Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Mohamed Laroussi - publié le Lundi 1 Avril à 11:51

Aide-toi, l’artiste t’aidera…






Mohamed Laroussi
Mohamed Laroussi
Aujourd’hui vendredi 29 mars, aura lieu le lancement officiel du « Mois de solidarité des Artistes Marocains – Solid’Arts ». Comme son nom ne l’indique peut-être pas assez bien, c’est un événement dédié à la solidarité AVEC et PAR les artistes eux mêmes et elles mêmes.

Cette manifestation unique et innovante va durer jusqu’au 28 avril avec un nombre incalculable d’activités artistiques, culturelles, sociales et autres, avec la participation active et bénévole de plusieurs dizaines d’artistes marocains de tous les horizons et tous les domaines.

Tous ces artistes ont répondu spontanément, et ont accepté d’offrir le seul (grand) capital qu’ils ont, leur art, pour venir en aide à leurs collègues en difficulté, et Dieu seul sait qu’il y en a pas mal. En plus de plusieurs activités gratuites, plusieurs soirées seront organisées dans plusieurs salles et complexes avec des plateaux de rêve : des stars de tous les arts (musique, chanson, danse, cinéma, théâtre, humour…). Par ailleurs, près de 50 toiles ont été offertes par pratiquement tous nos meilleurs peintres.

Toutes les recettes des spectacles et de la vente des tableaux seront versées dans un compte spécialement ouvert pour l’occasion et vont servir à acquérir des appartements en faveur de grandes artistes qui sont dans une situation pour le moins précaire. Si je vous en parle avec autant de sérieux et d’empathie dans un billet censé rester léger, c’est pour plusieurs raisons. D’abord, parce que j’ai trouvé que cette initiative est plus que louable et j’y ai adhéré sans la moindre hésitation, même si je ne suis pas un artiste ou si peu.

Blague à part, j’ai toujours eu la chance et le privilège de côtoyer les artistes et je puis vous dire que quoi qu’on dise, ce sont des gens très dignes. Autant ils sont très fiers des dons divins qu’ils sont seuls à avoir, autant ils sont conscients de l’importance du rôle qu’ils ont à jouer dans la société, et autant ils attendent, justement que cette société le leur rende, surtout en reconnaissance. Ils n’arrivent jamais à comprendre pourquoi la culture en général, et l’art en particulier, qui sont de grands piliers de toute société, sont si marginalisés dans ce pays, plus que dans d’autres.

La 2ème raison qui m’a poussé à vous en parler, c’est parce que j’ai été impressionné par le gigantesque élan des artistes, et non des moindres, à l’égard de cette initiative, par leur réactivité et par leur disponibilité. Enfin, je m’en voudrais de ne pas mettre en exergue le noyau dur de toute cette organisation.

C’est un tout petit groupe, mais avec un cœur grand comme ça, qui se démène comme 1000 pour que cet événement obtienne tout le succès qu’il mérite, et qu’il puisse revenir tous les ans, et partout au Maroc.

Enfin, je ne terminerai pas cette chronique un peu spéciale sans faire un grand « hoooouuuuuu » de dépit et de honte envers tous ces gens, très nombreux, de tous les milieux et qui se reconnaîtront, qui ont les moyens d’aider mais, aigris, jaloux ou envieux, ou tout ça à la fois, ont préféré bouder, critiquer ou même, essayer de casser. Je voudrais leur dire juste ce qu’un pauvre resquilleur a dit un jour au contrôleur du train : « le train va, va ! ». Comprend qui pourra.

En attendant, et puisque j’y suis, si vous voulez, vous aussi, aider l’artiste pour qu’il puisse continuer à vous aider à bien vivre, vous savez ce qu’’il vous reste à faire : achetez des billets, achetez des tableaux et offrez-vous du bon temps.

C’est pour la bonne cause.
Bon week-end à tous les solidaires et à toutes les solidaires.
Quant aux autres…

(Cette chronique a été publiée dans Aujourd’hui Le Maroc du vendredi 29 mars 13)



               Partager Partager