Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 11 Juin à 18:36

Benkirane: Les services concernés s'emploient à identifier qui est derrière la fuite des épreuves des examens du baccalauréat



Rabat - Le chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a affirmé que les services concernés s'emploient sérieusement à identifier qui est derrière la fuite des épreuves de mathématiques des examens du baccalauréat, "qu'il s'agisse d'une personnes ou d'une partie".



M. Benkirane, qui présidait jeudi à Rabat, un Conseil de gouvernement, a qualifié cette fuite d'"incident grave, qui ne peut être une simple infraction, mais constitue une trahison de la patrie", a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi lors d'un point de presse à l'issue de la réunion du conseil.

Le chef du gouvernement a souligné que cette fuite "ne porte pas atteinte uniquement à la sécurité des examens, mais attente à la sécurité de la nation dans son ensemble étant donné que la sécurité des examens relève de celle de la nation", ajoutant que "tout citoyen est responsable de la sécurité de la nation".

M. Benkirane a insisté que "cet incident n'est pas une erreur mais un acte prémédité", affirmant que les services concernés s'emploient sérieusement à identifier qui est derrière cette fuite. 

Le chef du gouvernement a ajouté que tout citoyen a le devoir de s'acquitter de sa mission avec fidélité, sincérité, bonne foi et abnégation et que toute personne se doit de préserver la confidentialité d'un document dont elle est dépositaire, a poursuivi M. El Khalfi. 

M. Benkirane a noté qu'il s'agit d'une question liée essentiellement à l'image du pays et de ses institutions qui jouissent d'une bonne image au niveau international et qui ne cessent d'être saluées par la communauté internationale sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI. 

Le chef du gouvernement a affirmé à ce sujet "qu'il ne peut y avoir de complaisance avec la trahison quelle qu'elle soit et qu'indulgence ne signifie nullement laxisme. Nulle complaisance à l'égard de toute atteinte à la sécurité de la nation"

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara