Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Vendredi 3 Juin à 11:44

Benabdellah : Le coût de la réhabilitation des habitations menaçant ruine s’élève à 7 MMDH



Rabat – Le coût de la résolution du problème de l'habitat menaçant ruine recensé au Maroc s’élève à 7 milliards de dirhams, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah.



"Le ministère ne dispose pas actuellement de ces financements, mais ils peuvent être mobilisés" dans l’avenir, a-t-il ajouté à l’ouverture d’un colloque sur "L’habitat menaçant ruine : données, expériences et approches", organisé par le secrétariat général du Conseil national de l’Habitat.

Ce secteur a besoin aussi de compétences et d’entreprises spécialisées, a-t-il relevé, notant qu’une "approche différente" a été instaurée ces dernières années en matière de gestion de cette problématique et qu’"il convient de l’élargir".

Cette problématique, a-t-il expliqué, couvre la mobilisation des ressources nécessaires, le recensement des logements menaçant ruine, l’association des habitants, le recours aux compétences existantes et la transformation de cette expérience en une opération génératrice de revenus pour les ménages du tissu antique.

De son côté, le Directeur de l’Habitat au ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Ahmed Daoudi, a indiqué que l’habitat menaçant ruine est localisé dans trois types d’agglomérations : les logements historiques dans les médinas, les habitations délabrées et dégradées et l’habitat clandestin.

Les approches adoptées il y a quelques années ont permis la réhabilitation de 4086 habitations à risque sur un total de 43.000 constructions, a-t-il dit, notant que le ministère se penche sur le traitement des cas de 9068 bâtisses menaçant ruine pour un financement de 2,2 milliards de DH, couvrant 14.000 ménages.

M. Daoudi a indiqué qu’un nouveau programme a été élaboré visant la réhabilitation de 17.000 constructions à court terme et que des contrats viennent d’être conclus au sujet de 21.000 autres habitations menaçant ruine pour la période 2017-2018.

Cette rencontre, qui vise à enrichir les débats à propos des problèmes des bâtisses menaçant ruine dans la perspective de l’élaboration d’une stratégie d’intervention, est la première de la série des "Jeudis de l’Habitat" que compte organiser le ministère autour des questions de l’habitat, de la construction et de la promotion immobilière.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus