Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 18 Février à 15:33

Au moins 3.800 migrants secourus dans la Méditerranée depuis vendredi



Genève - Au moins 3.800 migrants ont été secourus dans la mer Méditerranée depuis vendredi dernier alors qu'ils tentaient de gagner l'Europe à bord de bateaux vétustes, a indiqué l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).



Citant ses équipes en Italie, l'OIM a précisé dans un communiqué que 933 migrants sont arrivés au cours des dernières 24 heures sur l'île de Lampedusa dont "la capacité d'accueil est déjà saturée".

Les chiffres de février ont dépassé les arrivées du mois précédent (3.528 migrants), a noté l'organisation basée à Genève, estimant que "la saison 2015 du trafic d'êtres humains commence plus tôt que les années précédentes, avec des conséquences potentiellement mortelles".

Selon le communiqué, personne ne connaît encore le nombre de victimes qui ont péri à bord de ce qui s'apparente à une flotte d'une douzaine de bateaux pneumatiques qui ont quitté la Libye mardi dernier.

Cet incident est survenu à peine quelques jours après le naufrage d'une flotte plus petite, faisant environ 330 victimes, la plupart étant originaire de pays d'Afrique subsaharienne.

En outre, plus de 1.600 personnes ont été secourues à bord de bateaux hors d'état de naviguer le week-end, d'après l'organisation qui exhorte les gouvernements du monde entier à "agir rapidement pour faire face à la menace croissante à laquelle sont confrontés les migrants".

D'après l'OIM, au moins 3.279 migrants ont péri en mer en tentant de traverser la Méditerranée en direction de l'Europe au cours de l'année 2014.

Le directeur du Bureau de coordination de l'OIM pour la Méditerranée, Federico Soda, a dans ce contexte prévenu qu'il s'attend "à d'autres traversées de ce type tant que la violence en Libye se poursuivra".

"Dans les circonstances actuelles, le type de bateaux dont nous disposons actuellement ne permet pas de secourir un grand nombre de personnes fuyant la Libye", a-t-il prévenu.

L'Italie avait lancé l'opération Mare Nostrum après de lourdes pertes en vies humaines lors de deux tragédies en haute mer en octobre 2013, ce qui a permis de sauver la vie de dizaines de milliers de personnes. En novembre dernier, l'agence européenne pour la protection des frontières Frontex a lancé l'opération Triton qui met l'accent davantage sur la surveillance tout en plaçant au second plan l'effort de recherche et sauvetage en mer.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara