Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 1 Juillet à 10:53

Afrique du sud: La violence politique menace le processus électoral dans le pays (commission électorale)





La commission électorale sud-africaine a averti, jeudi, que la persistance de la violence politique dans le pays menace les élections communales, prévues le 3 août prochain.

Les partis politiques doivent régler leurs disputes par les voies pacifiques pour éviter de mettre en péril le scrutin, a dit Sy Mamabolo, vice-président de la commission électorale.

Plusieurs manifestations souvent violentes ont eu lieu dans le pays à l’approche des élections communales, dont ceux qui ont secoué la semaine dernière plusieurs townships dans la capitale Pretoria.
Les médias sud-africains ont rapporté un certain nombre de meurtres liés à l’opération électorale.

Cette échéance, qui intervient cette année sur fond d’une conjoncture marquée par un affaiblissement persistant de l’économie sud-africaine, promet d’être le test le plus sérieux pour l’ANC, le parti au pouvoir, désormais sérieusement bousculé par une opposition qui gagne en crédibilité et popularité.

La commission électorale a mis en garde que la persistance de la violence risque de contrarier les électeurs et accentuer la désaffection par rapport au processus politique dans le pays.
«Nous appelons les partis politiques à stabiliser l’environnement avant les élections», a dit le responsable de la commission.

La commission a récemment indiqué qu’un total de 200 partis politiques seront en lice pour les élections communales.

Ce chiffre représente une hausse de 65 pc par rapport aux communales de 2011.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara