Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



Dr Ben Kirat - publié le Jeudi 4 Juillet à 16:38

Barbarie, Civilisation et Démocratie dans l’Imaginaire des Musulmans*

L’Exécution Barbare de Saddam Hussein*






Barbarie, Civilisation et Démocratie dans l’Imaginaire des Musulmans*
Hélas la lâcheté de certains régimes musulmans déchus s’est manifestée par l’exécution de Saddam Hussein pendant la fête sacrée d’Eid al Adha. Il fallait attendre longtemps pour que d’autres régimes soient exposés au Yémen, au Bahreïn, en Tunisie, en Egypte, en Libye et en Syrie. Finalement il y a la révolution pacifiste du ‘Printemps Arabe’, pour faire basculer et exécuter sauvagement Kadhafi. Quel début pour la démocratie! Comme l’exécution de Saddam est un acte de vengeance lâche en collusion avec la puissance de Satan, d’une part, et pour bouleverser le monde musulman sunnite impuissant d’autre part. Il s’ensuit que la barbarie de certains musulmans n’a pas de limite quand elle n’est pas contrôlée par le sabre de Saddam, de Kadhafi, des années de plomb d’Hassan II, ou le bras de fer de Béchar el Assad. Plus encore, l’ironie est que le chiite iranien et irakien sont tous deux complices de cette lâcheté avec l’occupant en Iraq. Les voyous, pour reprendre le discours de la rue de l’homme d’égout Sarkozy, américains et chiites prennent leur revanche sur les sunnites et le reste du monde en général et les musulmans en particulier. Il est temps de se réveiller et d’agir. Certains disent que les régimes arabes restent corrompus et pire encore les peuples arabes ont encouragé cette pratique, et ce malgré les sacrifices des victimes du Printemps arabe, en particulier en Syrie. On découvre qu’il n’y a aucun sens humanitaire dans leurs actions, mais uniquement l’avarice, l’égoïsme, la misère, et enfin de compte la lâcheté de ces intérêts qui dominent. C’est une chimère d’attendre que ces régimes totalitaires soient délivrés par Satan que lui-même a intronisé! Car lui, il attend et œuvre pour le retour du Messie, en livrant la Palestine à se joindre à la Terre Promise de Judée et Samarie aux sionistes ingrats pour sauver son Oumma.

Il faut dire que certains musulmans sont portés volontaires de leur lâcheté de choquer le reste du monde Musulman en annonçant l’exécution de Saddam à la veille des fêtes, quand le reste du monde se préparait pour le nouvel an et l’Eid al Adha. Ce 30 décembre doit être le jour noir de l’histoire des musulmans comme le jour noir de Achoura pour les chiites qui vénèrent Ali. Ce jour pour les sunnites et une attaque directe à leur foi en désacralisant le jour le plus sacré de l’Islam et de tous les musulmans. Une atteinte à la dignité des peuples de toute foi et des post-théistes en particulier, car cette barbarie religieuse, chiite et évangéliste marquent le retour à l’époque scolastique. La théorie de Huntington est officiellement activée par Satan de l’oncle Sam et le conflit de civilisation et sectaire est déclaré ouvert. L’humanité doit se réveiller car le mythe religieux ne peut pas et ne doit pas continuer à dominer ni nos esprits ni notre politique, sans en parler de l’économie et du progrès.

Une journée triste et de deuil pour l’humanité, ce jour du Samedi, du Sabbat, d’Eid al Adha, du réveillon, du 31 décembre 2006, marque par cette tragédie, de la barbarie et la bassesse, encore une fois, de la rétrogradation religieuse, cette fois-ci chiite et néoconservatrice, obscurantiste, mythique et mécréante. Ce n’est pas la mort de Saddam qui est en question mais son exécution en ce jour sacré pour les musulmans qui coïncide avec la fin de l’année chrétienne, les deux occasions représentant la paix, la coexistence avec l’autre, le pardon et la tolérance; tous ces principes ont été basculés, balayés par les marionnettes chiites aux manipulations des ficelles évangélistes Américaines et la haine Juive vers Saddam et les Musulmans de toutes dénominations en général. Les deux derniers ne sont nullement amis ou partenaires du chiisme, par contre, ils veulent les anéantir en Iran et les humilier, les diviser et provoquer une guerre civile totale en Irak pour en profiter des ressources naturelles de ce pays, hélas petit pays émanant d’un grand pays et de la grande civilisation Babylonienne, qui est jusqu’à présent la source la plus importante de la civilisation contemporaine.

Tout de même Saddam est mort honorablement et a démontré au monde son courage et son défi aux clercs chiites et à Bush. Son courage n’a d’égal qu’avec celui de Socrate et de Sénèque, le destin des trois grands de notre civilisation depuis ses fondements en Mésopotamie, la terre de Saddam, des Grecs et des Romains ensuite et des Musulmans enfin. Saddam a accepté la mort sans scrupule ou tergiversation, comme ailleurs la prise de la sigue par Socrate et Sénèque. Quel serait le courage d’un Bush ou d’un Cheney dirigés vers la potence ou la chaise électrique, chambre à gaz ou simplement par injection? Oncle Sam a réussi avec ses “bossus” à détourner un clerc malsain, sans scrupule, sans humanisme, sans principe humanitaire, qu’on puisse attacher à une entité culturelle pour ne pas dire civilisatrice, car c’est une impossibilité dans l’imaginaire, et même Bush et sa clique ne parlent plus de démocratie. C’est une folie de crier démocratie, car ça serait contre nature des intérêts américains. La joie de l’Occident Nord et d’avoir un Occident Sud enfoui dans l’obscurantisme et la théocratie pour mieux les tromper, car la démocratie gène et demande la transparence, donc des comptes à rendre à la population, aux peuples déprimés. La décadence de la religion aussi bien en Occident Nord qu’en Occident Sud se confirme de jour en jour, et les démagogues des deux côtés s’en servent pour convaincre une société éperdue dans son loisir utopique des écrans et de la communication moderne qui ne laisse rien à l’imaginaire. Cette nouvelle déité enchante les simples d’esprit qui absorbent la propagande médiatique et gouvernementale et sont fiers dans leur ignorance et de leur sort tranquille, sinon imbéciles heureux, et deviennent indifférents à tout principe humanitaire. Peut-être, comme on vient de lire, ils sont incapables, littéralement, de voir les choses autrement car leur esprit ne le permet pas, et par leur éducation non plus, mais quelle éducation, primaire? Secondaire? Des affaires? De l’arnaque? Faire de l’arnaque et de l’argent qui, comme le font déjà Bush, Cheney et le reste des arnaqueurs de ce monde mafieux, deviennent la devise et la règle du jeu politique et des affaires. Hassan II ne conseillait-il pas à l’armée de faire de l’argent et d’oublier la politique? Alors, contentez-vous messieurs, les noms sont reconnus et personne ne peut ignorer ce prédicateur de Londres el Maliki, mais obscures à l’imaginaire, et il est difficile à cause de leur lâcheté à retenir même en les sachant, vous, qui vous vous prenez pour dirigeants de l’Irak. Vous êtes déplorables, assassins dès la première occasion, révélant ainsi votre dictature qui, certainement ne sera pas moindre que celle pratiquée jadis par Saddam. Quelle est alors votre apport? Votre tour et au tournant! C’est aussi la devise et la réalité de l’Irak. Va-t-elle être gérée par l’obscurantisme de Mawdudi ou de Qutb? Oncle Sam ne pourra vous protéger comme il en fait pour ses dirigeants et ses intérêts. Vous êtes, certainement, les prochains à souffrir de votre violence, sans vous en chanter, “une dent pour une dent et un œil pour un œil…” que l’ancien testament Hébreux enseigne. Vous avez utilisé ce maxime et c’est par la loi juive que vous allez, vous-même, être jugée et non laïque ou musulmane; l’ironie des faits, c’est qu’elle ne sera pas chiite non plus, car aucun Mehdi ne va surgir pour vous sauver et vous n’aurez jamais ce privilège émanant des hachachines de tous les temps. C’est le quotidien apparent de l’Irak qui vous est réservé et vous attend. On n’a pas besoin d’un prophète ni d’un messie de prédire votre sort, seule avec la raison et le bon sens qu’on découvre la synthèse et non la sentence. Sachez que celle que vous avez passée va vous pourchasser partout où vous vous cachez et vous suivra jour et nuit là où à jamais vous ne nuirez. Elle continuera sans relâche et sans répits, et sera votre tourment jusqu’au tournant, que l’histoire marquera avec la justice qui conviendra, pour vous effacer pour enfin finir avec toutes les tyrannies.

Cette chasse à l’homme va donc continuer jusqu'à la fin de la clique Saddam. L’exécution des deux autres condamnés a eu lieu le matin du mardi 15 janvier 2007, dans un secret total. Le comble c’est que la tête de l’un des condamnés s’est détachée du corps, peut-être à cause de la pendaison mal préparée? Ceci rajoute à la révulsion du monde et de la barbarie dont est capable ce chiisme malsain et inhumain. Il est loin, Monsieur Bush, de parler de démocratie avec une théocratie barbare faite de toutes pièces par vos efforts et contre nature. Comment les Américains puissent penser que le chiisme de l’Irak est différent du chiisme Iranien, partenaire naturel du chiisme des Ayatollah du droit divin, barbus et turbans en noir pour les masses ou en blanc pour les privilégiés, qu’ils considèrent l’axe de Satan? Tous les deux se qualifient de Satan ou de démocrate, dans les deux cas ils se ressemblent dans la violence, la politique, le dogme, la gnose, et tout à chacun sa conception de dictature; eux aussi qualifient l’évangéliste Bush de théocrate et de Satan. La même erreur de croire que Ben Laden va servir les intérêts Américains en chassant les Russes et laisser Oncle Sam occuper son pays. Il faut être un américain naïf de penser ainsi. Mai Bush est naïf!

Le résultat à long terme est que la guerre civile ne cesse de se manifester en Iraq et de s’intensifier en 2013 et le chiisme doit rendre des comptes aux Sunnis et la bataille n’est qu’à ses débuts. N’est-ce pas là l’objectif réel du capitalisme? El Maliki sent le chaud et le froid à transpirer à l’idée de voir son coup tendu, son corps fléchir et sa tête rétrécir comme un escargot regagnant sa carcasse; le cauchemar qui le hante et sursaute chaque fois qu’il se réveille le matin et devient conscient d’un avenir prospère où il sera récompensé, comme Saddam Hussein, en se transformant en un corps de marionnette allongé et inerte oscillant à la fin d’une corde avec la tête séparée de son corps ou déchiré en miette dans une rue de Baghdad. Voilà enfin le but de diviser l’Irak se réaliser et pour la tyrannie de se propager pour quelques décennies à venir.

Quant au ‘Printemps arabe’, ce n’est qu’une chimère, les Frères Musulmans de Morsi ont donné carte blanche aux violeurs, comme le PJD de Ben Karane a donné carte blanche avec bonus de mariage aux criminels sexuels islamistes marocains. Ce fanatisme barbare, loin d’être qualifié de ‘civilisation’ sinon de dictature et de prédestination, qui enseigne que la Chari’a est le but des islamistes et de faire régner cette idée dans le monde; ce monde deviendra malheureusement borne, petit et médiocre et à jamais impossible et qu’on ne peut même pas sérieusement envisager un tel cauchemar. Ces musulmans vivront dans la misère de l’ignorance et l’inconscient. Dans ce sens on serait plus à l’abri de tous ces barbares si on ne connaissait ni dieu ni religion, mais ce qui fait plus de mal encore et que les gens y croient encore; car nier son appartenance à l’Islam est condamné par la mort par la plus grande instance et la moins illuminée que dirigent ses Oulémas du Maroc, profitant de l’ignorance et de l’impuissance des marocains pour s’enrichir de plus en plus en performant la magie de la comédie de Molière à leur manière. Ceci met en cause vraiment la civilisation musulmane en général et la culture marocaine en particulier. Peut-être l’administration Américaine avait tort de féliciter le Maroc de sa tolérance religieuse ou l’initiative des législateurs des 21 Etats Américains à se rassembler à Marrakech du 2 au 3 Juillet 2013 pour marquer la tolérance religieuse au Maroc, alors que les marocains ne sont jamais libres de choisir la religion qui leur convient ou s’abstenir librement et de Dieu et de la Foi. Hypocrites qu’ils sont ces Oulémas qui forcent les gens à rêver d’une richesse dans l’au-delà mais ils gardent à eux seuls les richesses temporelles d’ici-bas, oubliant la devise, ‘laisser à Caesar ce qui est Caesar et à Dieu ce qui est à Dieu.’ Ses Oulémas condamnent à mort ses gens qui demandent la liberté de croire ou de ne pas croire et Obama félicite les efforts du Maroc pour sa tolérance et la liberté des cultes. Alors il va de soi que ces Oulémas impies qui deviennent meurtriers doivent payer pour leurs actes, car ils sont dans l’erreur du temps et de l’Ijtihad et sont responsables pour leurs actions. C’est la devise d’anticipation américaine et sont cible de leurs drones. Un poids deux mesures n’est pas acceptable et s’ils condamnent à la mort ils doivent aussi subir la conséquence, et ceci ce n’est qu’un point de vue suivant Ahmed Tawfiq, le ministre des questions religieuses qui a justifié que ces Oulémas n’ont pas levé une ‘Fatwa’ mais une opinion, selon lui, vraiment, M. le Ministre? Mais le mal est fait que ça soit une Fatwa ou une opinion. Cela va de même pour les Talibans d’Afghanistan qui peuvent avoir une cause à défendre leurs principes pour libérer leur pays et des Russes comme des Américains, mais attaquer les femmes, les enfants, l’éducation et les arts ne diffèrent guère de ces criminelles du Pakistan qui massacrent des milliers de musulmans dans la rue et on se demande qu’elle cause défendent-ils sinon la pure barbarie et la vulgarité de leur islam, qu’il faut dénoncer à haute voix. Chaque régime a sa spécificité et chacun s’identifie avec les quatre types de cités corrompues: la Cité illettré (Rabat des années de plombs de Hassan II), la Cité dissolue ou le régime Egyptien de Morsi donnant carte blanche aux viols de femmes pour les humilier et les faire taire, et la Tunisie des Khalifat, de persécution des FEMEN (le cas d’Amina), d’expression artistique et faire prisonnier toute voix démocratique même après le Printemps arabe), la Cité des traîtres (Baghdad des Chi’a, après la chute de Saddam) et la Cité éperdue (l’Afghanistan et le Pakistan plongés dans l’obscurantisme de Mawdudi et des Talibans). Les habitants de ces Cités sont condamnés à l’extinction, suivant Ibn Khaldun, et ceux qui en sont responsables seront éternellement dans le tourment.

Finalement, la NAHDA Egyptienne s’est bouclée au printemps Arabe et au lieu de créer une démocratie moderne elle a ramené une débauche islamiste en Egypte sans pareil où le viol des femmes est devenu un phénomène quotidien sous le gouvernement des ‘Frères Musulmans’ et la question se pose ‘qu’est-ce l’Islam et qu’est-ce la politique?’ Tout simplement, l’Islam se pratique à la Mosquée et la politique se pratique au Parlement. La Tunisie, pour sa part, a gangréné les artères de sa jeunesse par un nouveau souffle d’Islamisme radical déclarant un Khalifat, que la Tunisie n’a jamais vécu de son histoire, la Libye se déchire entre démocratie et mouvements extrémistes islamistes et des fédéraux, l’Egypte des Frères Musulmans de Morsi double son score de viols des femmes, voilà l’hypocrisie de l’Islam politique. Le Maroc est envenimé par le PJD qui encourage la pédophilie en mariant les violeurs à leur victime, et des Oulémas passe une Fatwa de donner la mort à tout marocain qui veut s’éloigner de l’Islam; c’est l’interprétation d’une religion rétrograde, barbare et de contrainte et non du libre choix: la question se pose de ce qui est être Musulman ou Religieux, car toutes les religions se valent l’une l’autre et sont ‘l’opium des peuples’ et l’arme des gouvernants corrompus et totalitaires de l’utiliser à leur gré. Mais quand il y a des débordements, le rue bouge et voilà enfin les Egyptiens qui se soulèvent encore une fois pour donner le juillet chaud 2013 et en deux jours, le 3 juillet 2013 exactement il vont faire limoger Morsi et sa clique, et qu’est-ce qu’attendent les marocains de joindre la révolution de Chabat?

*Extrait du livre à paraître, Civilisation de Hammourabi à nos Jours: Religion Antithéisme et Relations Internationales, dont voici l’abstrait:

Ce présent ouvrage représente une étude sur l’évolution de différentes cultures qui font notre civilisation dont l’origine est bien ancrée en Iraq dans la civilisation première de Hammourabi, liant les Sumériens et les Akkadiens depuis le IVe millénaires avant Jésus-Christ. C’est là que débute notre civilisation Occidentale d’un côté, et la limite de la civilisation Orientale qui s’arrête aux confins de l’autre côté de l’Iran, marquant ainsi le point de démarcation entre l’Est et l’Ouest ou l’Orient et l’Occident. Ce qui donne crédence à la théorie de Mohammed Arkoun lorsqu’il parle de l’Occident Nord de l’autre rive de la Méditerranée, et de l’Occident Sud de la Méditerranée du Sud, ce qu’impose la réalité dans une période de crise économique en Europe et forcer l’allure de la convergence vers une prise de conscience de la nécessité de l’un comme de l’autre de se rapprocher d’avantage, pour se traduire dans la construction de l’Union pour la Méditerranée (UpM).

Le livre trace les différentes étapes de différentes cultures émanant du Tigre et de l’Euphrate de l’Iraq, allant du Nile des égyptiens numidiens et nubiens, vers l’histoire des phéniciens, des grecs, des romains et de l’Âge d’Or des Musulmans à la Renaissance Européenne pour se conclure dans le Darwinisme et le Dawkinsisme du XXIe siècle.

Les musulmans au lieu d’enseigner Averroès d’el Jabri ou le modernisme de Mohammed Arkoun, ils ont choisi d’abord Ghazali pour les conduire ensuite vers Mawdudi et Qutb, et les Chrétiens au lieu de faire des percés de la raison et développer le principe de la Renaissance, ils se sont perdus, dans les idées de Leo Strauss, de Huntington, des néoconservateurs et des Puritains, et dans la confusion de l’Eurocentrisme et de l’Occidentalisme obscure outragé de l’époque des Croisades qu’ils se retrouvent inconsciemment dans le limbe de Dante sans pour autant savoir vers quelle direction s’orienter, parce qu’ils ont, tout simplement, perdu le sens de leur origine, qui n’est rien d’autre que le berceau Sumérien et doivent reconnaître cet espace commun de la civilisation une et indivisible qui ne peut être que bénéfique et source de paix et de prospérité pour l’avenir de tous.

C’est un rappel à l’origine de la pensée humaine qui pré-date la Grèce et il faut reconnaître la source originelle au lieu de placer l’Europe au centre de la civilisation qui revient de droit, historique et moral, aux sumériens qui ont donné naissance à la raison déductive pour l’Occident des deux rives de la Méditerranée du Nord et du Sud, et non se limiter à la myopie hellénique.

Il nous revient enfin de choisir entre des religions défuntes ou de l’antithéisme naissant où il faut commencer d’une tabula rasa de pensée et non de l’idée cognitive de Ibn Tufail et des Jésuites ou des livres massacrés et non sacrés.


Ben Kirat PhD, Professeur à l’Université de Marbella, Malaga, Espagne, Auteur des livres International Relations and Franco-Moroccan Co-operation 1940-2012, et Immigration and the Influence of Islam in French Politics and International relations 1900-2012, (Oxford: Joshua Horgan Partnership, 2012).

Dr Ben Kirat, Visiting Professor at Marbella University, Centro Comercial Vasari-Alzambra, Urbanizacion Vasari-Alzambra, 29660 Nueva Andalucia, Marbella, Malaga, Spain.


Tagué : Ben Kirat

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles