Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



MAP - publié le Jeudi 28 Janvier à 13:17

Bouaida s'entretient à Addis-Abeba avec plusieurs ministres africains des Affaires étrangères






La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida a eu, mercredi à Addis-Abeba, une série d'entretiens avec plusieurs ministres africains des Affaires étrangères, notamment de la Côte d'Ivoire, du Togo, des Iles Maurice, du Malawi, du Sénégal, d'Egypte et de l'Ethiopie.

Lors de ces rencontres, qui ont porté sur les derniers développements relatifs à la question du Sahara marocain, Mme Bouaida a donné un aperçu détaillé sur les efforts déployés par le Royaume dans le cadre de l'ONU pour mettre fin à ce différend qui porte atteinte à la sécurité et à la paix dans la région et parvenir à une solution politique, consensuelle, juste, globale et durable dans le cadre du processus des négociations sous les auspices de l'ONU.

La vision de SM le Roi Mohammed VI pour le développement des provinces du Sud se matérialise d'ores et déjà sur le terrain à travers des grands projets structurants et le processus de développement global dans la région, ce qui renforcera la profondeur africaine du Maroc et contribuera au développement du continent africain, a souligné la ministre déléguée.

A cette occasion, Mme Bouaida a fustigé les mensonges des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume dans ce contexte, faisant observer que l'ONU est convaincue de l'impossibilité de la tenue du référendum contrairement aux propagandes de l'Algérie et du "polisario".

Elle a, à cet égard, noté que la proposition d'autonomie présentée par le Maroc vise à mettre fin au statut quo et à parvenir à une solution politique conformément aux résolutions de l'ONU et aux recommandations du Conseil de sécurité.

Le Maroc a présenté une proposition "constructive et sérieuse" conforme à la légalité internationale et qui répond aux défis de la conjoncture régionale et internationale, a-t-elle relevé, assurant que l'autre partie entrave les efforts visant à parvenir à une solution définitive bénéficiant à la population et à la région eu égard aux menaces terroristes qui guettent la région et aux opportunités de développements perdues au niveau de l'Union du Maghreb Arabe (UMA).

Par ailleurs, la ministre déléguée a indiqué que toutes les régions du Maroc, y compris les provinces du Sud, ont enregistré des avancées notables en matière du respect des droits et des libertés individuelles et collectives, notant que les institutions internationales des droits de l'homme ont reconnu ce progrès.

Dans ce sens, Mme Bouaida a salué le rôle déployé par le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) dans les provinces du Sud pour le respect et la protection de ces droits, ajoutant que l'action du CNDH a été saluée par le Conseil de sécurité de l'ONU.

               Partager Partager