il permettra aux différents participants d'acquérir des outils et des compétences nécessaires pour trouver de l'emploi dans les secteurs à forte croissance au Gabon.

Plusieurs types d'ateliers sont proposés à cet effet, relatifs notamment à la rédaction d'un curriculum vitae (CV), l'identification de l'emploi correspondant à son profil et à l'entretien d'embauche.

Gabon-Mines.

Le ministre gabonais des mines, Christophe Akagha Mab, a eu récemment à Libreville une réunion de travail avec les principaux opérateurs du secteur miniers, réunis au sein de l'Union minière du Gabon (UMIGA), consacrée à faire le point sur la situation du secteur, notamment l'évolution des activités minières et ses attentes vis-à-vis de l'Etat, ainsi que la situation actuelle du marché international.

Le secteur minier au Gabon est actif malgré la morosité du marché mondial, ont tenu à souligner les membres de l'UMIGA, déplorant que le secteur est à la peine à cause de la dépréciation du marché qui se caractérise par des prix très bas des matières, ce qui les obligent par conséquent, insistent-ils, à être attentifs quant à la maîtrise des coûts et des performances.

Mali-Agriculture-Irrigation

Le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada va financer un vaste projet d'agriculture irriguée au Mali, dans les régions de Koulikoro et Mopti, à hauteur de 35 milliards FCFA sur 5 ans (1 euro est équivaut à 655 FCFA), rapportent des médias locaux.

D'après la Direction Générale du Génie Rural au Canada, la projet prévoit la construction d'au moins 59 micro-barrages, sur environ 2 630 ha, dont 27 au pays Dogon (sud du Mali), l'aménagement de 9 seuils d'épandage, dont 6 dans la région de Koulikoro (sud ouest), de 80 périmètres irrigués villageois, d'une superficie totale de 3200 ha, la construction ou la réhabilitation de 36 pistes rurales, dont 12 dans la région de Koulikoro, et la construction de 23 nouveaux magasins de stockage de 500 tonnes dans le Delta intérieur, indique le site d'information Malijet.

Mali-Banques

La Banque nationale de développement agricole du Mali (Bnda) a enregistré en 2014 un résultat net après impôts record de 9,53 milliards FCFA (1 euro est équivaut à 655 FCFA), soit une hausse de 63pc par rapport à l'exercice précédent (2013) qui avait affiché un bénéfice net de 5,56 milliards FCFA.

Ce bénéfice record a été dévoilé lors de la 119ème séance du Conseil d'administration de la Banque tenu récemment à Paris.

Selon le Pdg de la BNDA, Moussa Alassane Diallo, cité par le quotidien +L'Essor+, la performance record de la banque résulte de trois atouts dont elle dispose, en l'occurrence son professionnalisme, sa connaissance du monde agricole et son expertise dans le domaine agricole.

Burkina Faso-UEMOA-CEDEAO

L'Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) et la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont tenu, lundi à Ouagadougou, la 14è rencontre interinstitutionnelle au cours de laquelle il a été question de faire le bilan de la mise en œuvre des programmes communs depuis la dernière rencontre et des perspectives pour la sous-région.

Cette réunion a permis de faire le bilan des programmes communs exécutés depuis la dernière rencontre en novembre et d'envisager les perspectives pour l'Afrique de l'Ouest, rapporte le quotidien burkinabè +Sidwaya+, notant qu'en termes de bilan le président de la commission UEMOA a cité l'Accord du partenariat économique (APE) Afrique de l'Ouest-Union européenne dont le processus de signature, malgré qu'il est en bonne voie, porte un défi qui est celui de sa mise en œuvre efficace.

Burkina Faso-Agriculture-Coton

La Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) a organisé, le weekend dernier à Bobo-Dioulasso (capitale économique), la 2ème édition de la 'Nuit du coton'' pour récompenser les meilleurs producteurs de coton, en termes de rendement à l'hectare mais aussi de quantité totale, de même que les meilleurs Groupements de producteurs de coton (GPC).

'Le coton, culture motrice du développement agricole au Burkina Faso'', a été le thème de cette édition, placée sous le patronage du chef de l'Etat, Michel Kafando, rapporte la presse locale, ajoutant que le titre de meilleur producteur cette année est revenu à Fakoro Koné qui, à lui seul, a produit 154 tonnes de coton graine sur 98 ha pour un rendement de 1.580 kg/ha.

Niger-Télécoms

Le ministre nigérien des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique a rencontré, lundi, les responsables des sociétés de téléphonie mobile pour discuter d'un certain nombre de sujets, objets de différends ou d'incompréhension entre le gouvernement et les compagnies de téléphonie depuis l'adoption par l'Assemblée nationale de la loi portant sur la bonification accordées aux abonnés par ces compagnies exerçant dans le pays.

Cette rencontre, indique la presse nigérienne, se tient après la réunion du 13 juin qui a regroupé autour du Premier ministre tous les opérateurs de téléphonie mobile du Niger, une réunion au cours de laquelle le chef du gouvernement a instruit le ministère de tutelle d'engager un dialogue pour "trouver des solutions durables aux préoccupations des opérateurs, des consommateurs et de l'Etat".

La rencontre a porté sur quatre points essentiels à savoir le bonus de communication, le déploiement de la fibre optique, la passerelle internationale unique et la taxe sur l'utilisation du réseau (TURTEL) et les droits de douanes sur les terminaux des télécoms, précise la même source.

Centrafrique-FMI-Economie

La crise politique et sécuritaire prolongée de la République Centrafricaine et l'effondrement de l'activité économique qui en a résulté continuent de présenter des défis majeurs aux autorités de transition, selon le Fonds monétaire international (FMI).

Pour 2015, bien que l'activité économique soit en train de reprendre progressivement, la fragilité de la situation sécuritaire a amené une mission du FMI et les autorités centrafricaines à réviser les projections de la croissance du PIB réel à 5,5 pc, essentiellement en raison d'une relance moins forte qu'attendue des activités forestières et minières.

Du fait d'une meilleure offre et d'une amélioration des circuits de distribution, l'inflation moyenne a amorcé une décélération et devrait baisser à 5,7 pc, ce qui toutefois dépasse le critère de convergence de 3 pc de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), indique la même source, précisant que le déficit du compte courant extérieur devrait atteindre à 11,8 pc du PIB, en raison d'un accroissement des importations liées aux projets d'investissements.

Côte d'Ivoire-UEMOA-Bourse

La ministre auprès du Premier ministre ivoirien, chargée de l'Economie et des Finances, Mme Nialé Kaba a procédé lundi à Abidjan, à l'ouverture des Journées des produits et métiers de la Bourse, estimant que cet événement se tient dans un contexte favorable marqué par un regain de croissance des économies africaines et particulièrement celles de l'UEMOA.

Et de faire observer que le défi de la consolidation de cette croissance économique fait ressortir l'urgence de meilleurs financements des économies nationales, notant que le marché financier régional et la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) ont un rôle important à jouer en tant que pourvoyeurs des ressources en interne.

Côte d'Ivoire-Emploi-Jeunesse

Un atelier d'évaluation d'impact pour la prise de décision dans les secteurs sociaux s'est ouvert lundi à Abidjan, à l'initiative de la Banque Mondiale en partenariat avec J-Pal et le Réseau ivoirien de suivi et d'évaluation (RISE).

A travers cet atelier de 5 jours, les organisateurs entendent examiner parmi les programmes mis en œuvre notamment le projet d'emploi- jeunes pour le développement des compétences (PEJEDC), les plus efficaces mais aussi, mettre en pratique les meilleures manières de les concevoir.

Côte d'Ivoire-UEMOA-Bourse

Les deux indices de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), place boursière de l'Union Economique et Monétaire Ouest- Africaine (UEMOA) ont démarré la semaine en forte progression.

Ainsi, l'indice BRVM 10 a enregistré une hausse de 0,55 pc sur sa valeur qui s'est affichée à 272,2 points, contre 270,71 précédemment. Il en est de même pour l'indice BRVM Composite qui est passé, quant à lui, de 272,62 à 274,12 points par rapport à la séance précédente.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara