Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 30 Novembre à 15:32

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 30 novembre :





Sénégal-Economie-Commerce La croissance économique devrait être portée par le secteur privé national pour qu'elle soit "durable", a soutenu mardi, à Dakar, la ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat, Khoudia Mbaye.

"Pour être durable et ressentie, la croissance économique devra être portée par le secteur privé domestique auquel il convient d’aménager des espaces en vue de favoriser son implication accrue dans le PPP (Partenariat public-privé)", a souligné Mme Mbaye qui intervenait à l’ouverture d’un forum scientifique sur le thème "Promotion des partenariats public-privé (PPP) pour un développement durable en Afrique de l’Ouest", en marge de la 25ème édition de la foire internationale de Dakar (FIDAK).

Sénégal-Budget Le budget du ministère sénégalais du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, adopté à l’unanimité par les députés, a connu une hausse de 33, 54 % en 2017. Il "s’élève à 3.008.704.240 FCFA 2017 contre 2.252.965.640 en 2016 (1 euro équivaut à 656 FCFA), soit une hausse de 755.738.600 en valeur absolue et 33,54 % en valeur relative’’, selon un document remis à la presse lors de son vote mardi à l’Assemblée nationale, en présence du ministre Mansour Sy.

Sénégal-Energie-Budget Le budget 2017 du Ministère sénégalais de l’énergie et du développement des énergies renouvelables, voté lundi par les parlementaires, a connu une forte hausse de 11,664 milliards FCFA (environ 19,830 millions de dollars). Ce budget a été arrêté à la somme de 97,035 milliards FCFA contre 85,370 milliards FCFA en 2016, soit une progression de 13,66% (1 FCFA équivaut à 0,0017 dollar). « Cette hausse est liée aux efforts soutenus déployés par l’Etat pour une meilleure couverture d’électricité en milieu rural », a laissé entendre aux députés M. Thierno Alassane Sall le ministre de l’énergie.

Sénégal-Agriculture-Arachide L’Etat sénégalais a fixé à 210 FCFA (0,33907 euro) le prix du kilogramme d’arachide, soit une hausse de 10 FCFA par rapport à l’année dernière, a annoncé lundi soir à Dakar, Dr Papa Abdoulaye Seck, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, soulignant que la campagne arachidière 2016 démarre ce 1er décembre. « La campagne de commercialisation de l’arachide va démarrer le 1er décembre. Et le conseil interministériel a validé le prix du kilogramme à 210 F CFA», a dit le ministre au terme d’un conseil interministériel sur la campagne de commercialisation de l’arachide.

Sénégal-UMOA-Banques Les ressources mobilisées par les établissements de crédit de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) ont progressé de 18,1% en glissement annuel pour s’établir à 22.240 milliards FCFA (environ 37,808 milliards de dollars) au 31 décembre 2015, selon le rapport de la Commission bancaire de cette zone monétaire basée à Abidjan. « Les dépôts et emprunts ont affiché une hausse de 2.923 milliards FCFA au 31 décembre 2015, soit 18,4% de plus que l’exercice précédent, pour ressortir à 18.813 milliards FCFA », soulignent les responsables de la Commission bancaire.

Kenya-Banques La Banque centrale du Kenya (BCK) a décidé de liquider "Chase Bank" au cours du premier trimestre de 2017, a annoncé le gouverneur de la BCK, Patrick Njoroge, cité par des médias. "Nous allons concrétiser la liquidation au cours du premier trimestre de l’année prochaine", a déclaré M. Njoroge, précisant qu’il y a de l’intérêt des investisseurs étrangers et locaux, mais rien n’est encore élaboré. La CBK avait annoncé, en avril dernier, la mise sous tutelle de Chase Bank pour une période de 12 mois, après avoir pris connaissance que l’établissement bancaire "n’était pas en mesure d’honorer ses engagements financiers".

SoudanSud-pétrole Les députés sud-soudanais ont proposé, récemment, l’arrêt de la production pétrolière dans leur pays car elle constitue une aide financière inappropriée au Soudan, ont rapporté des médias locaux. Les parlementaires ont constaté que les droits d’acheminement du pétrole extrait au Soudan du sud vers le marché international, via les pipelines soudanais, sont excessivement élevés, ce qui nécessite de les réexaminer en vue d’adopter une approche plus équilibrée.

"La commission des finances de l’Assemblée nationale a observé avec consternation que le Soudan prend 80,33% des recettes pétrolières liées à la commercialisation du pétrole sud-soudanais. Le gouvernement du Soudan du Sud ne perçoit que 19,67% de ces recettes", a fait savoir le président de la commission parlementaire des finances, M. Goc Makuac Mayol.

Côte d'Ivoire-Afrique-Pétrole La capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro, abrite du 28 au 30 novembre courant, la 6è conférence des directeurs des instituts et des responsables de formation aux métiers de pétroliers des pays membres de l’Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA). Placé sous le thème '’synergie d’action entre les instituts existants et contributions de ladite Conférence à la création d’une fonction formation et renforcement des capacités au niveau du secrétariat APPA’’, ce conclave réunit une palette d’experts issus des 18 pays membres de ladite association. Il se veut l’occasion de dresser le bilan des activités de cette structure pour l’année 2016, de faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la 5è réunion tenue au Kinshasa, avec un focus détaillé sur la mise en exécution du plan 2016.

Burkina Faso-UE-Italie-Développement Une convention de financement du projet d’insertion et de stabilisation socio-économique des jeunes et femmes dans la Province du Séno, Région du Sahel, a été signée lundi à Ouagadougou. Ce projet, d'un montant de 5,2 millions d’euros, est mis en œuvre par la Coopération italienne sur financement du Fonds Fiduciaire européen d'urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique (appelé aussi Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique). Le projet vise à améliorer la résilience des ménages vulnérables de la province du Séno, et à augmenter les revenus des jeunes et des femmes de cette région.

Afrique-UEMOA-Pêche Les délégués des huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont pris part lundi et mardi à Lomé (Togo) à un colloque régional sur la pêche, l'aquaculture et les systèmes d'information des pêches en Afrique de l'Ouest. L'objectif de la rencontre est de renforcer les capacités des institutions et des acteurs de la région en vue d'une gestion améliorée et durable de la pêche et de l'aquaculture en Afrique de l'Ouest. L'UEMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Burkina Faso-Finances-Forum Le 1er Forum de la Finance islamique au Burkina Faso aura lieu les 26 et 27 janvier 2017 à Ouagadougou, avec pour objectif principal de faire du pays une destination de ce mode de financement alternatif, indique l’Agence d’information Burkinabè. Burkina Islamic Finance Forum a organisé une conférence de presse, mardi, sur l’organisation d’activités relatives à la finance islamique comme mode de financement alternatif pour le Burkina.

Selon l’orateur principal Justin Damo Barro, cité par la même source, le rapport du Forum économique mondial 2015 a montré que l’accès au financement reste la première contrainte du secteur privé au Burkina, une situation justifiée par la raréfaction des ressources depuis la crise financière de 2008 et les limites objectives du système financier classique à y apporter des solutions appropriées.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara