Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 5 Août à 12:50

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 5 août :



Sénégal-Economie

L'activité économique au Sénégal, hors agriculture et sylviculture, s’est repliée de 3,3pc, en rythme mensuel au mois de juin 2016, a-t-on indiqué jeudi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Cette structure impute essentiellement la situation aux contreperformances notés dans les secteurs primaire (moins 14,1pc) et tertiaire (moins 5pc).

Sur une base annuelle, une légère croissance de 0,8pc de l’activité économique, toujours hors agriculture et sylviculture, est toutefois enregistrée, principalement attribuable aux bons comportements des secteurs secondaire (plus 6,6pc) et de l’administration publique (plus 7,5pc).

Sénégal-Collectivités-Mines

Le secrétaire exécutif de l’ONG '’La Lumière’’, Ibrahima Sory Diallo, a souligné, jeudi, à Thiès, la nécessité de la mise en place d’un cadre de dialogue permanent entre tous les acteurs impliqués dans l’exploitation minière au Sénégal.

Ce cadre doit rassembler les populations, l’Etat, la société civile et les responsables des industries minières, afin d’éviter les conflits et malentendus susceptibles de compromettre le développement, a estimé M. Diallo lors du comité régional de développement (CRD) sur le lancement du projet ‘’Renforcement des capacités en matière de négociation et dialogue des populations affectées par les opérations minières’’ (PAPOM). 

Sénégal-BID-Financement

Le directeur régional de la Banque islamique de développement (BID), Musa Sillah, a déploré, jeudi, à Dakar, le faible taux de décaissement, de l’ordre de 19pc, des financements accordés au Sénégal par son institution.

"Le taux de décaissement actuel du portefeuille qui s’élève à 19pc, après trois années d’exécution en moyenne" des projets et programmes financés par la BID au Sénégal, "nous interpelle", a-t-il dit lors de la revue annuelle de coopération entre les deux parties.

Le directeur régional de la BID a souhaité l’accélération de la mise en œuvre des projets en cours pour la réalisation des projets retenus, dans le domaine des infrastructures d’énergie, du transport, entre autres.

Kenya-Agriculture-Exposition.

Plus de 200 exposants kényans et étrangers sont attendus au salon international de l’agriculture (édition 2016), prévu du 24 au 28 août courant à Mombasa, ont annoncé les organisateurs.

Initiée par la Société agricole du Kenya (Agricultural Society of Kenya, ASK) sous le thème : "Renforcement de l’usage de la technologie dans l’Agriculture et l’industrie pour la sécurité alimentaire et la croissance nationale", cette édition verra ainsi la participation d’exposants représentant la Chine, l’Inde, la Russie, le Pakistan, la Tanzanie et l’Ouganda, outre le Kenya.

Tanzanie-Foncier.

Les autorités tanzaniennes ont choisi, récemment, une entreprise spécialisée dans les systèmes d’information géographique pour la conception, l’installation et l’exploitation du Système intégré d’information sur la gestion foncière (Integrated Loan Management Information System, ILMIS) du pays, ont rapporté des médias locaux.

Financé par la Banque mondiale, le projet vise à fluidifier la gestion des terres tanzaniennes tout en facilitant l’accès à l’information pour les populations, a-t-on indiqué de même source.

Le pays d’Afrique de l’Est occupe le 133è rang sur 189 économies mondiales en matière de facilitation des procédures d’immatriculation foncière, selon le "Doing Business 2016". 

Côte d’Ivoire-Ferraille-Commercialisation 

La commercialisation de la ferraille a été jeudi à Abidjan, au menu d’une réunion de concertation entre l’Etat et le secteur privé tenue au siège du ministère du Commerce à Abidjan.

La rencontre à laquelle ont pris notamment les différents syndicats et associations des ferrailleurs et autres acteurs de l’industrie métallurgique, ambitionne de trouver des solutions aux difficultés liées à l’application de la mesure gouvernementale portant ‘’suspension de l’exportation de la ferraille et des sous-produits ferreux’’, du 2 mai 2013.

Côte d’Ivoire-Capitaux-Blanchiment

La cellule nationale de traitement des informations financière (CENTIF) entend faire de l’amélioration de l’efficacité de son dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT), l’un des chantiers majeurs dans les années à venir.

Cette annonce a été faite lors d’un atelier de préparation du 4ème rapport de suivi de l’évaluation du dispositif LBC/FT de la Côte d’Ivoire tenu mercredi à Abidjan.

Côte d’Ivoire-Agroalimentaire-Certification 

Le gouvernement ivoirien a donné son feu vert pour que l'appellation "attiéké" (semoule à base de manioc), spécialité culinaire du pays, soit protégée afin de se prémunir de la concurrence étrangère croissante, a annoncé mercredi son porte-parole, Bruno Nabagné Koné.

Le conseil des ministres a demandé au ministre de l'Industrie "de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la protection juridique internationale de l’appellation +attiéké+ ainsi que du mode de production de cette denrée", a déclaré M. Koné.

Côte d’Ivoire-Electricité-Infrastructures

Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a procédé mercredi à la mise sous tension d’un poste de distribution d’électricité, dont le coût est estimé à six milliards FCFA, à Anoumabo, dans la commune de Marcory, au sud d’Abidjan.

Financés à hauteur de six milliards FCFA par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), "la construction du poste 90Kw d’Anoumabo et le renforcement du réseau haute tension associé, vont améliorer substantiellement la qualité de l’alimentation en électricité dans les zones Centre et Sud d’Abidjan", a indiqué M. Duncan.

Gabon-Economie-Mines

La compagnie minière gabonaise de l'Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français Eramet, a réalisé au premier semestre 2016 un chiffre d'affaires de 406 milliards de FCFA, contre 471 milliards FCFA au premier semestre 2015 (1 euro = 656 fcfa), soit une baisse de 14 pc, annonce l’entreprise dans un communiqué.

Cette baisse s’explique essentiellement par la contraction du marché de l'acier au carbone, principal débouché du manganèse, engendrant une forte augmentation des stocks de minerai disponibles, selon la même source.

La COMILOG est le 2ème producteur mondial de manganèse à haute teneur, avec 15 pc du marché mondial. La compagnie exploite la mine de manganèse de Moanda, située sur le plateau de Bangombé dans la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon.

Cameroun-Economie-Finances.

En 6 ans, depuis 2010, le Cameroun a cumulé un déficit commercial de 8,3 milliards de dollars, le plus important de la zone CEMAC, selon les données récemment publiées sur les flux des transactions commerciales disponibles sur le terminal Bloomberg.

La valeur globale de ces échanges extérieurs a reculé de 12 pc, soit le repli le plus important des six dernières années, et très loin derrière la performance de 2011, lorsque le volume des échanges du Cameroun (12,6 milliards dollars) avait progressé de 28 pc, comparé à celui de l'exercice 2010 (9,8 milliards dollars), selon la même source.

La contre-performance de 2015 aura été aussi impactée par un repli (-19 pc) des exportations, alors que les importations elles, ont été réduites de seulement 8 pc, ajoute-t-on.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara