Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Mercredi 17 Février à 17:14

Ahmed Charai : Les relations franco-marocaines dépassent les jeux régionaux et les enjeux stratégiques





Les relations entre le Maroc et la France dépassent les jeux régionaux et les enjeux stratégiques, et sont tellement forts qu'ils ont résisté aux alternances, aux crises, à la "realpolitik", souligne M. Ahmed Charai, directeur de publication du magazine hebdomadaire "L'Observateur du Maroc".

Ces liens entre le Maroc et la France, multiples, riches, ne sont dirigés contre aucun pays tiers, aucune autre alliance, observe M. Charai dans un article intitulé "Maroc-France: les multiples facettes d'une relation", publié mercredi sur le site d'information "Le huffington post" à l'occasion de la visite de travail et d'amitié qu'effectue SM le Roi Mohammed VI en France. 

Cette visite royale va être l'occasion de rappeler que les relations entre les deux nations étaient d'abord culturelles, humaines, autour de valeurs communes, écrit M. Charai, également directeur du Site d'information www.kifache.com et président de MEDradio, notant que "le reste n'est qu'une question de gestion, ce qui ne peut qu'être éphémère".

"L'amitié Maroco-française ne peut que traverser les siècles", estime M. Charai, soulignant que cette visite royale constitue un moment important, une occasion de mettre en évidence "la culture, la profondeur des relations humaines entre les deux pays, liés par une histoire qui dépasse de loin, de très loin, l'intermède du protectorat".

La culture, voie du respect de l'autre, de l'intégration de l'altérité, est la réponse idoine aux peurs, au renfermement, ajoute M. Charai, faisant observé que l'intolérance, le racisme, ont pour géniteur premier, un degré élevé d'ignorance.

"Cette hauteur de vue, donne à cette visite un sens particulier. C'est une approche plurielle d'une relation entre deux nations, avant d'être une relation entre deux Etats", poursuit l'auteur.

Et d'ajouter que les deux Etats ont cependant un dossier planétaire à gérer ensemble. La COP21 a été un succès, inespéré, pour l'environnement. La France doit assurer le suivi des engagements avant de passer le relais au Maroc, qui accueille la COP22 en septembre à Marrakech.

Les équipes en charge du dossier, dans les deux pays, doivent assurer une collaboration parfaite, pour répondre à un risque humanitaire, dans les meilleures conditions, indique M. Charai, notant que cela "n'est possible que quand les relations sont d'une profondeur qui dépasse les aléas, les contingences, ce qui est le cas".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus