Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Samedi 4 Juin à 11:33

Arrestation de 6 personnes pour leur implication présumée dans des actes de fraude aux examens du Baccalauréat



Rabat - Six personnes ont été arrêtées dans plusieurs villes pour leur implication présumée dans des actes de fraude aux examens du Baccalauréat, a indiqué, vendredi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).



Ces arrestations, qui interviennent dans le cadre des efforts préventifs de la DGSN pour lutter contre les actes de fraude aux examens du baccalauréat, ont concerné les villes d’Assilah (1), Salé (1), Guercif (1), Safi (2) et Sidi Taibi près de Kénitra (1), précise la même source dans un communiqué.

Les investigations et l'enquête de terrain, menées par les services décentralisés de la police judiciaire en coordination avec les services techniques centraux des traces technologiques, ont permis de repérer plusieurs pages et sites sur les réseaux sociaux utilisés dans la fuite des questions et réponses des épreuves.

Le mode de triche qui revient en récurrence dans la plupart des cas consiste en l'utilisation de téléphones portables avec des kits numériques permettant d'appeler des personnes à l'extérieur des centres d'examen et de recevoir des messages via les réseaux sociaux contenant les réponses. 

Des enquêtes judiciaires ont été ouvertes sur ces cas sous la supervision des parquets généraux compétents.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara