Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Leila Assam - LeMag - publié le Mardi 4 Février à 21:40

Algérie: Amar Saâdani fustige le général Toufik, les médias ripostent



Algérie : Le secrétaire général du FLN, Amar Saâdani, a surpris médias et politiciens algériens en fustigeant le DRS et particulièrement le général Mediène dit Toufik dans son entretien publié, ce lundi, par le site TSA.



En effet, Amar Saadani, le secrétaire général du FLN, s'est attaqué au général Mohamed Médiène, chef du puissant DRS, appelant publiquement à sa démission.

"Si nous évaluons les missions de la sécurité intérieure dans certaines affaires importantes, on constatera que ce service a multiplié les échecs, a affirmé Amar Saadani dans une interview accordée au site Tout sur l'Algérie. À mon avis, Toufik aurait dû démissionner après ces échecs".

"Au lieu de s'occuper de la sécurité du pays, ce département (DRS), s'est occupé des affaires des partis politiques, de la justice et de la presse", accuse encore Saadani.

Toutefois, la majorité des journaux de ce mardi ont accablé Saâdani, soulignant que ce dernier n’a pas agi seul, épargnant le général Toufik.

Plusieurs journaux comme El Watan, Le Soir d’Algérie ou encore le Jeune Indépendant soulignent que c’est le clan Bouteflika qui est derrière la sortie de Saâdani et l’accuse de vouloir affaiblir le DRS. « Pourquoi le clan présidentiel cible Toufik », titre en une El Watan. Avant d’analyser : « Visiblement sonnés de voir s’éloigner l’option du 4e mandat pour Bouteflika, Amar Saâdani, et ceux comme lui, qui y travaillent depuis des mois semblent ainsi perdre leur sang-froid »; rapporte TSA.

Pour Le Soir d’Algérie, la sortie de Saâdani est « plus significative encore en ce qu’elle enchaîne avec le doux mais profond lifting entrepris depuis septembre 2013 par Bouteflika dans les structures des services de renseignements. De ce fait d’ailleurs, la sortie d’hier, d’Amar Saâdani ne peut pas relever de l’impudence qu’aurait commise un apprenti politique grisé par l’ambition ».

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara