Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 30 Novembre à 15:25

Bulletin de l'écologie de l'Afrique



Dakar -Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mercredi 30 novembre



Sénégal :

--La secrétaire générale du ministère de l'Environnement et du Développement durable, Ramatoulaye Dieng Ndiaye a fait part mardi à Dakar de l’urgence de perfectionner les stratégies locales d’adaptation aux changements climatiques. "Il s’avère impératif d’affiner les stratégies au niveau local, en termes d’adaptation, de régionalisation des résultats et d’affinement des prédictions, afin de les rendre plus instructives dans l’adoption d’une adaptation beaucoup plus localisée pour une meilleure prise de décision", a-t-elle dit. Mme Ndiaye s’exprimait lors d’un atelier de lancement du projet de renforcement et de gestion des terres et des systèmes des Niayes et de la Casamance dans un contexte de changement climatique (PRGTE). Cet objectif n’est possible "sans des données fiables traitées, analysées et traduites en une information climatique utile et utilisable par les producteurs et utilisateurs", a souligné la secrétaire générale du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

--La direction des Financements verts et des Partenariats envisage de lancer à partir de janvier 2017, une plateforme nationale sur l’économie verte, a annoncé, mardi, à Dakar, son responsable Amadou Lamine Diagne. "Nous lancerons la première plateforme nationale sur l’économie verte qui sera un cadre de réflexion d’échange et de mise en œuvre de nos politiques, actions et orientations en économie verte", a-t-il dit. Il intervenait lors du panel sur le thème : "Place et rôle des partenariats Public-Privé dans le développement durable : concept PPP et introduction aux nouveaux objectifs de développement durable (Agenda 2030)". La rencontre entre dans le cadre d’un forum scientifique de deux jours à la Foire internationale de Dakar (FIDAK, 24 novembre-9 décembre).

Rwanda:

--Les compagnies Hakan Mining, Themis et Generation Industry and Trade viennent d’annoncer avoir mobilisé les 350 millions de dollars nécessaires à la mise en place d’une deuxième centrale à tourbe d’une capacité de 80 MW au Rwanda, ont rapporté des médias locaux. La mise en place de cette usine s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un important projet de centrales à tourbe, à travers lequel les autorités rwandaises ambitionnent contribuer à la réalisation de leur objectif d’atteindre 563 MW de capacité à l’horizon 2018, indique-t-on. A noter que le Rwanda prévoit aussi d’importer 30 MW du Kenya dans les prochains mois et 400 MW d'électricité de l'Ethiopie en 2018.

Côte d'Ivoire:

--Un atelier visant à mettre en place un cadre de concertation permanent entre les acteurs institutionnels en charge des modalités d’occupation et d’exploitation du domaine public urbain en vue de la lutte contre l’insalubrité, s’est tenu les 28 et 29 novembre courant à Abidjan. Pour Mohamed Coulibaly, conseiller technique de la ministre ivoirienne de la salubrité urbaine et de l’assainissement, ce séminaire se propose d’être le lieu d’harmoniser '’notre compréhension mais également l’application des textes réglementaires existants dans le secteur de la salubrité’’. Il y a une batterie de textes réglementaires mais leur application sur le terrain diverge d’une structure à une autre, a-t-il déploré, notant que le thème de la salubrité englobe plusieurs domaines d’où son caractère transversale. ‘’La question de la salubrité et de l’assainissement est une question transversale. Donc, la résolution des difficultés liées à ce secteur doit se faire de façon méthodique et progressive’’, a expliqué M. Coulibaly. --Un atelier de sensibilisation sur la sécurisation et l’assainissement a été organisé récemment dans la commune de Port-Bouët à Abidjan, au profit des conseillers municipaux, des autorités coutumières et religieuses, des ONGs, des associations, des opérateurs économiques, en vue de la vulgarisation des bonnes pratiques en matière de protection et d’amélioration du cadre de vie des populations.

--Le DG de l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro, Koffi N’Guessan a exprimé lundi la volonté de l’institut d’abriter une école de pétrole, de l’énergie et des métiers connexes qui traitera les questions liées aux énergies renouvelables. ‘’Les locaux sont disponibles, les enseignants-chercheurs d’ici et de la sous-région dans une synergie de leurs compétences assureront à la fois les cours et les activités de recherche à l’effet de rendre cette école performante adaptée à notre environnement et capable d’innover dans le domaine’’, a-t-il expliqué à l’ouverture de la 6è réunion de la conférence des responsables de formation aux métiers de pétroliers des pays membres de l’association des producteurs de pétrole africains (APPA). Cette volonté ferme de l’institut de créer une école de pétrole pour disposer de cadres compétents dans le domaine porteur de valeurs ajoutées en matière d’énergie de substitution aux énergies fossiles cadre aujourd’hui, avec les résolutions de la COP22 tenue à Marrakech et vise à éviter au continent d’accuser encore un retard préjudiciable à son développement.

Il a expliqué que la sauvegarde de l’environnement contre le réchauffement climatique et les gaz à effets de serre ainsi que le maintien de certains équilibres écologiques nécessitent que des énergies nouvelles soient proposées aux populations sans bouleverser en profondeur leur comportement.

Burkina Faso :

-- Le groupe turc MRD international souhaite construire une centrale hydroélectrique de 800 mégawatts au Burkina, a annoncé son président Ercan Alper, après une audience, lundi, avec le Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba, rapportent des médias. Il est également prévu dans le projet du groupe MRD international, la construction de cinq mini centrales hydrauliques. "Nous avons aussi un projet de construction de 50.000 logements sociaux et des voiries de 260 Km de chemin de fer et de 260 Km de route reliant le Burkina au Mali et à la Côte d’Ivoire", a-t-il ajouté. -- Le Centre international de recherche-développement sur l'élevage en zone subhumide (CIRDES) a organisé, les 25 et 26 novembre 2016 à Bobo-Dioulasso (capitale économique), ses premières journées portes ouvertes. L’objectif était de faire découvrir les différentes activités et les résultats innovants obtenus au cours des vingt dernières années.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara