Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



MAP - publié le Jeudi 4 Avril à 15:45

Biadillah se félicite des efforts de la France pour une solution "juste" et "définitive" au Sahara




Rabat : Le Président de la Chambre des Conseillers, Cheikh Biadillah s’est félicité des efforts menés par la France avec toutes les parties concernées pour trouver une solution "juste" et "définitive" à la question du Sahara.



Cheikh Biadillah
Cheikh Biadillah
Lors d’une allocution prononcée, jeudi à Rabat, devant le Parlement suite au discours du président français, François Hollande, Biadillah, qui a noté que le différend du Sahara hypothèque l’avenir du Maghreb, a émis l’espoir de parvenir à l’intégration maghrébine des cinq Etats de la région en tant que choix stratégique et vital pour l’avenir de toute la région euro-méditerranéenne.
 
Il a, dans ce sens, salué l’identité de vue commune de la France et du Maroc sur les principales questions internationales notamment celles relatives aux menaces terroristes qui guettent le région du Sahel et du Sahara, ajoutant que le terrorisme constitue une menace grandissante pour la paix et la sécurité dans la région euro-méditerranéenne.
 
le Président de la Chambre des Conseillers a rappelé ensuite que le Maroc a été parmi les premiers pays à avoir mis en garde contre les menaces et les défis sécuritaires émanant d’organisations terroristes, et ce avant même les prémices de la crise dans certains Etats d’Afrique du Nord suite à la dynamique populaire arabe ayant donné lieu à un intense trafic d’armements et l’enrôlement de terroristes dans la région Sahélo-saharienne.
 
Il a également rappelé, dans ce contexte, que le Roi Mohammed VI, avait réaffirmé, dans un discours adressé à la 12ème session du sommet de l’Organisation Islamique de la Coopération (OCI) tenue dernièrement au Caire en Egypte, que le Maroc mettait en garde la Communauté internationale contre les menaces pesant sur la région du Sahel et du Sahara. Lors de ce sommet, a ajouté Biadillah, le Souverain a également réaffirmé le soutien du Royaume du Maroc à l’action française au Mali.
 
Biadillah a évoqué ensuite les changements politiques et sociaux intervenus dans la région, estimant que le Maroc s’est toujours inscrit, avant même ces événements, dans une dynamique de changement et de réformes profondes, tout en demeurant attaché au choix de la démocratie, à son identité nationale et à son ouverture sur les valeurs universelles. Le Maroc croit en le pluralisme politique, la liberté syndicale et à la liberté d’expression, a souligné en substance le Président de la chambre des Conseillers. 
 
Au terme de la séance commune consacrée à l’audition du discours du président français, François Hollande, accompagné des présidents des deux Chambres des Représentants et des Conseillers, a signé le livre d’or du Parlement, avant de poser pour une photo-souvenir.

               Partager Partager