Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 28 Mai à 11:52

Boussaid : Le candidat tunisien à la présidence de la BAD bénéficie du parrainage du Maroc



Abidjan -.Le candidat tunisien à l'élection à la présidence de la Banque Africaine de développement (BAD), Jaloul Ayed, bénéficie du parrainage du Maroc, a annoncé le ministre de l'Economie et des Finances, Mohammed Boussaid.



"Partant de la solidarité nord-africaine et l'unité maghrébine, le Maroc soutient le candidat tunisien", a déclaré M. Boussaid, lors d'un entretien accordé à la MAP, en marge des assemblées annuelles de la BAD, organisées du 25 au 29 mai à Abidjan.

Le ministre a formé le vœu que Jaloul Ayed soit le candidat de toute l'Afrique et non seulement du Maghreb, notant que tous les candidats ont une chance pour être à la tête de la BAD.

"Les huit candidatures sont valables puisqu'il s'agit de personnalités jouissant des expériences au sein de leurs pays respectifs, en termes de gestion de fonds, de finance publique et dans les domaines financiers et économiques", a affirmé M. Boussaid.

Il a relevé que les attentes de l'Afrique sont énormes en termes notamment de lutte contre la pauvreté, d'amélioration de politique genre et d'insertion de la femme, de financement des infrastructures et de transformation de l'agriculture.

Il s'agit également de l'amélioration de l'adéquation formation-emploi pour aider la jeunesse africaine à trouver des emplois stables, du financement des PME et de la contribution à la réduction des impacts des changements climatiques.

La BAD est appelé à apporter une contribution à deux événements majeurs, à savoir la conférence internationale sur le financement du développement qui se déroulera en juillet 2015, à Addis Abeba en Ethiopie et la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP21) qui aura lieu en décembre 2015, à Paris.

"Toutefois, les nombreux défis de l'Afrique ne doivent pas nous cacher les opportunités et potentialités du continent", a relevé M. Boussaid.

Par ailleurs, le ministre a mis en relief la relation solide basée sur la confiance, liant le Maroc et la BAD depuis presque 50 ans, qui a fait du Maroc le premier client de la BAD.

"Depuis 1970, le Maroc bénéficie d'un financement de la BAD s'élevant à plus de 10,5 milliards de dollars au profit de plusieurs secteurs, notamment l'agriculture, le transport, les infrastructures, la politique de l'eau, à côté de nouveaux secteurs, comme les énergies renouvelables et les stratégies sectorielles du Maroc", a noté le ministre.

"Le portefeuille du Maroc, un encours de 4 milliards de dollars, représente 20 pc de l'encours accordé par la BAD aux Etats membres", a relevé M .Boussaid, soulignant que cet encours représente 12,5 pc de l'endettement extérieur du Royaume.

Il a ajouté qu'au delà de cette relation banque-client, qui est essentielle pour accompagner le développement de l'économie marocaine dans le cadre de ses stratégies sectorielle, la BAD accompagne le Maroc et apporte son soutien technique.

M. Boussaid s'est réjoui de la domiciliation du fonds Africa 50 au Maroc après une compétition rude avec d'autres pays africains, mettant en relief le rôle de ce fonds, dédié au financement de l'infrastructure, eu égard aux besoins du continent qui s'élèvent à 40 milliards de dollars par an.

Ces assemblées annuelles, les premières depuis le retour de la BAD à son siège d'Abidjan en 2014, seront marquées par l'élection du nouveau président de la Banque, la célébration du 50e anniversaire de la BAD et l'accueil du Soudan du Sud en tant que 80e membre de la Banque.

Les participants se penchent sur l'examen des performances de la Banque et du continent et les programmes, positions et priorités de l'avenir.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara