Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr



Adam Sfali - Lemag - publié le Vendredi 11 Avril à 12:22

Ban Ki-moon, sans évoquer la MINURSO, souhaiterait ‘une surveillance indépendante' des droits humains au Sahara




New York : Le secrétaire général des nations unis, Ban Ki-Moon a remis jeudi son rapport au conseil de sécurité sur le Sahara, en prélude d’un débat suivi d’un vote d’une résolution statuant sur le mandat de la MINURSO.



PH UN.org
PH UN.org
Dans son rapport cité par l’agence britannique Reuters, Ban Ki-moon n’a pas demandé de changement de la mission de la MINURSO ni son élargissement à la surveillance des droits de l’homme au Sahara, comme le souhaitent le pouvoir algérien et le Polisario.

Ban Ki-moon s’est néanmoins exprimé pour une ‘‘surveillance des droits humains soutenue, indépendante et impartiale’’, couvrant à la fois le Sahara et les camps du Polisario.

La demande de Ban Ki Moon, qu’il a exprimé dans son rapport avec l’expression ‘objectif final’ ne fait point allusion à l’implication de la MINURSO dans ce processus.

Dans son rapport, Ki-Moon a souligné ‘‘ les efforts déployés par le Maroc pour améliorer les droits de l'homme dans le Sahara’’.

Il a également, rapporte Reuters, félicité le Maroc, de ‘‘sa volonté de permettre aux enquêteurs spéciaux du Conseil de droits de l'homme de l'ONU à visiter le territoire’’.

Prorogation d'un an du mandat de la MINURSO

Ban Ki-moon a recommandé, dans son rapport, la prorogation d'une année, jusqu'au 30 avril 2015, du mandat de la MINURSO, il a également souligné que son Envoyé personnel, Christopher Ross, a exhorté les parties à faire preuve de flexibilité, de créativité et d'imagination pour aller de l'avant vers une solution de compromis.

Le rapport a, par ailleurs, fait observer que le Maroc a consenti des investissements considérables "en matière d'infrastructures et dans les secteurs social et culturel, soulignant que la vie au quotidien se déroule de "manière pacifique".

Un nombre de plus en plus croissant de délégations parlementaires étrangères et de missions diplomatiques de même que gouvernementales et des ONG et journalistes ont visité le Sahara, souligne le rapport, relevant que "les autorités marocaines ont fait montre d'une ouverture croissante et d'un engagement envers ses visites".

Extrémisme et crimes organisés chez le Polisario

Dans ce nouveau rapport, Ban Ki-moon a relevé, par ailleurs, "une frustration de plus en plus grande" chez les populations dans les camps de Tindouf, notamment parmi les jeunes.

Il a, de même, fait observer que la préoccupation sécuritaire représente un défi aux opérations de la MINURSO dans les camps.

"D'importantes activités criminelles et extrémistes dans la région" ont été rapportées, a-t-il dit, ajoutant que "les groupes terroristes recrutent activement pour consolider leur présence dans les régions voisines et en vue de s'approvisionner en armes"

               Partager Partager


Commentaires