Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Lemag - Agence - publié le Lundi 7 Avril à 10:19

Bouteflika : Je transformerai le Tamazight en langue de science et de technologie



Alger - Voici une autre salve de promesses prononcées, dimanche, par les candidats à l'élection présidentielle et de leurs représentants, au quinzième jour de la campagne électorale, telles que rapportées par l'agence APS.



- Abdelmalek Sellal pour le compte d'Abdelaziz Bouteflika depuis Tizi-Ouzou: "Bouteflika s'engage à continuer de promouvoir la langue Tamazight, considérée comme l'un des fondements de l'identité nationale".

"Ce processus de promotion se poursuivra et se renforcera pour que Tamazight devienne une langue de science et de technologie".

- Ali Benflis depuis In Saleh (Tamanrasset): "Je m'engage à régler les problèmes dont souffrent les populations du Sud par la mise en œuvre d'un plan Marshall, pour le développement de la région".

"Ce plan puisera ses ressources du Fonds de développement du Sud et si elles s'avèrent insuffisantes, l'Etat injectera d'autres finances".

- Moussa Touati depuis Blida: "L'exploitation rationnelle de la plaine de la Mitidja aurait pu permettre à l'Algérie de prétendre à son autosuffisance alimentaire et ne pas recourir à l'importation des produits agricoles".

"Les habitants de la région doivent investir davantage dans le secteur agricole, créateur d'emplois et de richesses".

- Fawzi Rebaine depuis Sidi Bel Abbes: "Il y a d'autres méthodes que la violence pour exprimer son mécontentement".

"Je suis en colère, mais j'ai préféré le militantisme comme moyen d'expression pacifique".

- Abdelaziz Belaid depuis Laghouat: "L'agriculture est un facteur indispensable dans le développement local". "Il faut étendre les terres agricoles, introduire les moyens technologiques modernes dans ce secteur stratégique et développer la production animale de manière scientifique".

- Djelloul Djoudi pour le compte de Louisa Hanoune depuis Bouira: "La politique économique de Louisa Hanoune mettra un terme à tous les dépassements de certains partenaires étrangers".

"L'investissement direct étranger n'a pas apporté de solutions, ni de création d'emplois. Les étrangers prennent leurs intérêts et repartent".

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara