Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


AFP - publié le Mercredi 23 Avril à 11:45

Algérie: la presse s'en prend à Van Walsum



Alger : La presse algérienne s'en est vigoureusement pris mercredi à l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental, Peter van Walsum, qu'elle accuse d'avoir pris parti pour le Maroc.



Les journaux algériens se félicitaient en même temps du "désaveu" que lui aurait infligé, selon eux, le Conseil de sécurité lors de sa dernière réunion à huis clos mardi.

Le quotidien Le Jeune Indépendant soulignait qu'"après son parti pris flagrant en faveur du Maroc, van Walsum a été désavoué par le Conseil de sécurité", tandis que L'Expression accuse le fonctionnaire de l'ONU de "rouler pour Mohammed VI", le roi du Maroc.

Pour Liberté, van Walsum "a violé ses prérogatives de médiateur" et commis une "bavure", en estimant "irréaliste" l'option de l'indépendance réclamée par le Polisario pour cette ancienne colonie espagnole annexée en 1975 par Rabat.

Le quotidien oppose la position du Secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon - qui réclame la poursuite des négociations entre le Maroc et le Polisario - à celle "à contre-courant" de van Walsum.

Selon l'agence de presse sahraouie SPS, van Walsum aurait été désavoué par le Conseil de sécurité après avoir "tenté vainement de convaincre les membres du conseil que l'autonomie (ndlr: défendue par le Maroc) était la seule base réaliste pour le règlement du conflit".

SPS affirme que "deux pays seulement traditionnellement alliés du Maroc et qui ont publiquement soutenu son plan d'autonomie ont exprimé leur appui à cette approche". Elle ne cite aucun de ces pays, mais il s'agirait de la France et des Etats-Unis, selon des sources diplomatiques à Alger.

"Tous les autres, ainsi que la présidence du conseil exercée par l'Afrique du Sud pendant le mois d'avril, ont réaffirmé leur attachement à la légalité internationale et à l'égalité de traitement des deux propositions qui sont sur la table de négociations", souligne SPS.

Le Polisario réclame un référendum d'autodétermination au Sahara occidental, proposant trois options aux électeurs: rattachement au Maroc, autonomie ou indépendance.

Le Polisario et le Maroc doivent se retrouver sous l'égide de l'ONU, à une date indéterminée, pour un 5e round de négociations sur ce conflit vieux de 32 ans.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus