Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



M. Chiguer - publié le Mardi 11 Juin à 22:25

Article 0: Présentation du vieil homme






Article 0: Présentation du vieil homme
Pour ceux qui ne le connaissent pas « Bba l3erbi » est un homme très futé, qui est né selon des rumeurs dans les années 50, mais selon lui son arrivée au monde coïncidait avec la fameuse année de famine ou « 3am jou3 » pour les intimes, mais de quel 3am jou3 parle-t-il, vu que le Maroc (qui est selon lui et ses compatriotes le plus beau pays du monde) a connu plusieurs années de famine, forcément Bba l3erbi parle de cette période entre 1940 et 1948 qui a connu la mort de 200000 marocain à cause de la succession des années de sécheresse, et heureusement pour les marocains y’avait leurs voisins américains qui leurs ont envoyé des aides humanitaires (apparemment à cette époque ils soupçonnaient que le Maroc possédait des puis cachés de pétroles sous ses terres) et pour la première fois de leurs vies les marocains ont découvert « la farine » entre autres ….

La date de naissance de Bba l3erbi importe peu, ce qui compte c’est l’homme et sa façon de voir les choses et surtout sa façon de voir les autres.

Notre homme a vécu presque toute sa vie à Casablanca, il se souvient très bien du jour de son arrivé à la ville blanche, il avait 14 ans, sa mère l’avait envoyé afin qu’il y trouve un travail et qu’il lui envoie les quelques sous gagnés pour l’aider à nourrir ses 5 petites sœurs.

Bba l3erbi à l’âge de 14 n’était pas le même personnage qu’on voit aujourd’hui, pour lui le premier contact avec la ville était un film de sciences fiction (une notion qu’il ne connaissait pas à l’époque bien évidemment) : des maisons collées les unes aux autres, des hommes habillés bizarrement …

Et je m’arrête là, pas par manque d’événements ou de souvenirs Bba l3erbi en a plein, mais parce que les lignes consacrées à mon article arrivent à leur fin, et si j’y rajoute je risque de me trouver dans la rue et les souvenirs de Bba l3erbi dans l’oubli.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0