Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Reuters - publié le Samedi 24 Septembre à 23:58

Abdelhak Khiame : Les services marocains ont bien permis de localiser Abaaoud





Abdelhamid Abaaoud
Abdelhamid Abaaoud
Le patron de la lutte anti-terroriste au Maroc confirme au Journal du Dimanche que les services de renseignement marocains ont fourni à la France les informations qui ont permis de localiser le responsable présumé des commandos djihadistes du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, Abdelhamid Abaaoud.

Ce dernier a été abattu le 18 novembre par les forces de l'ordre qui ont donné l'assaut à l'appartement de Saint-Denis, au nord de Paris, où il se cachait.

"Ce sont bien nos services qui ont fourni les renseignements qui ont permis de le localiser, à partir d'informations obtenues ici, au Maroc", déclare Abdelhak Khiame, chef du Bureau central d'investigation judiciaire marocain, dans une interview au JDD.

Il assure par ailleurs que la coopération avec la France dans la lutte contre le terrorisme n'a jamais été interrompue, malgré une brouille entre les deux pays qui a duré près d'un an, à la suite de plaintes pour torture début 2014 visant le patron du renseignement marocain, Abdellatif Hammouchi.

Le chef de l'Etat français, François Hollande, avait salué le 20 novembre 2015 "l'assistance efficace apportée par le Maroc" à la suite des attentats du 13 novembre. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara