Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Lundi 15 Juin à 10:56

Algérie : le système de pouvoir est fondé sur un complexe militaro-nationaliste aux pratiques bien ancrées de clientélisme (Libération)



Paris - Le système de pouvoir en Algérie est fondé sur "un complexe militaro-nationaliste aux pratiques bien ancrées de clanisme, de dureté et de clientélisme", écrit lundi le quotidien français "Libération", soulignant que ce système est à la fois "répressif et vermoulu".



Algérie : le système de pouvoir est fondé sur un complexe militaro-nationaliste aux pratiques bien ancrées de clientélisme (Libération)
"La caste compliquée qui gouverne le pays n'a pas su le développer. Elle n'a pas plus apprivoisé la demande de démocratie qui gronde en sourdine au-delà des proclamations officielles", relève l'éditorialiste, ajoutant "dans ce régime en trompe-l'œil, tout repose sur la rente pétrolière".

La publication indique aussi que depuis l'effondrement des cours du brut, les assises mêmes de la société algérienne sont ébranlées, notant qu'après avoir vécu grâce à la rente des hydrocarbures, l'Algérie a découvert les carences de son économie.

Le journal fait remarquer que la grogne sociale monte, expliquant que l'Algérie a l'habitude d'utiliser les revenus du gaz et du pétrole pour apaiser les tensions, mais toujours à l'avantage d'une oligarchie politique.

"Aujourd'hui, le pays est confronté à un choc pétrolier qui ne cesse de s'amplifier depuis le début de la chute des cours, en juin 2014", tient à préciser le quotidien, soulignant que le gouvernement est dans le déni, refusant d'admettre cette réalité.

"A environ 60 dollars le baril de pétrole, c'est l'ensemble des fragilités du tout-pétrole qui sont mises en évidence", poursuit-il, estimant que le gouvernement est incapable de formuler la moindre alternative, d'autant plus qu'"à part les hydrocarbures bruts, rien n'est produit en Algérie".

L'auteur de l'article plaide aussi pour une revitalisation de l'économie, qui est d'autant plus urgente que le pays compte un million d'habitants supplémentaire chaque année.

La publication souligne, dans un autre article, qu'incapable de renouveler son système économique et politique, l'Algérie se rapproche d'une crise majeure.

"Avec un baril de pétrole très bas et des comptes qui se dégradent, le pays continue en effet de consommer frénétiquement et puise dangereusement dans ses réserves en devises", explique le quotidien, ajoutant que l'Algérie s'enfonce par paliers dans une crise majeure.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus