Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Abdoulaye Bah - publié le Dimanche 29 Janvier à 11:37

Afrique : Primes et déprimes à la CAN2012

None






En Afrique plus encore qu'ailleurs, le football rassemble les populations autour de leurs équipes nationales. Dans la ferveur autour de la CAN2012, il y a deux points qui attirent l'attention des blogueurs. Le premier, c’est l’absence des grandes nations habituelles du football africain et le problème épineux des primes de match.

Au delà des clivages ethniques, politiques et régionales le football rassemble  les populations autour de leurs équipes nationales. On a vu la première dame du Gabon danser comme une collégienne à chaque but marqué par les joueurs du onze de “l'Azingo Nationale” devenue “Les Panthères” de son pays.  La qualification des équato-guinéens a rendu folle de joie une population qui croupit sous une des dictatures les plus féroces. Selon Human Rights Watch, des journalistes qui se sont rendus dans ce pays pour rapporter sur les droits humains ont été détenus, interrogés, censurés et expulsés.

Dans la ferveur autour de la CAN2012, il y a deux points qui attirent l'attention. Le premier, c’est l’absence des grandes nations habituelles du football africain.

Le blog de  Michel Doedje nous explique la situation très particulière de cette édition:

Imaginons un Euro sans l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et l’Angleterre. Impossible me diriez-vous, comme viennent d’ailleurs de le prouver les éliminatoires pour l’Ukraine/Pologne. C’est pourtant bien l’équivalent africain qui va se passer au Gabon/Guinée Equatoriale. En effet, pour la première fois depuis un bail, on ne verra ni l’Egypte, ni le Cameroun, ni l’Algérie, ni le Nigéria ni l’Afrique du Sud! Comment en est-on arrivé la?

Rappelant sur le229.com, que dans l’histoire de cette compétition ces 5 équipes totalisent quinze trophées de la CAN sur les 27 éditions passées, Nicholas Mc Anally livre sa réponse:

… Car si ces équipes vont rester à la maison, c’est que d’autres vont les remplacer. C’est un vent de fraîcheur qui devrait souffler sur la CAN 2012 avec les premières participations du Botswana, du Niger et de la Guinée équatoriale.

L’autre nouveauté est la manière dont le problème épineux des primes a été résolu.

Un billet paru sur le blog “plat du pied” expliquait le 15 novembre 2011 :

Pour la 5ème fois depuis le début de la saison (Chine, Gabon, Salvador, Mexique et maintenant Algérie), le Cameroun annule son match à la dernière minute. Les joueurs ne [se] sont semble-t-il pas, une fois de plus, entendus avec leur fédération sur leurs primes de match.

Un communiqué publié sur ce même blog, par les “lions indomptables”, joueurs camerounais, disait:

” Considérant l’absence de prime de présence, …. les joueurs ont décidé de ne pas effectuer le déplacement d’Alger en vue de participer au match prévu le 15 novembre contre l’Algérie”.

Fort des expériences négatives passées, différentes solutions ont été adoptées.

Au Maroc, concernant  les “Lions de l’Atlas” un billet publié sur le blog marocfootball.info faisait que:

Si aucun montant n’a été dévoilé par la plus haute instance footballistique du Royaume, son président, M. Ali Fassi Fihri a annoncé qu’un accord a été trouvé avec les Lions de l’Atlas. Selon lui, les joueurs ont accepté le fait de ne percevoir aucune prime si ces derniers n’accèdent pas aux quarts de finale de la CAN 2012.

La Cote d’Ivoire, à peine sortie d’une longue et désastreuse guerre civile, versera d'après le blog afrik11.com à ses “Eléphants” une prime de 5 milliards de francs CFA (1 million de dollars) en cas de victoire finale :

Les 23 joueurs de l’équipe ont 5 millions (10 000 dollars) comme prime de présence. Pareille somme leur sera versée en cas d’élimination au premier tour. En quart de finale, la prime de chaque Éléphant passera à 8 millions puis à 10 millions en demi-finale et enfin à 20 millions (40 000 dollars) pour la finale. Le sélectionneur Zahoui François a également sa part du gâteau, il percevra chaque fois le double de la prime des joueurs.

Au Mali, les primes ont été versées aux “Aigles du Mali” d’après le blog afrik11.com, au début du mois de janvier :

La sélection du Mali a perçu en début de semaine, les primes de qualification pour la CAN 2012. Deux cents millions de francs CFA (40 000 dollars) ont été remis en espèce aux joueurs et encadreurs avant le départ de l’équipe nationale à Lomé (Togo) pour le dernier stage de préparation de la compétition continentale.

La Guinée Equatoriale à l'entrainement par @FlorianK_Sport

Pour leur première victoire, les membres de “Éclair national” (Nzalang Nacional ou encore Veve Nacional) de la Guinée équatoriale, coorganisatrice de la manifestation, incapable de construire un stade capable d’accueillir un match après une des fréquentes pluies, pourtant prévisibles dans la région, le blog abidjan.net publie un billet dans lequel on peut lire :

Teodorin Obiang, également ministre de l'Agriculture, a remis un chèque de 500 millions de francs CFA (760.000 euros) au ministre des Sports Francisco Pascual Eyegue Obama Asué en présence de l`équipe nationale à Mbini (partie continentale).

Il a ajouté un chèque de 20 millions (30.400 euros): 10 millions étaient promis par but marqué, l`équipe n`a gagné que 1 à 0 mais il a expliqué qu`un but inscrit et refusé par l`arbitre aurait mérité d`être validé.

Ce billet rappelle que Teodorin, pressenti pour succéder à  son père, est sous la loupe de la justice américaine.

A coté de cette générosité traduite en pétrodollars, la solution adoptée dans l’autre Guinée présente à ce festival du foot semble celles des pauvres. A Conakry, le premier souci était de trouver les fonds pour les primes. Le site lejourguinee.com fait savoir qu'un Comité national pour le soutien au Sily a été mis en place, avec à sa tête le général Mathurin Bangoura, ministre de l’Habitat et de l'Urbanisme, pour la collecte de fonds. Parmi les premières contributions, il y a eu, notamment,celle de la communauté indienne installée dans le pays.

L’argent le moins bien dépensé est sans nul doute celui des primes versées aux “Lions de la Teranga”, qui avaient débarqué dans la phase finale de la CAN2012 en favoris et sont les premiers à plier bagage. Pourtant, le blog can.starafrica.com, informait avant le début de la compétition que:

Les soucis de primes n’existent plus du côté du Sénégal. En effet, le ministère des Sports a remis mercredi la somme de 140.650.000 francs équivalent de l’intégral des primes de qualification pour la CAN 2012.



Source : http://fr.globalvoicesonline.org/2012/01/29/95856/...


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles