Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM



A. El Fouladi, Ph.D. - publié le Mercredi 3 Novembre à 04:31

Algérie - Maroc : 35 ans de mésentente cordiale




Il est temps que le Maroc et l'Algérie s'attèlent à à la préparation de l’après crise: Le problème du Sahara pourrait se régler entre Sahraouis !



A. El Fouladi
A. El Fouladi

La Sahara: Une affaire d'un peuple du côté marocain; Une affaire de gouvernement pour l'Algérie !

De passage en France, en juin dernier, j’ai eu le plaisir de rencontrer un confrère d’El Watan (Journal algérien). La discussion allait bon train sur l’islamophobie en Europe, thème principal du colloque qui nous a réuni dans l’Hexagone, quand un compatriote se joint à nous. Et l’inévitable arriva: le marocain prononça le mot Sahara . Il n’en fallait pas plus pour que les voix s’élèvent! Oh rien de grave: Juste quelques fléchettes; Genre le Sahara est l’opium du peuple marocain; Les algériens convoitent un passage vers l’Atlantique; Les marocains rêvent d’occuper Tindouf, etc.

Nous avons fini par nous quitter en échangeant nos adresses et en nous embrassant. Et maintenant quand j’y pense, à la veille du 35ième anniversaire de cette mésentente cordiale, je ne peux m’empêcher de me poser la question suivante: Comment se fait-il que des pays qui ont tout pour se rapprocher et dont les économies sont complémentaires font tout pour s’automutiler ? Les français sont arrivés à enterrer leur haine contre les allemands sous des ponts économiques au sein d’une Europe unie. Serions-nous capables d’en faire autant ?

En 1975, quand j’étais étudiant en France, le monde se divisait en deux parties: Les progressistes d’un côté et les réactionnaires de l’autre.Tout ce qui est pro-russe était Progressiste. Le reste, c’est la Réaction. Le Maroc était dans le camp de l’ouest. Donc appuyer le Maroc, c’est appuyer la réaction !

Grave malentendu !

On a tendance à oublier, en effet, que durant cette période le défunt Roi Hassan II a échappé de justesse à deux coups d’état successifs qui le poussèrent à décapiter l’armée. Jamais le peuple marocain ne fut moins contrôlé qu’au lendemain de ces deux coups d’état ! Et Hassan II, aidé par des circonstances politiques exceptionnelles en Espagne, décida de la marche verte. 300.000 marocains ont répondu «Présent !» spontanément car (et on a tendance aussi à l’oublier) le peuple marocain croit dur comme fer qu’il ne sera complètement libre que le jour où Sahara, Ceuta, Melillia ainsi que tous les présides soient libérés. En clair, renvoyer les espagnols chez eux est une affaire de peuple, non juste d’un gouvernement ou d’un régime ! Hassan II le savait. C’est ce qui lui a permis de reconquérir le cœur des marocains au moment où le régime était le plus faible de son histoire. Mais les dirigeants algériens le savent-ils ? Eux, qui semblent faire du problème du Sahara juste l’affaire d’un gouvernement ?

Loin de moi toute polémique ! Dieu sait à tel point je serais heureux de voir des algériens investir au Maroc en masse ! Des européens, des américains, des chinois sont en train de se positionner au Maroc. Pourquoi pas nos voisins de l’Est ? Quant à l’affaire du Sahara, nous avons prouvé que nous sommes incapables de résoudre le problème par nous-même. La cause est devant la communauté internationale. Laissons l’ONU faire son travail et attelons-nous dès maintenant à préparer l’après crise, au nom de tous les liens ancestraux qui nous unissent !

Au Maroc, le parti qui risque d’avoir la majorité aux prochaines élections est présidé par… un «vrai sahraoui» ! Et comme le Maroc promet de jouer la démocratie à l’occidentale, il ne serait pas écarté que le prochain Premier ministre du Maroc sera Mohamed Cheikh Biadillah !

Ce ne sera ni un accident, ni une ironie de l’histoire quand on connaît bien l’histoire du Maroc aux multiples dynasties. Avec la proposition marocaine d’autonomie avancée, le problème du Sahara pourrait trouver sa solution entre sahraouis avec la bénédiction du Maroc. Un grand défi attendrait tous les pays de l’UMA: Accepter le verdict.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles