Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Lemag - MAP - publié le Dimanche 2 Mars à 20:40

Abuja : François Hollande aurait déjoué un piège du Polisario




Paris : François Hollande, “a évité le piège de la poignée de main avec le chef des séparatistes du Polisario avec photo à l’appui”, dont ce dernier s’est fait une spécialité, rapporte dimanche le site d’information “Atlasinfo”, citant des sources françaises concordantes.



François Hollande
François Hollande
Evoquant les cérémonies du centenaire de l’unification du Nigeria auxquelles le chef de l’Etat français avait été l’invité d’honneur, jeudi dernier, par son homologue nigérian Goodluck Jonathan, Atlasinfo relève qu’”au moment où Mohamed Abdelaziz cherchait à saluer les invités du président nigérian, il a trouvé chaise vide. François Hollande a préféré s’éclipser discrètement avant que le chef du Polisario ne vienne lui mettre le grappin dessus”.

“Une poignée de main avec François Hollande équivaut pour le chef des milices du Polisario à une prise de guerre”, souligne le site, faisant remarquer qu’”en perte de vitesse, Mohamed Abdelaziz se comporte de plus en plus comme une groupie cherchant désespérément à se faire photographier avec des stars”, d’autant plus que le président français était le seul chef d’Etat occidental à être présent à cette cérémonie.

Mohamed Abdelaziz
Mohamed Abdelaziz
Pour le site d’information français, cette stratégie du chef du Polisario de vouloir absolument réaliser des coups tordus comme vouloir être sur la même photo que le président français, “témoigne de deux indications. La première est que peu importe la réalité des faits, pourvu qu’il parvienne à vendre la virtualité de la supercherie. La seconde est que pour en arriver à vouloir chasser une photo en embuscade, cela témoigne de la solitude et de la faillite de plus en plus aiguë du projet séparatiste au Sahara”.

“La solution de l’autonomie est en train de gagner les cœurs, les esprits et les raisons au point de devenir pour beaucoup de capitales influentes la seule solution politique crédible et viable pour cette crise artificiellement entretenue par le régime algérien”, note le site d’information français, relevant que “la chaise vide laissée par François Hollande traduit le refus du chef de l’Etat français de toute instrumentalisation et de toute surenchère”.

               Partager Partager


Commentaires