Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 25 Juillet à 11:20

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 25 juillet :



Sénégal-Economie

A fin avril 2016, l'encours du crédit intérieur au Sénégal s’est renforcé de 155,3 milliards FCFA (environ 264,010 millions de dollars), en variation mensuelle, a-t-on indiqué samedi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Cet encours a atteint 3134,3 milliards FCFA contre 2979 milliards FCFA en mars 2016. Cette évolution est liée aussi bien aux crédits au secteur privé que les créances nettes du système bancaire à l’Etat.

Ces dernières ont progressé de 115,2 milliards entre fin mars et fin avril 2016 pour se situer à 380,6 milliards, souligne la DPEE.

Sénégal-Energie

Le directeur des Mines et de la Géologie, Ousmane Cissé encourage le secteur privé à jouer pleinement son rôle dans la formation et l’investissement en perspective de l’exploitation du pétrole découvert au Sénégal.

"Il faut que le secteur privé soit encouragé à jouer un rôle assez déterminant", a répondu, samedi, M. Cissé à une interpellation sur ses attentes par rapport à la découverte du pétrole.

Ousmane Cissé qui animait une activité politique à Kébémer a ajouté que "les sénégalais doivent se préparer à cela par la formation et l’investissement".

Sénégal-Pêche

Le président sénégalais, Macky Sall a promis, samedi, de dégager une ligne de crédit en faveur des femmes transformatrices de produits halieutiques de la commune de Mbao (banlieue dakaroise).

"Nous devons pouvoir dégager une ligne de crédit que nous allons spécialement attribuer aux femmes transformatrices, leur permettant de commercialiser leurs produits au niveau des aires de transformation", a dit le chef de l’Etat sénégalais qui procédait, dans la commune de Mbao, au lancement des travaux de trois aires de transformation de produits de pêche, dans les zones de Mbao, Neppe et Penccum Senegal.

Bénin-Afrique-Développement

La capitale béninoise, Cotonou abritera, les 4 et 5 août prochains, la réunion annuelle des ministres chargés du Développement et/ou des Finances des 54 pays africains et les gouverneurs de banques centrales d’Afrique dénommée Caucus africain des institutions de Bretton Woods.

Les travaux de l’édition 2016 du Caucus africain qui font suite à ceux de l’Angola l’an dernier, auront lieu autour du thème : «Accroître l’appui de Institutions de Breton Woods en vue de répondre aux chocs, renforcer la croissance et promouvoir la transformation de l’Afrique».

Bénin-Nigéria-Economie

La taxation intérieure sera révisée à la hausse pour réduire les effets néfastes sur l’économie nationale nés de la chute vertigineuse du cours du naïra, a annoncé le ministre béninois de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni.

«Plus d’un tiers des recettes fiscales dépend du Nigeria. En termes de dépendance et de vulnérabilité vis-à-vis du Nigeria, nous estimons que ceci est trop. Le niveau raisonnable devrait être en dessous de 25 pc», a fait savoir l’argentier national qui s’exprimait, récemment, lors de la présentation au corps diplomatique du bilan des 100 premiers jours de la gouvernance du Président Talon.

Guinée-Iran-Economie

Une forte délégation iranienne composée de 75 membres, des officiels et des opérateurs économiques est attendue mardi à Conakry dans le cadre d’une visite de travail qui de trois jours, a-t-on indiqué, dimanche, de source diplomatique.

Cette délégation sera conduite par le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

La Guinée entend profiter de cette visite pour nouer des relations d’affaires entre les hommes d’affaires iraniens, surtout ceux du secteur privé. 

Une délégation d’opérateurs économiques guinéens avait effectué récemment un voyage à Téhéran, dans le cadre d’une exploration du terrain.

Côte d’Ivoire-Mines

Le PDG de la société africaine d’exploration et d’exploitation minière '’Randgold Resources’’, Mark Bristow, a fait part récemment à Tongon (nord), de la volonté de sa société de mobiliser des investissements en vue d’étendre la durée de vie de la mine d’or de cette localité.

Cette société qui opère également au Mali, en RDC, au Sénégal, et au Ghana, va payer d’ici la fin du mois en cours, 22 millions de dollars de dividendes à ses actionnaires et à l’Etat de Côte d’Ivoire, a-t-il fait savoir.

Côte d’Ivoire-Cameroun-UPAP

Le ministre ivoirien de l’économie numérique et de la poste, Bruno Nabagné Koné, a participé les 22 et 23 juillet courant à Yaoundé (Cameroun), à la 9ème Conférence des Plénipotentiaires et à la 35ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP).

Au cours de ces deux réunions, le porte- parole du gouvernement a eu plusieurs rencontres avec les représentants des autres Etats membres, afin d’obtenir leur appui à la candidature de la Côte d’Ivoire pour l’organisation du Congrès de l’Union Postale Universelle en 2020.

Côte d’Ivoire-Finances-Crédit-bail.

Le crédit-bail améliorerait le taux de bancarisation actuellement de l’ordre de 15 pc en Côte d’Ivoire, a indiqué jeudi à Abidjan, l’expert international en la matière, Nizar Snoussi, qui participait à une formation initiée par le ministère auprès du Premier ministre Chargé de l’Economie et des Finances, en collaboration avec la Société financière internationales (SFI).

Côte d’Ivoire-Salaires

La masse salariale de la fonction publique en Côte d’Ivoire est passée de 800,3 milliards de FCFA, soit 41,5 pc des recettes fiscales et 6,4 pc du PIB en 2010, à 1331,6 milliards, soit 46 pc des recettes fiscales et 7 pc du PIB en 2015, a révélé vendredi à Yamoussoukro (capitale politique ivoirienne), le premier ministre, Daniel Kablan Duncan.

L’effectif est passé de 160.000 agents en 2010 pour s’établir en 2016, à 186.508 agents, a ajouté le chef du gouvernement qui s’exprimait lors d’un atelier d’évaluation sur le Système Intégré de Gestion des Fonctionnaires et Agents de l’Etat (SIGFAE).

Kenya-changes-réserves.

La Banque centrale du Kenya (CBK) a vu ses réserves de changes diminuer à 7,831 milliards de dollars, à la date du 21 juillet, contre 7,841 milliards ne semaine auparavant, rapporte l'autorité kényane de régulation dans son dernier bulletin d'information.

L’état actuel des réserves de changes permettra au Kenya de couvrir 5,12 mois d’importation, contre 5,13 mois à la date du 1' juillet courant, précise la CBK.

Kenya-économie-dette.

La dette intérieure du Kenya, représentée en bons et obligations du Trésor, est en hausse à 1,815 trillion de shillings (1 dollar = environ 101 shillings) à la date du 15 juillet, contre 1,810 trillion de shillings une semaine auparavant, selon les derniers chiffres de la Banque centrale (CBK).

La valeur des obligations (opérations de mise en pension exclues, repos) a atteint les 588,11 milliards de shillings et celle des bons du Trésor 1,152 trillion de shillings, précise-t-on.

Le marché obligataire est souvent la principale source d’emprunt du gouvernement pour financer son déficit budgétaire.

Rwanda-Télécoms.

La société Olleh Rwanda Network (ORN), fournisseur de gros de l’accès à Internet très haut débit, a changé de nom pour devenir Korea Telecom (KT) Rwanda Networks, rapportent des médias.

Selon le PDG de l’entreprise Han-Sung Yoon, cité par la presse locale, ce changement d’identité vise à rendre plus transparentes les ambitions d’expansion du groupe en Afrique.

KT Rwanda Networks est le fruit d’un partenariat signé en 2013 entre le gouvernement rwandais, actionnaire à hauteur de 49 pc, et le groupe télécoms Korea Telecom qui détient 51 pc des parts de l’entreprise et qui ambitionne de fournir dès 2017 un accès universel à l’Internet très haut débit à 95 pc de la population rwandaise.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara