Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 20 Juin à 14:39

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Rabat - Voici le Bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 20 juin 2014 :



Niger-UE

Le commissaire européen chargé du développement, Andris Piebalgs, et les ministres de 16 pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), dont le Niger, ont cosigné le 19 juin à Nairobi (Kenya), les premiers Programmes Indicatifs Nationaux (PIN) au titre du 11ème Fonds Européen de Développement pour la période 2014-2020.

Le PIN UE-Niger, d'un montant de 596 millions d'euros (soit plus de 390 milliards de FCFA), est destiné à couvrir les interventions de l'UE dans les secteurs de coopération envisagés sur le 11ème FED, notamment les politiques sociales avec le renforcement des capacités publiques, en matière de gouvernance économique et financière, et la mise en œuvre des politiques sociales nationales, notamment d'éducation et de santé, la sécurité, la gouvernance et la consolidation de la paix, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la résilience, le développement des infrastructures en vue du désenclavement des régions affectées par l'insécurité et les risques de conflit.

BAD-Tchad-Infrastructures

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé récemment un projet de bitumage d'un axe routier long de 72,3 km au Tchad. Le montant du financement de cette importante infrastructure est d'environ 123,7 millions dollars.

Ce projet prend en compte la problématique de facilitation du transport intérieur du pays du point de vue de son désenclavement. Il offrira également une ouverture régionale à destination du Soudan voisin, indique la BAD, précisant que l'aménagement de ce tronçon fait partie du réseau structurant prioritaire que le gouvernement tchadien s'est engagé à aménager pour assurer une couverture et une accessibilité permanente de l'ensemble du territoire en toute saison.

AFRIQUE-COMMERCE

La surface globale des centres commerciaux en Afrique va doubler d'ici 2017, à 9 millions de m2, selon la société d'analyse et d'études de marché spécialisée sur l'Afrique, Sagaci Research, faisant savoir que 179 nouveaux centres sont en projet actuellement à travers le continent, dont 15 au Maroc.

Ces projets sont essentiellement portés par des investisseurs locaux, souligne la société dans la deuxième édition de son rapport sur les centres commerciaux en Afrique publié récemment, notant que cette croissante s'explique par l'émergence rapide d'une classe moyenne et la volonté d'expansion des enseignes internationales sur le continent. Le rapport classe les centres commerciaux en Afrique en fonction de leur attractivité pour des enseignes internationales. Hormis l'Afrique du Sud, les cinq centres commerciaux les plus attractifs, classés AAA, sont tous situés en Afrique du Nord (Maroc et Egypte)

AFRIQUE-FORTUNES

L'Afrique enregistre la croissance la plus rapide du monde dans le domaine de la banque privée, devenant, avec ses 160.000 individus fortunés, la nouvelle frontière de la banque privée, selon un rapport du cabinet de recherche britannique New World Wealth.

Le marché africain de la banque privée devrait encore croître de 8 pc par an au cours des 10 prochaines années, selon un analyste senior chez le cabinet britannique, lequel fait état que sur la somme cumulée estimée à 660 milliards de dollars détenus par les fortunés africains, environ 120 milliards seulement sont actuellement confiés à des gestionnaires de patrimoine.

SENEGAL-PAYS-Bas-TOURISME

Deux mille touristes hollandais sont attendus au Sénégal cette année, a indiqué l'ambassadeur des Pays-Bas à Dakar, Pieter Jan Kleiweg De Zwaan, précisant que ce total pourrait être porté à 4.000 en 2015.

En deux ans, le nombre de touristes néerlandais ayant séjourné au Sénégal est passé de 50 à 4.000 visiteurs par an, a rappelé le diplomate.

COTE D'IVOIRE-EMPRUNT

Le gouvernement ivoirien a décidé d'alléger les procédures d'emprunt pour favoriser l'accroissement de la capacité d'emprunt des salariés auprès des banques et établissements financiers.

Le dernier conseil des ministres a adopté un décret instituant une "quotité saisissable unique fixée à 33 pc" et une "quotité cessible dont le taux applicable, auparavant de 33 pc, sera désormais variable en fonction du revenu de 35 à 57 pc", dans le cadre des procédures de saisie de rémunération.

COTE D'IVOIRE-TRANSPORT

Le gouvernement ivoirien envisage des investissements de l'ordre de 500 milliards de Fcfa dans le secteur des transports, pour permettre à la Côte d'Ivoire d'atteindre l'objectif de pays émergent à l'horizon 2020, a annoncé, jeudi, le ministre des Transports, Gaoussou Touré.

Les investissements portent également sur le renouvellement du parc auto et la réhabilitation des infrastructures portuaires et aéroportuaires en Côte d'Ivoire, a précisé le responsable en charge des Transports.

RDCongo-FMI

Le FMI s'est félicité des progrès économiques accomplis par la RDC, tout en émettant des réserves sur certains points essentiels, dont la restructuration de la Banque centrale du Congo et les négociations pour un nouvel accord formel avec le gouvernement congolais.

Dans un rapport, rendu public lundi dernier, le FMI pose de nouvelles conditions, notamment l'amélioration de la gouvernance et de la transparence dans la gestion des ressources naturelles, ainsi que le renforcement du contrôle des entreprises publiques du secteur minier.

KENYA-PETROLE

La compagnie d'exploration pétrolière British Gas a annoncé, vendredi, la découverte d'importantes quantités de pétrole au large de la côte du Kenya, près du comté de Lamu.

Cette nouvelle découverte s'ajoute à celles déjà effectuées par la compagnie Tullow Oil à Turkana, dans le sud-est du pays, et qui ont déjà été évaluées pour être commercialement viable. "Nous nous attendons à voir une augmentation significative de l'intérêt de l'industrie offshore au Kenya. Les résultats de la découverte sont importants car ils sont la première preuve de l'existence de l'or noir dans le bassin de Lamu, au large du Kenya", a indiqué la compagnie dans un communiqué.

KENYA-INVESTISSEMENT

Le Kenya a été classé par une agence de notation internationale au deuxième rang en Afrique en tant que pôle d'investissement pour les entreprises mondiales avec une note de 23,17 pour cent, après le Nigeria qui a été le meilleur sur le continent avec un score de 29,57 pc.

Frontier Strategy Group souligne que la croissance de la classe moyenne et la position géographique du Kenya en tant que passerelle clé pour l'Afrique de l'Est sont quelques-unes des raisons qui attirent les entreprises étrangères. Toutefois, le groupe relève que malgré l'augmentation de l'attractivité du Kenya, la vague d'attentats terroristes aura à court terme un effet majeur sur des industries comme le tourisme.

NIGERIA-DEVELOPPEMENT

Le Nigéria compte créer une banque de développement qui permettra d'assurer des prêts à long terme pour le financement du développement du pays, notamment le plan de développement de l'industrie qui vient d'être lancé, a annoncé dernièrement à Abuja, la ministre nigériane des Finances et de la Coordination de l'Economie, Ngozi Okonjo-Iweela.

Les autorités nigérianes se sont déjà lancées, à cet effet, dans la mobilisation de ressources et vont négocier un prêt de 200 millions de dollars avec l'Allemagne, a précisé Mme Okonjo-Iweela.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara