Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



MAP - publié le Vendredi 27 Novembre à 13:30

Appel à manifestation d'intérêt pour le développement de projets d'aquaculture dans la région de Dakhla-Oued Eddahab






Rabat - L'Agence Nationale pour le Développement de l'Aquaculture (ANDA) a lancé un appel à manifestation d'intérêt pour la mise en œuvre du plan d'aménagement aquacole de la région de Dakhla-Oued Eddahab.
Les investisseurs intéressés sont invités à télécharger, à compter du 23 novembre 2015, le dossier de cet appel à manifestation d'intérêt à partir du site web de l'agence "www.anda.gov.ma ", et le déposer au plus tard le 22 Avril 2016 à 16h30 à l'adresse suivante : Agence nationale pour le développement de l'aquaculture "service appui aux investisseurs", immeuble les Patios, 4ème étage, avenue Annakhil, Hay Riad, Rabat, indique un communiqué de l'Agence.

Le plan d'aménagement, qui figure parmi les projets phares du nouveau modèle de développement pour les provinces du sud, respecte les directives internationales en matière de durabilité et de bonnes pratiques et s'inscrit en cohérence avec les orientations de la stratégie "Halieutis" dans le domaine aquacole, ainsi qu'avec les autres plans de développement de la région afin de mieux organiser la coexistence de l'aquaculture avec les autres activités économiques et se donne pour ambition de proposer de véritables opportunités d'investissement, précise le communiqué.

Ce plan aquacole relatif à la région a permis d'identifier 878 unités de production, s'étendant sur une superficie de plus de 6.556 Ha dans laquelle une panoplie de projets aquacoles peut être développée, indique la même source, ajoutant que le montant d'investissement prévisionnel est estimé à 2.8 milliards de dirhams avec une production cible annuelle de près de 115.000 tonnes.

En outre, ce projet permettra la création de plus de 3.300 emplois permettant de développer l'économie de la région et la hisser parmi les plus importants centres de production aquacoles d'Afrique.

               Partager Partager