Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Sarie Abdeslam - Bruxelles - publié le Dimanche 8 Mai à 12:21

Belgique ou Maroc, that is the question




Sarie Abdeslam - L’émigration vers l’étranger et plus particulièrement vers l’Europe n'est pas tout à fait nouvelle, elle date depuis plusieurs siècles. Mais, en ce qui nous concerne c’est la migration moderne qui nous intéresse et plus précisément celle à partir de 1964, date de la signature de l’accord bilatéral entre le Maroc et la Belgique.



Cela fait plus de quarante ans que les premiers marocains se sont installés en Belgique pour y travailler et vivre. La Belgique nous a accueilli et petit à petit elle nous a adoptée. A notre tour nous avons adopté la Belgique comme une seconde patrie et maintenant il y a forte chance qu’elle prend la première place, ce qui est déjà un fait certain chez les jeunes issus de l’immigration marocaine..

Alors aujourd’hui, quelle image et quelle relation avons-nous encore avec notre ancienne patrie ?
Quelle image la société marocaine a-t-elle encore de notre communauté en Belgique ?
Quel est le sens du patriotisme chez les citoyens belges d’origine marocaine par rapport au Maroc ?

Je peux vous assurer que, pendant les années soixante et septante, nos yeux, notre cœur et notre amour ne chérissaient qu’un seul pays. Tous les Marocains ou presque rêvaient de revenir un jour définitivement chez eux au bled après avoir amassé un petit capital. Toute la vie associative ne s’intéressait qu’aux évènements et aux actualités de notre chère patrie. Nous avions des relations directes avec notre famille, nos amis et nos proches, ainsi qu'avec tous les partis politiques, surtout ceux de gauche.

Nous avons été galvanisés par un certain romantisme, encouragés par une gauche et extrême gauche marocaine très militante. Et, surtout la liberté d’expression, la liberté de s’organiser et de militer dans les syndicats et le partis démocratiques belges nous excitaient d’avantage pour lutter pour un Maroc libre, indépendant, émancipé, industrialisé et souverain.

Nous avons toujours été très critiques et très sévères vis-à-vis du Maroc, de son gouvernement et de tous ses dirigeants, et nous le sommes encore davantage parce que nous aimons notre pays et que nous pensions que notre place dans la société marocaine sera à jamais préservée.

Malheureusement, l’intérêt que nous portions pour notre pays n’a jamais reçu un feed-back de la même importance. L’intérêt à notre égard était simplement et purement économique et à sens unique. Le Maroc officiel ne s’intéressait qu’à notre argent et l’entrée des devises. La preuve, tout ce que le Maroc nous a envoyé ce sont des banquiers et des agents de sûreté.

Aujourd’hui, les temps ont changé, le Maroc aussi est en train de tourner la page d’un passé douloureux et pénible. Mais, nous aussi nous avons changé. Ou plutôt la physionomie de notre communauté a radicalement changé. Notre communauté s’est de plus en plus féminisée et surtout elle a rajeuni. Notre progéniture qui n’a jamais connu l’émigration n’a pas les mêmes relations affectives, émotionnelles et passionnelle avec le Maroc. Elle ne connaît ni l’histoire ni la géographie du Maroc, encore moins ses cultures, ses peuples et ses traditions.

Même nous, primo arrivants, nous commençons doucement mais sûrement à oublier les raisons de notre expatriation et le dilemme du retour s’est estompé avec le temps. Même les pensionnés ne se résignent pas à un retour définitif au bercail pour profiter de leur retraite.

Hélas, les responsables marocains, naïfs ou myopes, sciemment ou inconsciemment, n’ont pas encore compris et continuent à nous agacer par des slogans vides de tout contenu tel « Vous êtes ici chez vous » et tout le tam-tam qui se fait à chaque fois que nous voulons visiter le Maroc pendant les grandes vacances d'été.

Nous les Marocains à l’étranger nous avons toujours été fiers d’être marocains. Lors du tremblement de terre à Al-Hoceima, la communauté d’origine marocaine a été mobilisée pour venir en aide aux sinistrés et a été solidaire à chaque fois que cela s'est avéré nécessaire. Nous avons soutenu et soutenons encore la vie société civile et la vie associative partout au Maroc. Malencontreusement, le Maroc n’a jamais été fier de nous et, ne nous considère pas encore comme des citoyens à part entière.

Ce n’est pas parce que nous mangeons encore du couscous, buvons du thé à la menthe et soutenons les lions de l’Atlas malgré leur mauvaise performance, que nous soyons pour autant des patriotes marocains à toute épreuve. La majorité des Marocains ont la double nationalité et la politique interne belgo-belge nous intéresse un peu plus que la politique marocaine.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles