Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


Source AFP - publié le Jeudi 14 Avril à 00:54

Boko Haram envoie une "preuve de vie" des lycéennes enlevées à Chibok, il y a 2 ans





Deux ans après l'enlèvement à Chibok (nord-est du Nigeria) de 276 lycéennes par Boko Haram, ce groupe islamique a envoyé une "preuve de vie" sous forme de vidéo, a rapporté mercredi la chaîne américaine d'information CNN.
 
Cet enregistrement montre une quinzaine de jeunes filles recouvertes d'un hijab noir, qui donnent leur nom, assurent avoir été enlevées à Chibok, et précisent la date de l'enregistrement, le 25 décembre, selon CNN.

Deux mères ont dit avoir reconnu leur fille parmi les 219 collégiennes encore disparues depuis le 14 avril 2014, et les 15 adolescentes ont été identifiées, notamment par une de leurs camarades.

Il s'agit de la première vidéo permettant d'établir que certaines des jeunes filles enlevées sont toujours en vie, depuis celle diffusée par Boko Haram en mai 2014.

Le ministre de l'Information du Nigeria a indiqué que les jeunes filles "ne semblaient pas être stressées le moins du monde" et qu'il n'y avait eu que "peu de changement dans leur apparence physique".

Mais il a refusé de faire le moindre commentaire sur l'état des discussions avec Boko Haram, qui voulait échanger les otages contre des islamistes retenus dans les prisons nigérianes.

Selon les informations dont dispose l'AFP, des membres de Boko Haram auraient pris contact mi-janvier avec le gouvernement, réclamant des discussions sur un possible échange de prisonniers.

Le gouvernement ayant demandé une "preuve de vie", il aurait d'abord reçu cinq photos de certaines des otages, puis cette vidéo.

Les parents des 219 jeunes filles encore disparues -57 étaient parvenues à s'enfuir peu après l'enlèvement- devaient tenir une réunion de prière jeudi devant l'école de Chibok d'où leurs enfants ont été enlevées.

Boko Haram, dont l'insurrection a déjà fait environ 20.000 morts depuis 2009, a affirmé le 1er avril dans une vidéo qu'il ne déposerait pas les armes.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus