Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


Abdelali Najah - publié le Lundi 8 Décembre à 13:06

Abdellah Fili : Les découvertes archéologiques de l’époque médiévale au Maroc



L’Institut Français d’El Jadida et l'Association Casamémoire, et en collaboration avec la direction régionale du Ministère de la culture de Doukkala –Abda, ont organisé une conférence sous le thème « Les découvertes archéologiques de l’époque médiévale au Maroc » au sein de la Galerie Chaibia Talal de la Cité Portugaise le 5 décembre courant.



Cette rencontre qui entre dans le cadre Dans le cadre de l'Université populaire du patrimoine et qui a été animée par le Professeur Abdellah Fili, enseignant à l’Université Chouaibe Doukkali, a vu la présence de la directrice de L’Institut Français d’El Jadida, du directeur régional du Ministère de la Culture de Doukkala-Abda, du directeur du Centre du Patrimoine Maroco-Lusitanien d’El Jadida, ainsi que une pléiade d’hommes de la culture et de l’art marocains et étrangers.

le Professeur Abdellah Fili a souligné prime à bord la nécessité accrue de la mise en valeur du scientifique et de l’idéologique dans les études archéologiques et ethnologiques coloniales, ces études qui ont été à l’origine d’une transformation hybride des sites archéologiques au Maroc afin de valoriser l’apport Chrétien et de faire disparaitre les traces archéologiques musulmanes.

Ceci dit, Abdellah Fili fait partie d’un groupe de recherche international sur le site de la ville d’Ahgamat et « depuis juin 2005, un programme scientifique international se fédère autour de la capitale médiévale marocaine d’Aghmat : opérations de fouilles archéologiques, travaux de restauration et de préservation des vestiges mis au jour, campagnes de protection et de mise en valeur du patrimoine, vulgarisation scientifique auprès des publics locaux et touristiques concourent à étudier, protéger, transmettre et faire connaître ce patrimoine marocain d’une valeur historique inestimable. »

Abdellah Fili va ensuite étaler les différentes découvertes en matières archéologiques du site de la ville d’Ahgamat, ainsi que le stade de l’avancement des fouilles et des travaux archéologiques dudit site.

Né le 4 novembre 1970, il obtient un baccalauréat en Lettres modernes bilingue puis réussit le concours de l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine à Rabat, dont il sortira major de sa promotion. Son mémoire porte sur l’étude de la céramique islamique de la ville de Fès. Après une thèse de doctorat portant sur la céramique médiévale au Maroc d’après le corpus Mérinide de Fès, il intègre en 2003 l’Université d’El Jadida en tant que Professeur d’Histoire et d’Archéologie au Maroc.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus