Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 9 Juin à 12:08

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 9 juin :



Sénégal-Economie-Industrie

L'activité dans le secteur secondaire au Sénégal a enregistré une légère hausse de 0,7 pc en variation mensuelle au mois d’avril 2016, a-t-on indiqué mercredi auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Cette situation reflète, principalement, les bons résultats enregistrés au niveau de la construction (plus 4,7 pc), des conserveries de viande et de poissons (plus 19,1 pc), de la fabrication de matériaux de construction (plus 6,9 pc) et des industries chimiques (plus 17,4 pc), souligne une note de la DPEE relayée par l’agence APA.

A l’inverse, des contreperformances sont relevées dans les activités extractives (moins 13,6 pc), la fabrication de produits céréaliers (moins 9,5 pc), la fabrication de produits en caoutchouc (moins 29,6 pc) et la production de corps gras alimentaires (moins 83 pc).

Sénégal-Pêche

La participation, la concertation et la transparence constituent des gages de bonne gouvernance dans le secteur de la pêche, selon des associations sénégalaises de pêcheurs artisans et de défense de l’environnement marin.

La participation et la concertation supposent que les acteurs soient mieux organisés et bien informés sur les enjeux et les défis du secteur de la pêche, notent ces associations dans un mémorandum remis au secrétaire général du ministère de la Pêche et des Affaires maritimes, dans le cadre de la Journée mondiale des océans, célébrée ce 8 juin.

Afrique-Economie-Perspectives

Les prévisions de la Banque mondiale pour l’Afrique subsaharienne font état d’un ralentissement continu de la croissance, qui devrait s’établir à 2,5 pc en 2016, contre une estimation de 3 pc en 2015.

L’hypothèse retenue est une faiblesse persistante des prix des produits de base, une baisse de l’activité mondiale et un durcissement des conditions de financement, selon le communiqué de presse sur le dernier rapport sur les Perspectives pour l’économie mondiale de la Banque mondiale.

Côte d’Ivoire-France-Maroc-Banque Partenariat.

Un accord de partenariat commercial portant sur l’offre crédit auto- moto, a été signé mercredi à Abidjan, entre le groupe CFAO (Compagnie Française de l’Afrique de l’Ouest) et la société ivoirienne de banque (SIB) filiale du Groupe Attijariwafa Bank.

A travers cet accord, les parties signataires entendent accompagner le gouvernement ivoirien dans sa politique de renouvellement du parc-auto national, à travers une offre, qui consiste en l’octroi aux clients qui le sollicitent d’un prêt pour l’acquisition de véhicules et d’engins cyclomoteurs, à des conditions '’négociées’’.

Côte d’Ivoire-Allemagne- Tourisme.

Un événement baptisé ‘’Journées de l’économie ivoirienne en Allemagne : JEI-A’’ visant à accroitre l’intérêt des opérateurs économique allemand pour la Côte d’Ivoire, aura lieu les 9 et 10 juin courant à Francfort, à l’initiative de l’ambassade de Côte d’Ivoire dans ce pays européen.

Ce rendez-vous se propose aussi de promouvoir les attraits touristiques ou encore mettre en relation les hommes d’affaires allemands et leurs homologues ivoiriens.

Côte d’Ivoire-Entreprises-Certification.

Le PDG de ‘’Snedai Groupe, une entreprise des solutions d’identification et de sécurisation de documents et de produits, M Adama Bictogo, a procédé récemment à Abidjan au lancement officiel de la démarche qualité en vue de la certification ISO 9001 version 2015.

Le groupe Snedai dispose de filiales au Sénégal, Togo, Bénin, Guinée, RDC, et au Burkina Faso, rappelle-t-on.

Côte d’Ivoire-Bâtiments-Formation.

Une cérémonie de remise de diplômes au profit d’une centaine de jeunes ayant reçus une formation, d’une année au x métiers du bâtiment et de l’agropastorale, a eu lieu récemment à Azaguié (sud), à l’initiative de l’Agence pour l’Emploi Jeune (AEJ), en collaboration avec le Groupe 2IAE (Institut international des affaires entrepreneuriales).

Les jeunes techniciens bénéficiaires ont eu droit également à une contribution financière pour les accompagner dans leur quête de premier emploi.

Côte d’Ivoire-Foncier.

Un atelier de consultation des populations de la région du Poro visant à les associer au processus d’élaboration d’un avant-projet de déclaration de politique foncière rurale s’est tenu mardi dernier à Korhogo.

A la fin du processus de son élaboration, la déclaration sera adoptée par le gouvernement, a indiqué Seynou Idrissa, sous-directeur de la sécurité foncière au ministère en charge de l’agriculture, notant que ce document constituera alors un ‘’précieux’’ outil à la disposition de tous pour la réalisation de la sécurisation du foncier rural.

Burkina Faso-Economie.

La Cour des comptes tient, les 8 et 9 juin courant à Ouagadougou, un atelier sur le dispositif de contrôle pour le Burkina Faso dans le nouveau cadre harmonisé des finances publiques de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine).

Les premiers responsables de la Cour des comptes veulent la hisser au rang d’Institution supérieure de contrôle des finances publiques (ISC) performantes, indique la presse locale.

Cette rencontre vise à aboutir à une compréhension commune du rôle, de la place et de l’importance du contrôle dans la gestion des finances publiques, ajoute la même source, précisant que les participants vont échanger sur le statut, l’organisation et le fonctionnement de la Cour des comptes, les mécanismes de collaboration et de coopération entre les institutions de contrôle.

Burkina Faso-Agriculture.

La banane occupe de nos jours la troisième place dans la production des fruits au Burkina Faso après la mangue et les agrumes, rapporte le site d’information +ECodufaso+, faisant savoir qu’en 2012, sa production a atteint plus de 50.571 tonnes pour une valeur financière de 6,2 milliards de FCFA (1 euro=655,9 FCFA=, alors qu’en 2015, la production était de 100.000 tonnes pour des dividendes estimées à plus de 10 milliards de FCFA.

La culture de la banane s’est particulièrement développée au cours des dix dernières années au Burkina Faso. 

Cette performance, explique-t-on, a été rendue possible grâce à l’adoption d’une politique de développement de la filière fruits et légumes à travers divers programmes de développement, dont le projet Dynamisation des filières agroalimentaires du Burkina (DYFAB). 

Gabon-Mines-Industrie

La Compagnie minière gabonaise de l’Ogooué (COMILOG) annonce avoir enregistré au titre de l’exercice 2015 un chiffre d’affaires de l’ordre de 308 milliards de FCFA (1 euro = 656 fcfa), contre 341 milliards en 2014, soit une baisse de 10 pc par rapport à 2014.

Dans un communiqué, la compagnie, filiale du groupe français Eramet, fait état d’une production de 3,9 millions de tonnes (Mt) de minerai aggloméré, contre 3,4 Mt en 2014, soit une hausse de +11 pc par rapport à 2014, ainsi qu’une augmentation du volume des ventes à 3,709 Mt, contre 3,478 Mt en 2014, soit une hausse de 9 pc par rapport à 2014.

Les énormes pertes enregistrées s’expliquent par la mévente du manganèse sur le marché international, dont les prix enregistrent leur niveau le plus bas depuis plus de 15 ans, précise l’entreprise dans son communiqué rendu public au terme d’un Conseil d’administration tenu en début de semaine à Moanda (sud-est).

Kenya-Budget.

Les 2,26 trillions de shillings (1 dollar = environ 101 shillings) du budget 2016-2017 (juillet-juin), présenté, mercredi, au parlement par le ministre des Finances Henry Rotich, donne la priorité notamment au développement des infrastructures, à l'industrie, la santé, l'éducation, la sécurité et l’énergie.

En matière de sécurité, un défi du pays au cours des dernières années, le Trésor national a alloué 124,04 milliards de shillings au ministère de la Défense et au Service national de renseignement (NIS), et 140,6 milliards au ministère l'Intérieur et de la coordination du gouvernement national.

Les ménages pauvres utilisant du kérosène pour la cuisson et l'éclairage et les automobilistes sont désormais parmi les "grands perdants", alors que le gouvernement a proposé de réintroduire le droit d'accise sur le kérosène, -abandonné en 2011- à 7.205 shillings pour 1000 litres, ce qui signifie 7,21 shillings de prélèvement supplémentaire par litre.

Kenya-Santé.

Le Kenya a obtenu 340 millions de dollars du Fonds Mondial, basé à Genève, pour le renforcement de la lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose pendant l'année fiscale 2016-2017, qui débutera en juillet prochain, a annoncé mercredi le ministère kényan de la santé.

Le Kenya avait réussi à obtenir ce financement, qui s'étale sur deux ans, auprès de l'agence internationale "au terme d'un processus compétitif", a déclaré Nicholas Muraguri, secrétaire principal au ministère de la Santé, précisant que son pays avait demandé ce soutien financier pour lutter contre le VIH, la tuberculose et le paludisme en janvier dernier.

Kenya-Chine-Télécoms.

La compagnie chinoise Huawei a introduit mardi le P9, le dernier de ses smartphones, sur le marché kényan.

Le directeur adjoint de Huawei Kenya, Freddie Zhang, a fait savoir que le smartphone était déjà en vente dans les magasins Safaricom au Kenya et dans d'autres magasins de la capitale kényane, et qu'il sera bientôt vendu dans tous les magasins Safaricom du pays.

Kenya--ODD.

Le Kenya ambitionne d'adapter à l'échelle nationale les Objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU afin d'accélérer le développement national, selon le secrétaire permanent à la décentralisation et au plan, Saitoti Torome.

"Nous voulons adapter les ODD car nous devons interpréter ces objectifs en fonction de la situation nationale au Kenya", a-t-il déclaré mardi à la presse, en marge de la Journée portes ouvertes du Groupe de la Banque mondiale à Nairobi.

Les ODD comprennent 17 ambitions, 169 objectifs et 300 indicateurs à remplir pour l'horizon 2030 et le ministère de la Décentralisation et du Plan examinera chacun de ces objectifs et le comparera avec la situation actuelle au Kenya, indique-t-on de même source.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara