Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Suivez-nous

   

           

Algérie: Echorouk publie les mémoires de Benjdid, l'éditeur parle de faux


Leila Assam - Emarrakech - publié le Vendredi 12 Octobre 2012 à 17:12


Alger : La publication d’un résumé des mémoires de Chadli Benjedid, l'ancien président algérien, par le quotidien arabophone Echourouk provoque la colère de l’éditeur. Et pour cause, l'éditeur parle d'un faux.


Chadli Benjdid
Chadli Benjdid
En effet, la polémique accompagne, dernièrement, les mémoires de Benjdid. Le directeur de Casbah Editions, maison qui édite les mémoires de l’ancien président, parle d’un faux alors que le journaliste auteur du papier soutient avoir travaillé sur la base de bonnes feuilles.

Quatre jours après le décès de Benjdid, le 6 octobre dernier, le quotidien arabophone Echourouk, premier gros tirage en Algérie, présente un scoop : des extraits sur deux pages des mémoires de Chadli Bendjedid titrés: «J’ai démissionné et dissous le Parlement car l’armée n’a pas en confiance en Belkhadem»; rapporte le site DNA.

Le quotidien publie cet avant-goût en promettant bien plus: son enfance, son engagement pendant la guerre, l’exécution du colonel Chaabani, le coup d’Etat avorté contre Boumediene en 1967, sa cooptation par la sécurité militaire en 1979, la révolte d’octobre 1988, l’agrément du FIS et du RCD, la dissolution du Parlement en catimini et sa démission en 1992.

Parmi les informations révélées par Echorouk, celles de la décision d’agréer le FIS (Front islamique du Salut en 1989 ainsi que le RCD (Rassemblement pour la Culture et la démocratie) qui a été prise par Larbi Belkheir à l'insu du président, celle de la dissolution, le 4 janvier 1992, de l’Assemblée par Benjdid pour empêcher le crypto-islamiste Abdelaziz Belkhadem de devenir président par intérim, celle de l’armée qui n’apprécie guère Belkhadem, celle de Chadli qui a claqué la porte de son propre chef et non dégagé par les militaires.

L’éditeur qui a obtenu la publication de ces mémoires crie à l’arnaque et à la fabulation. Smail Meziane, directeur de Casbah Editions, affirme que ce qui a été publié par Echourouk ne reflète pas le contenu des deux tomes à paraitre très prochainement en version arabe et française.

«Aucun journaliste n’a obtenu les bonnes feuilles ou les épreuves des mémoires de Chadli Bendjedid, affirme-t-il au site DNA. Ce que le journal a publié ne reflète guère ce que renferment les deux tomes. C’est de la spéculation. Sur la dissolution de l’APN par exemple, la version rapportée par ce quotidien ne figure pas dans le manuscrit. Et le reste également.»

Pour sa part, le journaliste d'Ecorouk, Abdelwahab Boukrouh, soutient qu’il a rédigé son article sur la page de bonnes feuilles obtenues auprès de Casbah Editions. Il affirme que l’éditeur était informé au préalable de la publication de ces extraits; rapporte la même source.




Actus | Société | Economie et Entreprise | Focus | Cultures | Livres | Analyses I Chroniques | Interviews | Lemag | Vu sur le Net




Abonnez-vous à la Newsletter




Ne manquez pas nos prochains articles. Rejoignez-nous sur
Newsletter
Mobile