Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 21 Juillet à 11:23

Bulletin d’actualité économique européenne



Bruxelles - Le compte des opérations courantes de la balance des paiements de l’Union européenne a enregistré un excédent de 10,5 milliards d’euros en mai 2016, contre des excédents de 12,9 mrds en avril 2016 et de 9,4 mrds en mai 2015, selon les estimations d’Eurostat, l'office statistique de l'UE.



En mai 2016 par rapport à avril 2016, l’excédent du compte des biens s'est réduit (+11,1 mrds d’euros, contre +13,2 mrds) et le déficit du compte des revenus primaires s'est creusé (-4,4 mrds, contre -2,7 mrds). L'excédent du compte des services s'est accru (+10,6 mrds d'euros, contre +9,8 mrds) et le déficit du compte des revenus secondaires s'est réduit (-6,8 mrds d'euros, contre -7,4 mrds). 

Sur une période de 12 mois cumulés se finissant en mai 2016, le compte des opérations courantes a affiché un excédent de 142,1 mrds d’euros, contre +127 mrds pour la période de 12 mois jusqu’à mai 2015. L'excédent du compte des biens s’est accru durant cette même période (+129,5 mrds d’euros, contre +51,5 mrds), tandis que celui du compte des services a diminué (+137,2 mrds d’euros, contre +149,4 mrds). 

.- Au terme d’un examen approfondi, la Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, l’acquisition d’Arianespace par Airbus Safran Launchers (ASL), une entreprise commune réunissant Airbus et Safran. 

La Commission craignait que l’opération ne donne lieu à des flux d’informations sensibles entre Airbus et Arianespace, au détriment des fabricants de satellites et des prestataires de services de lancement concurrents. L’autorisation de la Commission est subordonnée à la mise en œuvre des engagements offerts par les entreprises pour la rassurer à cet égard.

.- La Commission européenne a adopté une décision qui rend juridiquement contraignants les engagements concernant l'octroi de licences pour la négociation de contrats d’échange sur risque de crédit, offerts séparément par l’International Swaps and Derivatives Association Inc. (ISDA) et le fournisseur de services d’information Markit.

La Commission avait exprimé des préoccupations en matière de concurrence liées à l’octroi des licences sur les droits de propriété intellectuelle nécessaires à l'offre de services de négociation sur le marché des contrats d’échange sur risque de crédit (CDS). Ces préoccupations portaient sur le ‘’prix final’’, qui est utilisé pour fixer la valeur des CDS en cas de défaut, et sur l’octroi de licences sur certains indices de CDS. Selon la Commission, les engagements proposés répondent à ces préoccupations car ils contribueront à faciliter les échanges de CDS sur les plateformes de négociation, tout en améliorant la transparence. Les investisseurs tels que les fonds communs de placement, les fonds de pension et les compagnies d’assurance bénéficieront de l’efficience et de la stabilité accrues du marché des dérivés de crédit.

.- Lisbonne - La possibilité pour les entreprises d’organiser le temps de travail en fonction de leurs besoins gagne de plus en plus de la place dans les conventions négociées entre les patronats et les syndicats, relève Publico. L’an dernier, 26pc des 138 instruments de négociation collective (conventions collectives, accords collectifs et accords d'entreprise) prévoient l'existence de régimes d'adaptation des horaires de travail, s’inscrivant en hausse par rapport aux trois dernières années. 

Ce pourcentage était de 11pc en 2013 et de 22pc en 2014, précise-t-on dans le premier rapport annuel sur l'évolution de la négociation collective en 2015, publié mercredi par le Centre des relations de travail (CRL).

.- L'élargissement du canal de Panama et l'ouverture du troisième jeu d'écluses, qui permettent le passage des grands navires, auront un impact direct sur le port de Sines et permettra l’escale de plus de 200 navires par an.

‘’Ces navires ne viendront pas tous du Panama, mais Sines sera en mesure de tirer parti de sa position géographique privilégiée’’, a déclaré le président de conseil d’Administration du port de Sines, Joao Franco. 

.-Madrid - Le groupe énergétique espagnol Iberdrola a annoncé mercredi un bénéfice net en recul de 3,3pc à 1,46 milliard d'euros au premier semestre.

Les bénéfices du groupe espagnol ont accusé cette baisse en dépit d’une demande d'électricité stable en Espagne et de taux de change favorables, a expliqué Iberdrola, qui a bénéficié d'avantages fiscaux non récurrents au premier semestre 2015.

Le groupe, dont le chiffre d'affaires a baissé également de 7,6pc à 14,9 milliards d'euros au premier semestre, table sur une croissance de ses bénéfices d'au moins 5pc pour l’année en cours. 

.- La Commission européenne devrait annoncer la semaine prochaine une série de sanctions contre l'Espagne pour dérapage budgétaire et non-respect des taux de déficit exigés par Bruxelles. 

Les ministres des Finances des pays membres de l’Union européenne avaient examiné récemment la possibilité d’imposer des sanctions contre le pays ibérique.

Cette décision intervient après l’appel lancé par le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, à l’Union européenne de se contenter de sanctions symboliques contre l'Espagne. 

.- Londres - Le taux de chômage au Royaume-Uni a encore un peu reculé à 4,9pc sur les trois mois achevés fin mai mais la solidité du marché de l'emploi britannique va désormais être confrontée à l'épreuve du Brexit.

Le taux a reculé après 5pc fin avril, si bien que la dernière fois que le taux était plus bas remonte à l'automne 2005, selon les chiffres de l'Office des statistiques nationales (ONS).

Ces statistiques témoignent de la solidité du marché de l'emploi britannique avant le référendum du 23 juin, qui s'est traduit par un vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

.- La Banque d'Angleterre (BoE) vient d'affirmer qu'elle ne voyait pas d’’’indication claire’’ d'un net ralentissement de l'activité en Grande-Bretagne après le vote du 23 juin pour une sortie du pays de l’Union européenne. Un tiers des entreprises qu’elle a interrogées prévoient toutefois de réduire leurs embauches et leurs investissements.

Selon les agences régionales de la Banque d'Angleterre réparties sur l'ensemble du territoire, l'incertitude avait ‘’fortement augmenté’’ dans les milieux d'affaires, mais elles n’ont pas constaté une diminution des dépenses de consommation.

.- Paris - Le FMI a revu ses prévisions de croissance pour les années 2016 et 2017, un mois après le vote des Britanniques pour le ‘’Brexit’’. 

Selon ces prévisions, le taux de croissance de la France pour 2016 a été légèrement réévalué par rapport aux projections d'avril (+0,4 pc à 1,5 pc du PIB). Pour l'année 2017, en revanche, le FMI revoit à la baisse ses prévisions pour le pays à +1,2 pc du PIB contre 1,3 pc en avril. 

.- le montant des charges du service public de l'énergie en France a été évalué à 8 milliards d'euros en 2017, en hausse de 19pc par rapport à 2015, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Ce montant concerne essentiellement le soutien aux énergies renouvelables, selon les médias français, indiquant que ce soutien représente 67pc des charges, dont 35pc pour le photovoltaïque et 19pc pour l'éolien, devant la péréquation tarifaire dans les zones non-interconnectées (21pc), le soutien à la cogénération (6 pc) et les dispositifs sociaux (5 pc).

.- Le chiffre d’affaires de Dassault Systèmes s’établissait d’avril à juin dernier à 754 millions d’euros en progrès de 6pc, annoncé jeudi. Le chiffre d’affaires logiciel augmentant de 7 pc et celui des services se contractant de 3 pc.

Par zone géographique, la croissance du chiffre d’affaires logiciels s’élève à 8pc pour les Amériques grâce à la progression de l’Amérique du Nord et de l’Amérique Latine, qui intègre une hausse à deux chiffres des nouvelles licences. En Europe, le chiffre d’affaires logiciel croît de 9pc, entraînée par l’Europe du Nord, l’Europe du Sud et la France, avec une augmentation à deux chiffres des nouvelles licences également. En Asie, la croissance de 4pc du chiffre d’affaires logiciel est plus modérée. Elle reflète des résultats mitigés et une base de comparaison élevée.

.- Le ministre français de l’économie Emmanuel Macron a annoncé, mercredi, avoir réactivé ‘’l'ensemble des dispositifs’’ qui permettent d'accompagner les acteurs économiques du secteur du tourisme après l'attentat de Nice.

Cité par les médias, le ministre a fait état d’une baisse dans certains secteur entre ‘’20 et 30 pc’’, tout en assurant que le gouvernement accompagnera les professionnels touchés par la baisse de fréquentation touristique et la baisse de leur chiffre d'affaires.

‘’L'attentat de Nice fait une onde de choc qui a un impact sur la région Provence-Alpes Côte d'Azur, mais qui peut aussi l'avoir sur les grands sites d'attraction touristiques français, sur la région parisienne’’, a-t-il affirmé.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara