Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 28 Juin à 11:00

Bulletin d'actualité économique européenne



Bruxelles - En deux séances, les valeurs belges ont perdu 6pc de capitalisation boursière, soit 22,5 milliards d'euros, a indiqué Vincent Van Dessel, le patron de la Bourse de Bruxelles.



L'indice BEL 20, lesté par les actions du groupe financier KBC en chute de 11,17pc, affichait un recul de 4,06pc. 

Que plus de 20 milliards d'euros soient partis en fumée à la Bourse de Bruxelles n'est pas en soi une mauvaise nouvelle pour la Bourse ou les intermédiaires financiers, estiment des experts, qui relèvent par contre que le contexte est particulièrement défavorable pour les banques qui évoluent dans un environnement marqué par l'incertitude quant à leur avenir et aux bénéfices tirés des opérations de marché.

.- La Commission européenne a autorisé l'acquisition de l'entreprise Starwood Hotels & Resorts par l'entreprise Marriott International, toutes deux américaines. La Commission a conclu que cette opération ne serait pas préjudiciable à la concurrence en Europe.

Les deux entreprises exercent principalement des activités de gestionnaire et de franchiseur d'hôtels partout dans le monde. Au niveau mondial, plus de 4.500 hôtels établis dans 85 pays opèrent sous la marque Marriott et environ 1.300 hôtels situés dans près de 100 pays exercent leur activité sous la marque Starwood.

.- La Commission européenne a proposé lundi de maintenir le taux de cofinancement de l’Union de 85pc pour Chypre et de proroger le mécanisme de soutien complémentaire dont peut bénéficier la Grèce.

La Commission a décidé de continuer à aider ces États membres à tirer le meilleur parti des opportunités d'investissement offertes par les Fonds structurels et d’investissement européens (Fonds ESI) pour la période de programmation 2014-2020.

Pour Chypre, la décision de la Commission de maintenir le taux maximal de cofinancement offrira au budget chypriote un soulagement budgétaire estimé à 99 millions d’euros, selon les calculs de la Commission. 

Concernant la Grèce, le soutien européen devra aider à ramener le pays sur la voie d’une croissance soutenue. De 2011 à 2015, grâce au ‘’mécanisme de soutien complémentaire’’, la Grèce a déjà reçu 1,3 milliard d’euros plus tôt que prévu. 

.- Madrid - Le groupe espagnol Gamesa et le géant allemand des énergies renouvelables Siemens ont donné le feu vert pour la mise en œuvre du projet de fusion de leurs activités éoliennes.

Les deux entreprises avaient reporté en mai dernier le lancement de ce projet sans donner des explications. 

Gamesa avait entamé en janvier dernier des négociations avec Siemens en vue de créer une entreprise mondiale leader dans le domaine des énergies éoliennes, représentant un chiffre d'affaires annuel estimé à quelque 10 milliards d'euros.

.- Le président de la banque espagnole Sabadell, Josep Oliu, a affirmé que le groupe maintiendra ses activités au Royaume-Uni en dépit de la décision de Londres de sortir de l’Union européenne.

Oliu a précisé qu’à la faveur de la solidité financière de la banque TBS, filiale britannique de Sabadell, la sortie du Royaume-Uni aura des conséquences limitées sur les activités de cette entité.

Il a rappelé que la banque TBS, qui contrôle 5pc du marché financier britannique, a enregistré des bénéfices estimés à 62 millions d’euros en 2015, soit 25pc des bénéfices de Sabadell.

.- Lisbonne - Quelque 8.000 Portugais ont été sélectionnés par la société de recrutement Groundlink pour travailler en tant que membres d'équipage avec la compagnie aérienne low-cost Ryanair depuis 2008.

Au début du mois de juillet, la compagnie reviendra en force avec quelque 300 nouveaux postes offerts pour personnel navigant, rapporte Diario de Noticias, ajoutant que l’opération de recrutement se déroulera à Lisbonne, Porto et Funchal (Madère).

Une autre compagnie low-cost Vueling envisage aussi de recruter quelque 400 personnes à Porto. Les qataris sont déjà venus, au début de juin, pour embaucher du personnel, à l’instar d’autres entreprises comme Emirates ou easyJet, poursuit le quotidien, notant que les syndicats mettent en garde contre les conditions de travail qui ne sont pas comparables entre les différentes entreprises.

.- Avec les taux de croissance actuels et les mêmes politiques suivies jusqu'à présent, le Portugal a peu de chance de ramener à moyen terme, le taux de chômage aux mêmes valeurs du passé, estime le Fonds monétaire international (FMI) dans un rapport sur la situation au Portugal après sa sortie de son plan d'ajustement.

Plusieurs raisons de ce pessimisme peuvent être identifiées, mais la principale demeure axée sur les travailleurs non qualifiés. Selon le Fonds, le Portugal est le pays de l'UE avec la plus grande proportion de travailleurs non qualifiés par rapport à l’effectif total.

.- Paris - La Bourse de Paris a ouvert, mardi, sur une tendance haussière avec + 2,23pc, alors qu'elle avait clôturé la veille à - 2,97pc et chuté sous la barre de 4.000 points.

En début de matinée l'indice CAC 40 prenait 89,02 points à 4.073,74 points. la tendance haussière s'affichait au niveau des valeurs boursières, dont notamment celle du secteur bancaire : BNP Paribas (+ 2,21pc) , Société Générale (+ 1,82pc), Crédit Agricole (+2,59pc) et Axa (+3,44pc) .

.- Le groupe Total a annoncé, lundi, la signature avec la société Qatar Petroleum d’un accord pour une prise de participation de 30pc dans la concession du champ pétrolier géant d'Al-Shaheen, à compter du 14 juillet 2017, pour une durée de 25 ans.

Total est présent au Qatar depuis 1936 : Il détient 20pc dans l'amont de Qatargas 1, 10pc dans l'usine de liquéfaction Qatargas, 24,5pc d'intérêts dans Dolphin Energy Ltd et 16,7pc dans le Train 5 de Qatargas 2. Il est également partenaire dans la raffinerie de Ras Laffan avec 10pc d'intérêts et dans les usines pétrochimiques Qapco (20pc) et Qatofin (48,6pc), précise le groupe dans son communiqué.

.- Le déficit du régime d'assurance-chômage en France devrait atteindre 4,4 milliards cette année et 3,9 milliards l'année prochaine, selon les médias, citant une note de l’union nationale interprofessionnelle pour l'emploi dans l'industrie et le commerce (UNEDIC). 

Dans un communiqué, l’UNEDIC a indiqué, lundi, que le Conseil d’administration a discuté de la revalorisation des allocations chômage mais aucune des propositions soumises au vote n’a recueilli les voix nécessaires. Par conséquent, il n’y a pas de revalorisation des allocations à compter du 1er juillet 2016.

.- Amsterdam - La Deuxième Chambre du parlement néerlandais a approuvé un nouveau projet de loi modifiant la loi sur la continuité des entreprises (Wet continuïteit ondernemingen) qui devrait permettre aux employés d’une entreprise de jouer un rôle dans la préparation et le règlement de la faillite de leur employeur.

L’amendement de cette loi, qui date de 1893, vient en réponse à une demande du parti travailliste (PvdA) pour pallier aux manquements à l’encontre des employés, les premières victimes de licenciement en cas de faillite.

.- L’association néerlandaise de fiscalistes (NOB) a exprimé sa satisfaction quant à l’amélioration de la directive européenne qui vise à lutter contre l’évasion fiscale des multinationales.

L’optimisme de la NOB n’est pas partagé par les ONG, dont Oxfam Novi, qui ont exprimé leur mécontentement suite à cette décision.

Des experts en fiscalité, cités par la presse, prévoient un chaos fiscal européen parce que les multinationales seront confrontées à différentes interprétations de la directive.

.-Rome - Le gouvernement italien se prépare à venir en aide à ses banques pour les protéger contre les retombées du référendum britannique sur l'Union européenne, qui a déclenché une chute des valeurs bancaires en Bourse. Rome craint désormais que les banques italiennes, déjà pénalisées par 360 milliards d'euros de créances douteuses - un tiers du total de la zone euro - ne soient attaquées par des fonds spéculatifs.

Les quotidiens Corriere della Sera et La Repubblica ont rapporté que Rome invoquerait les exemptions prévues par les règles européennes en cas de situations ‘’exceptionnelles’’ pour aider les banques si la chute de leur valeur boursière devait se poursuivre.

Les capitalisations boursières des deux principales banques du pays, UniCredit et Intesa Sanpaolo, ont chuté lundi de 8 pc et 10,9pc respectivement, après des chutes de plus de 20pc vendredi en réaction à la victoire du camp du ‘’Leave’’ lors du scrutin britannique.

.- Après des négociations de longues haleines, qui ont duré depuis l'hiver dernier, le gouvernement et des syndicats italiens sont parvenu, ce week-end, à une entente qui balise la voie à la signature définitive d’un accord de partenariat stratégique entre les compagnies italienne Meridiana et Qatar Airways.

La compagnie du Golfe serait prête à rentrer au capital de Meridiana à hauteur de 49 pc, le maximum autorisé par la législation européenne pour un investisseur non-européen.

Les représentants du gouvernement, dont le ministre des infrastructures et des transports, Graziano Delrio, et les syndicats ont parvenu à un accord qui prévoit notamment la suppression de 396 emplois, et une baisse de salaire des employés de Meridiana de 20 pc.

.- Le Codex Alimentarius, l'organe des Nations Unies chargé d'établir des normes alimentaires, se réunit du 27 au 30 juin à Rome pour examiner les normes en matière de sécurité sanitaire et de qualité des aliments.

Chargé de protéger la santé des consommateurs et de veiller au respect des pratiques équitables dans le commerce international des denrées alimentaires, le Codex Alimentarius est une initiative conjointe de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

.- Londres - Les agences de notation Fitch Ratings et S&P ont dégradé la note de la dette du Royaume-Uni, après le vote des électeurs britanniques pour une sortie de l'Union européenne.

Fitch a abaissé la note de la dette britannique de AA+ à AA avec perspective négative à cause du ‘’ralentissement brutal’’ de la croissance prévu dans le pays.

Pour sa part, S&P a réduit sa note de la dette britannique de ‘’AAA’’ à ‘’AA’’, invoquant ‘’l'incertitude’’ entraînée par le Brexit dans ‘’un contexte politique moins prévisible et moins stable’’.

.- La Bourse de Londres a clôturé lundi en forte baisse de 2,55pc, à cause d'un plongeon des valeurs bancaires, immobilières et aériennes frappées par les craintes entourant le Brexit.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des valeurs vedettes a perdu 156,49 points, à 5.982,20 points. Il a ainsi perdu 5,6pc en deux séances, depuis sa clôture de jeudi soir.

Les propos rassurants du ministre des Finances, George Osborne, avaient réussi à contenir la baisse, mais les investisseurs ont ensuite été rattrapés par l'incertitude qui entoure le Brexit et les craintes d'effets très néfastes sur certains secteurs de l'économie.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara