Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Abdelkarim Chankou - publié le Mercredi 24 Novembre à 07:57

A quand une université à Laayoune?




La rentrée scolaire 2010/2011 a été marqué par la construction de nouvelles écoles primaires, de nouvelles cantines et des instituts supérieurs de formation. C’est pas mal.



Abdelkarim Chankou
Abdelkarim Chankou
Mais est-ce normal qu’un territoire de près de 270.000 km2, soit plus de la moitié du Maroc du Nord, soit dépourvue d’une université ? Ce qui contraint les bacheliers sahraouis à s’inscrire dans les universités d’Agadir, de Casablanca, Marrakech ou Fès. Et quand on sait que la distance qui sépare Dakhla et Casablanca est proche de celle entre cette dernière et Paris, l’on comprend le sentiment d’insularité de certains étudiants sahraouis.

Il y a près de 8 ans que Brika Zerouali, député affilié alors au parti de l’Union constitutionnelle et actuel membre influent du Corcas (structure qui représente les Sahraouis en attendant une autonomie élargie) me faisait part de son désir de voir les autorités de Rabat accéder à son vœu, celui de la création d’une université à Laayoune, capitale régionale des provinces marocaines du Sud. Un vœu resté pieux jusqu’à la rédaction de ces lignes.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».