Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Fahd Iraki redacteur en chef de TelQuel - publié le Mercredi 19 Décembre à 11:57

Apocalypse Now






Apocalypse Now
 Feuille volante

En traversant le sas séparant la chambre des députés de celle des conseillers, la Loi de Finances 2013 s’est curieusement retrouvée enrichie d’un nouveau document : une feuille volante, non signée, non datée et dont personne ne connaît encore la provenance !!! Elle a été présentée comme une correction de la version du budget validée par les élus de la chambre basse. Sauf que ce n’est pas une coquille anodine. On parle d’un rajout qui concerne les produits financiers liés à une cagnotte de 40 milliards de dirhams. C’est le montant des dépôts de particuliers et d’entreprises auprès de la Trésorerie générale du royaume. Et la “correction” glissée en douce aurait pu créer la confusion : dans le codex alambiqué de la comptabilité publique, cet amendement déguisé peut être interprété comme une dérogation qui permettrait d’affecter les recettes provenant de la gestion des “avoirs privés mis à la disposition de l’Etat” dans un sous-compte qui échapperait à tout contrôle. Heureusement, les conseillers ne se sont pas laissé berner et ont demandé des éclaircissements à propos de ce papier arrivé de nulle part, avant de le retirer du circuit. Mais le plus grave, c’est qu’on n’arrive toujours pas à identifier l’auteur de cette grave tentative de falsification. Une “chose” qui n’arrive que chez nous et chez la famille Adams…

Apocalypse Now

Selon la prédiction d’une chouafa mexicaine ayant vécu en -3012 avant l’Hégire, cette chronique risque d’être la dernière. Le 21/12/2012, c’est la fin de notre bail sur la planète Terre. Alors Moussamaha au cas où une météorite lancée à la vitesse de la lumière viendrait réduire en cendres notre lopin d’univers. Car il faut l’admettre, il y a des signes annonciateurs de l’imminence de l’Apocalypse, la Wa9i3a, la 9iyama… Décryptage :

• Saâd-Eddine El Othmani, notre ministre des Affaires étrangères, se retrouve président du Conseil de sécurité des Nations Unies. La classe ! Mais vous le voyez vous, capable de convaincre Kim Jong-Un de renoncer à son feu d’artifice à coups de missiles nucléaires qu’il a prévu pour le nouvel an coréen ?

• Nizar Baraka, notre argentier, est allé emprunter un milliard de dollars pour boucler son budget et on lui a offert 500 millions de dollars de plus. Genre, prenez ce que vous voulez, de toute façon vous n’aurez jamais le temps de le dépenser…

• On peut désormais se foutre de la gueule de Fouad Ali El Himma sur les “Guignols du Maghreb”. Si la satire a pu franchir les hautes murailles du Palais, c’est qu’il y a un truc qui ne tourne plus rond.

• Depuis l’apparition de nos ancêtres, les australopithèques, il y a 4 millions d’années, 3azrayene n’a jamais pris un seul jour de vacances. Pourtant, son job d’ange de la mort est vraiment crevant ! Alors il ne faut plus lui en vouloir s’il décide de finir le taf d’un coup pour prendre enfin sa retraite.

La bourde de trop

Abdelilah Benkirane est incorrigible. Lors de son passage devant la Chambre des conseillers, il était censé aborder le sujet de la sécurité alimentaire, mais il s’est retrouvé lancé dans une diatribe contre le Parti authenticité et modernité (PAM). Il est comme ça notre Benky national : à chaque fois qu’il se retrouve face à des politiques, il perd le contrôle. Il oublie qu’il est déjà Chef de gouvernement et se met à réprimander ses adversaires avec des formules dignes de ras derb. Mais cette fois-ci, il est allé trop loin : en lançant des accusations très graves sans citer ni des faits précis ni des noms identifiables et sans présenter le début d’une preuve, c’est lui qui se retrouve poursuivi pour diffamation. Finira-t-il alors par retenir la leçon ? Comprendra-t-il enfin qu’un patron de l’Exécutif a un devoir de réserve, qu’il devrait se mordre la langue plutôt que de dénoncer des généralités comme le ferait n’importe quel quidam sur la terrasse d’un café ? Pas si sûr. Abdelilah Benkirane est et restera un impulsif juste bon à faire du show…


Tagué : Fahd Iraqi

               Partager Partager