Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



CGNews -Emarrakech - publié le Samedi 17 Janvier à 11:47

Allocution inaugurale aux Palestiniens et aux Israéliens

Extrait d’une allocution inaugurale imaginaire




Bradley Burston - Ce sont des jours bien sombres pour ceux qui croient à la paix en Terre Sainte. Mais l’histoire montre que la violence peut céder à la raison, à de nouvelles réalités, à de nouvelles ouvertures. Il nous incombe de les rechercher, de les explorer, de les faire fructifier.



Au peuple palestinien : en ce jour nous nous déclarons vos alliés. Alliés, parce que nous savons que vous désirez réellement la paix, un avenir stable et productif, la liberté et l’autodétermination.

Votre cause est juste. Vous êtes confrontés à des difficultés monumentales. Vous avez consenti des sacrifices héroïques. Mais, si vos enfants doivent connaître la paix et une Palestine indépendante, il y aura de nouveaux sacrifices à faire, qui ne vous réclameront pas moins de courage, beaucoup plus, peut-être.

Tout comme vous choisissez vos combats, il vous faudra choisir vos rêves.

Choisissez la paix. Renouvelez votre engagement en faveur de la coexistence. Faites ce choix, et nous vous promettons d’être plus que des médiateurs équitables. Nous serons vos avocats.

Nous avons appris votre histoire, nous avons fini par prendre conscience des tragédies que vous avez subies et de la souffrance que vous avez endurée. Nous vous admirons pour votre ténacité. Nous apprécions votre profond attachement à la Terre Sainte. Nous savons qu’on ne peut pas vous briser. Nous savons qu’on ne peut pas vous contraindre, vous mettre à genoux.

Nous savons que, si l’immense majorité des Palestiniens soutient toujours une paix sur la base de deux Etats pour deux peuples, elle n’y croit plus du tout.

De notre propre histoire, de nos propres combats, de notre souffrance, nous avons appris qu’une maison divisée contre elle-même ne peut pas tenir debout. Mais nous avons appris aussi que la guérison restaure les forces et nourrit l’espoir. La guérison favorise l’unité et, avec le temps, soigne la colère.

Nous ne serons pas passifs. Avant tout, nous nous engageons à vous écouter. Avec nos partenaires de la communauté internationale, nous promettons de vous aider à vous reconstruire. Nous promettons aussi de vous aider à reconstruire un pont vers la paix. Nous savons que plus d’un pont vers la paix s’est déjà effrité pour sombrer dans l’abîme. Faites votre choix et nous vous promettons de rester à vos côtés lorsque vous vous risquerez à faire vos premiers pas sur ce pont.

Au peuple d’Israël : en ce lieu, en ces heures difficiles, nous nous déclarons sans réserve reconnaissants de votre longue amitié, et réitérons notre engagement envers votre sécurité.

Nous vous parlons avec la franchise qui sied à de vieux amis. Ce conflit, s’il doit un jour être résolu, exige une remise à plat de nos idées, un nouveau regard, ainsi qu’un désir renouvelé de compromis.

Pour l’immense majorité des Israéliens, nous le savons, la paix est un objectif vital. Dans les années 90, Israéliens et Palestiniens ont courageusement fait le chemin vers l’autre, constatant qu’ils étaient alliés dans la quête d’une solution à cette guerre éternelle.

Cependant, depuis lors, la minorité que représentent les extrémistes de part et d’autre, les ennemis de la paix dont les actes pourrissent la vie de la majorité, ont marqué des points importants. Ceux dont les actes visent à paralyser le compromis et la foi en la paix ont connu de beaux jours.

Pour les Israéliens, il leur faudra, pour oser aborder le pont de la paix, avoir la foi et pouvoir compter sur des amis fidèles. Voici notre promesse : nous ne resterons pas sur le côté à vous regarder passer, nous serons debout, à vos côtés, sur ce pont.

Aux Israéliens et aux Palestiniens tous ensemble :

Aucun peuple au monde ne s’est battu aussi longtemps, ni avec autant d’opiniâtreté, pour la liberté, la justice et la sécurité que les deux vôtres. Et pour cette raison, tant que les deux peuples ne jouiront pas tous deux d’une paix reposant sur la liberté, la justice et la sécurité, ni l’un ni l’autre n’y aura droit.

La Terre Sainte est un dépôt sacré. Elle vous appartient, à vous, mais au reste du monde aussi. Votre paix est la paix du monde entier.

Croire à la paix, c’est croire à nos enfants et à leur avenir. Nous vous demanderons votre opinion et l’estimeront. Nous voulons entendre la voix, non seulement de vos dirigeants, mais aussi celle des parents, des enfants, des grands-parents et du clergé. Écrivez-nous. Parlez-nous de vos sentiments, de vos craintes, de vos solutions.

Nous vous écouterons. Nous ne voyons pas d’honneur plus grand, pas d’impératif diplomatique plus noble, que de vous soutenir, vous, Palestiniens et Israéliens, dans votre impossible combat, contre vents et marées, pour la paix.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles