Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


MAP - publié le Vendredi 22 Mai à 18:00

Baccalauréat au Maroc : l'examen national unifié du 9 au 11 juin prochain



Rabat - La session ordinaire de l'examen national unifié du Baccalauréat, toutes branches confondues, se déroulera du 9 au 11 juin prochain, alors que la session de rattrapage aura lieu du 7 au 9 juillet 2015, annonce vendredi le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle.



La session ordinaire de l'examen régional unifié des candidats libres et de la première année du cycle de Baccalauréat, toutes branches confondues, se déroulera les 15 et 16 juin prochain, alors que la session de rattrapage est prévue pour les 1er et 2 juillet, ajoute le ministère dans un communiqué.

Les résultats de la session ordinaire de l'examen du Baccalauréat seront annoncés le 24 juin 2015 et ceux de la session de rattrapage le 18 juillet prochain, précise la même source.

Par ailleurs, dans le cadre de la poursuite des efforts visant à préserver la crédibilité du Baccalauréat national et à soutenir les mécanismes à même de garantir le mérite et l'égalité des chances pour tous les candidats, le ministère annonce avoir pris toutes les dispositions nécessaires en vue d'assurer pour les candidats en situation de handicap, les meilleures conditions en termes de déroulement des examens et de correction des épreuves.

Dans le cadre du renforcement constant des mécanismes de lutte contre la fraude au cours des épreuves du Baccalauréat, ce département a également pris de nouvelles mesures dont le lancement d'une campagne de sensibilisation dans les différents établissements de l'enseignement secondaire qualifiant afin de sensibiliser les élèves sur les risques liés à la triche lors des examens, la remise aux surveillants et superviseurs des examens de détecteurs pour repérer la présence de téléphones portables ou de tout autre appareil électronique interdits dans les salles d'examen, et ce conformément à la décision ministérielle n 2111.12 publiée le 31 mai 2012.

Le ministère avertit les candidats et candidates que la détention de tels objets électroniques au sein des centres et salles d'examen sera considérée comme une fraude qui privera l'élève concerné de poursuivre les épreuves. Les cas de fraude seront soumis à des commissions spécialisées qui se prononceront sur les sanctions disciplinaires à infliger aux candidats tricheurs et qui peuvent aller jusqu'à l'interdiction de passer l'examen du baccalauréat durant plusieurs années.

Le communiqué souligne, en outre, que dans le but de renforcer le bon déroulement des épreuves, de nouvelles mesures ont été prises, cette année, dans le cadre de l'examen des candidatures libres afin de rationaliser la gestion des ressources mises à disposition pour la tenue des examens du baccalauréat.

Tout en informant l'opinion publique et le système éducatif de ces mesures pédagogiques et de sensibilisation, le ministère appelle les élèves à prendre conscience de l'importance des risques encourus pour leur parcours scolaire en cas de fraude et à passer cet examen national avec discipline et responsabilité.

Le département appelle également les parents et tuteurs d'élèves ainsi que toutes les composantes du système éducatif et les acteurs de la société civile à participer massivement aux campagnes de sensibilisation lancées par les académies et délégations du ministère de l'Education nationale, entamées en début de semaine et qui se poursuivront jusqu'au 8 juin prochain.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara