Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



MAP - publié le Lundi 2 Novembre à 15:43

Barir Kacem: la génération de la marche verte et le témoignage vivant des valeurs patriotiques






Rabat - A 76 ans, Barir Kacem se souvient avec grande fierté de sa participation, il y a 40 ans, à la marche verte, aux côtés de 350.000 Marocains de différentes régions du Royaume unis dans un même élan patriotique pour libérer le Sahara marocain de l'occupation espagnole.
Originaire de douar Aït Hamou (province de Khémisset), Barir Kacem était parmi ces milliers d'amazighs, armés du coran et drapés des couleurs nationales, qui avaient pris part avec grand enthousiasme à cette épique marche pacifique qui reste parmi les événements marquants du 20-ème siècle.

A l'instar de plusieurs habitants, hommes et femmes, de son douar, Barir Kacem, n'a pas hésité un seul instant à se porter volontaire pour participer à la marche verte. Dans l'engouement de sa jeunesse, Kacem a entrepris avec enthousiasme le long et pénible voyage vers les provinces du sud, baignant dans un mémorable élan patriotique collectif et une masse humaine évoluant vers un noble objectif commun: la libération du Sahara marocain.

Barir Kacem, confie à la MAP, qu'il était l'un des premiers habitants de son douar à s'inscrire à la liste des volontaires pour prendre part à la mémorable marche verte pour le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume, soulignant que sa décision procède de sa profonde conviction d'emprunter la voie des héros de la lutte pour l'indépendance du Royaume et contribuer ainsi à la libération d'une partie du pays encore sous le joug de l'occupation espagnole.

Quarante ans après cette épopée, Barir Kacem se souvient toujours avec grande fierté de la ferme volonté et de la détermination des participants à braver toutes les épreuves, notamment le mémorable moment où ils ont brisé les frontières artificielles de l'occupation.

profondément convaincus de la justesse de leur cause, les participants, brandissant le Saint Coran et le drapeau national, ont fait fi de la rumeur que les forces espagnoles s'apprêtaient à ouvrir le feu, pour franchir les frontières factices et porter haut le drapeau national sur les dunes du Sahara dans une mémorable scène épique, se rappelle-t-il.

Cet événement historique restera à jamais gravé dans la mémoire, affirme-t-il en réitérant sa grande fierté d'avoir contribué à la libération du Sahara de l'occupation espagnole. Barir Kacem, l'un des rares participants du douar encore en vie, veille toujours à garder le vif souvenir de cet acte de patriotisme et d'enseigner ses nobles valeurs à ses enfants et petits-enfants.

               Partager Partager