Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Karim El Maghribi - publié le Vendredi 27 Avril à 11:42

Au secours ! le sachet en plastique noir est de retour




Il a la peau dure. A peine deux années et demi passées depuis la publication d’un arrêté ministériel qui en interdisait l’utilisation à usage commercial que le fameux sachet en plastique noir- ou Mika kahla en dialecte marocain- refait son apparition dans les épiceries et autres commerces de proximité casablancais.



Au secours ! le sachet en plastique noir est de retour
Si la raison officielle de ce retour en force demeure encore inexpliquée, les mauvaises langues  avancent, quant à elle, des raisons liées à la discrétion dont doivent s’entourer certains consommateurs. En clair, depuis septembre 2009, date de la disparition dudit emballage à cause de sa nocivité pour l’environnement et son fastidieux cycle de biodégradabilité (entre 300 et 400 ans), de plus en plus de sachets verts, marrons, roses, bleus ou blancs  se promènent dans les rues en laissant entrevoir ce qu’ils  normalement devaient camoufler; en l’occurrence des canettes de bière et autres boissons alcoolisées. Une sorte de transparence qui ne devrait pas être du goût de l’actuel gouvernement islamiste qui semble être résigné à  être pragmatique par défaut en appliquant un hadith qui dit « ida abtoulitoum fa statirou » ; ce qui se traduit en français approximatif par « si vous chopez le vice, soyez au moins discrets ».

Comme quoi la pollution visuelle peut parfois devenir plus dangereuse que la pollution chimique. A boire et fissa !



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».