Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Jeudi 9 Juin à 12:03

Arrestation de 53 personnes pour implication présumée dans des actes de fraude aux examens



Rabat - Cinquante-trois personnes ont été arrêtées, mercredi, par les services de la Police judiciaire dans nombre de villes marocaines pour leur implication présumée dans des actes de fraude aux examens, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).



Ces arrestations ont concerné 22 administrateurs de pages et sites de chat sur les réseaux sociaux pour faciliter la fuite des épreuves et des réponses des examens en contrepartie de sommes d’argent, explique la DGSN, précisant que 31 autres personnes ont été interpellées pour leur implication dans des actes de fraude aux examens.

Les investigations menées sur ces affaires se sont soldées par la saisie d’équipements informatiques et de supports électroniques destinés à faciliter les opérations de triche, dont 19 téléphones portables, 17 lentilles audio, 4 ordinateurs, 3 unités centrales, une tablette électronique et 3 puces mémoire informatique, note le communiqué, relevant que les équipements saisis ont été remis aux laboratoires d‘analyse des traces numériques pour les soumettre à l’expertise technique nécessaire.

Les mis en cause ont été soumis à une enquête judiciaire, menée sous la supervision des parquets généraux compétents, alors que les opérations proactives se poursuivent en vue de détecter et de lutter contre toute tentative de fuite des épreuves.

Ces arrestations s’inscrivent dans le cadre des opérations proactives que mènent les brigades de la police judiciaire en coordination avec le service central de lutte contre le crime lié aux nouvelles technologies et avec les laboratoires d’analyse des traces numériques technologiques, en vue de réprimer toute tentative de fuite des examens et de fraude par l’utilisation des nouveaux moyens de communication, selon la même source.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus