Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


TAP - publié le Lundi 10 Août à 17:53

Akon, un parfum d'Afrique enflamme les foules à Carthage





Carthage - Le théâtre antique de Carthage brillait de mille feux, dimanche soir, lors d'un concert de haute facture donné par la star du RnB et hip hop américaine "Akon" qui a semé un parfum d'Afrique et enflammé la scène en prenant un bain de foule de près de 20 minutes. Vêtu d'un costume blanc, au style plutôt africain, Akon scintillait comme une belle étoile parmi les spectateurs menus de leurs smartphones, bravant l'interdiction de filmer annoncée, la veille du concert, par la direction du festival international de Carthage.

En fin de concert Akon s'est d'ailleurs adressé, amusé, aux spectateurs, «je sais qu'il y a beaucoup de caméras là».

Dès son entrée sur scène où un podium spécial a été aménagé, Akon a demandé au public de se mettre debout créant une ambiance de joie, de partage et de spontanéité sur scène qui renvoie à ses deux pays d'origine l'Afrique et l'Amérique réunies.

De ses tubes les plus connus, il a interprété « Guetto», un single de son premier album «Trouble» (2005), qu'il dédie «aux gens des ghettos». Le clip de ce single, sorti en 2004, a été filmé dans des quartiers pauvres des USA lui valant de connaître un succès planétaire.

Fervent défenseur de la cause africaine, Akon a interprété «Mama Africa», un single de son Album « Konvicted » (2006). De son vrai nom Aliaume Thiam, Akon a toujours gardé un pied en Afrique puisqu'il a grandi au Sénégal, jusqu'à l'âge de 7 ans.

En 2007, il fonde ôKonfidence Foundation , une fondation qui œuvre à promouvoir la qualité de vie de milliers de jeunes en Afrique et aux Etats-Unis afin de créer un futur meilleur pour l'Afrique de demain.

Dernièrement, l'artiste était en tournée dans quatre pays africains pour promouvoir son initiative «Akon Lighting Africa» visant à électrifier tous les villages africains.

En seconde partie de la soirée, Akon disparaît quelques instants pour revenir dans un style vestimentaire plus décontracté et faire immersion dans la foule des spectateurs sur les gradins.

En totale harmonie avec ses fans, Akon a du demander aux agents de sécurité de se mettre à l'écart pour pouvoir savourer cet instant magique. Akon a notamment interprété «Lonely », «Smack That », «I Wanna Love You », ôRight now, ôBeautiful , ôDangerous , des chansons à succès qu'il a écrites.

En fin de concert, Akon déclare «pour la première fois, je vais vous interpréter mon tout dernier single, jamais présenté auparavant sur aucun support», avant de faire monter sur scène deux enfants, deux jeunes filles et deux jeunes hommes.

«On va tous danser» sous les rythmes de «Millionaire Dance», dit-il, avant d'entrer en transe en compagnie du groupe.

«Comme vous le savez, on continue de combattre pour la liberté et pour la paix» a-t-il conclu avant d'interpréter son single « Freedom».

Ce chanteur est auteur-compositeur-interprète et producteur de 42 ans qui a connu la célébrité mais aussi la prison d'où vient son nom de scène «Akon» (qui signifie détenu). Quatre fois nommé aux Grammy Awards, producteur, entrepreneur et philanthrope, Akon est considéré parmi l'une des voix les plus influentes de sa génération.

Sa célébrité, Akon l'a combinée avec sa fierté de son africanité et sa passion pour la philanthropie. Aidé par une éducation et des valeurs que lui ont inculquées ses parents sénégalais, Akon traduit l'exemple d'artiste qui porte en lui une grande reconnaissance pour son héritage africain.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara