Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Jeudi 23 Juin à 00:51

Abdallah Saâf, un éminent intellectuel et un leader de la pensée politique au Maroc (témoignages)





Rabat – Les participants à un colloque organisé mercredi soir à Rabat en hommage au professeur Abdallah Saâf ont mis en exergue les différentes facettes de l’engagement de ce grand intellectuel et sa contribution éminente à l’enrichissement de la pensée politique au Maroc.

Les intervenants à ce colloque, organisé par l’Association marocaine des sciences politiques et la Revue marocaine des politiques publiques, en partenariat avec l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), sous thème: “Le penseur et le politique, lectures dans les parcours d’Abdellah Saâf”, ont indiqué que le Pr. Saaf est un intellectuel hors pair qui a marqué la vie politique, culturelle et syndicale au Maroc au cours des dernières décennies, et contribué de façon déterminante à la mise en place des fondements de la pensée politique marocaine.

Said Bennis, chercheur en sciences politiques, a relevé dans ce cadre que le Pr Abdallah Saâf est un éminent chercheur dans plusieurs disciplines, car en plus de son intérêt marqué pour les sciences politiques et le droit constitutionnel, il s’est intéressé à la littérature, la philosophie, les sciences sociales et la critique, précisant que ce grand chercheur est respecté de tous, au Maroc et à l’étranger.

Quant à Ali Krimi, enseignant à l’université Hassan II de Casablanca et l’un des fondateurs de l’Association marocaine des sciences politiques, il a souligné que le Pr Saâf dispose de grandes compétences scientifiques qu’il a mises à la disposition de générations d’étudiants, devenus, aujourd’hui, des chercheurs et universitaires connus sur la scène intellectuelle et universitaire au Maroc, ajoutant que cet intellectuel avait aussi une présence politique remarquée depuis 1976 au sein de l’Organisation de l’action démocratique populaire (OADP) et était parmi les pionniers de l’action syndicale au Maroc.

Abdallah Saâf est l’un des leaders de l’action politique et syndicale au Maroc à travers son engagement au sein de l’OADP et son implication dans les différentes étapes de la vie politique dans le Royaume, a témoigné pour sa part Abdelkader Azriaa, président de la Commission régionale des droits de l’Homme à Rabat-Kénitra.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a, pour sa part, mis en exergue le réalisme de M. Saâf dans la perception de la relation entre l’Etat et la société au Maroc, ainsi que son humilité et son engagement simultané dans la recherche scientifique et la lutte politique, en lançant depuis 1999 l’effort de recherches sur les politiques publiques.

Le chercheur Manar Slimi, enseignant à l’université Mohammed V-Agdal, a indiqué que le Pr Saâf a posé les fondements de l’école marocaine des sciences politiques, en abordant plusieurs thématiques et en mettant en place un ensemble d’approches, ajoutant que ce chercheur a le mérite de concrétiser sur le terrain les résultats des recherches dans les sciences politiques.
Ce colloque, qui a vu la participation d’un parterre d’académiciens et d’intellectuels, a connu la présentation de l’ouvrage : “Le penseur et le politicien : Lectures dans les parcours de Abdellah Saâf”, édité en deux tomes et comportant 42 articles et 21 témoignages sur les différentes activités militantes, culturelles et politiques de cet intellectuel engagé, ainsi que sur les différentes responsabilités qu’il a assumées.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus