Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - publié le Lundi 23 Décembre à 11:42

2013, l'année de la relance de la coopération maroco-britannique




Londres - L'année 2013, qui touche à sa fin, aura été une année exceptionnelle, riche en contacts de hauts niveaux entre les responsables marocains et britanniques, qui ont donné une forte impulsion à la coopération tous azimuts entre les deux pays, amis de longue date.



L'année qui s'écoule a été aussi riche en événements phares. Il s'agit particulièrement de la visite effectuée par le gouvernement Abdelilah Benkirane en Grande-Bretagne pour y participer au Forum économique islamique mondial, qui a réuni plus de 1.500 hautes personnalités du monde dont des Chefs d'Etats et de gouvernements et des ministres de commerce et de l'économie venant de 100 pays.

Ce forum a été l'occasion pour Benkirane de rencontrer les dirigeants du monde et de s'entretenir avec SAR le Prince Charles de Galles, le Premier ministre britannique, David Cameron, et le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, William Hague.

Les discussions ont porté notamment sur les relations bilatérales et les moyens de renforcer davantage et de hisser les liens de coopération économique au niveau de l'excellence des relations politiques existant entre les deux pays.

L'année 2013 restera aussi gravée dans la mémoire des Britanniques et des Marocains, comme l'année où les deux pays ont célébré le 8ème centenaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques. Cet événement a été l'occasion idoine de dresser le bilan de la coopération maroco-britannique qui ne cesse de se développer dans tous les domaines.

Le Maroc est devenu, ces dernières années, le partenaire incontournable du Royaume-Uni dans la région de l'Afrique du Nord, secouée par le Printemps arabe.Les responsables britanniques se félicitent de la solidité des liens existant entre Rabat et Londres et affirment que le partenariat, tissé entre le Maroc et la Grande-Bretagne, est "un partenariat fort, basé sur des valeurs partagées et une vision commune pour une région d'Afrique du Nord vivant dans la paix, la sécurité et la prospérité".

Les deux pays entretiennent une collaboration étroite au sujet de plusieurs questions internationales stratégiques à l'ONU et au sein de nombreuses organisations internationales et régionales.

Londres reconnaît le rôle important joué par le Maroc au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, saluant le leadership régional du Royaume et ses contributions précieuses aux débats onusiens sur la situation en Syrie, en Egypte, en Palestine et en Afrique subsaharienne, le désarmement, la lutte contre la pauvreté, le terrorisme, le trafic de drogues et l'immigration clandestine..

Le dialogue politique entre les deux pays est dense, franc et permanent, marqué par un échange régulier de haut niveau entre les gouvernements des deux pays.

La coopération judiciaire et sécuritaire s'est également renforcée en 2013 par la signature de conventions entre les deux pays pour lutter contre le crime transfrontalier, le terrorisme, le crime organisé et les réseaux de trafic de drogues.

Animés d'une forte volonté commune de construire un partenariat stratégique "gagnant-gagnant", les deux pays explorent toutes les pistes pour élargir la coopération économique et commerciale.

Sur le plan culturel, les relations bilatérales sont au beau fixe comme en témoignent les échanges culturels, l'entrée en vigueur de l'accord de co-production cinématographique et le projet de musée de la photographie et des arts visuels de Marrakech dont la réalisation a été confiée au célèbre architecte anglais David Chipperfield.

L'année 2013 a été aussi marquée par la signature, à Londres, des conventions entre l'Office national marocain du tourisme (ONMT) et des grands tour-opérateurs (Monarch Travel Group, Thomas Cook, Thomson), ainsi qu'avec la British Airways, EasyJet et Ryanair pour desservir la destination Maroc.

Séduits par les atouts du Royaume, sa stabilité politique et sa proximité géographique avec l'Europe, tous ces transporteurs et voyagistes ont programmé des nouvelles dessertes au départ du Royaume-Uni vers les villes de Marrakech et Agadir.

Cet engouement a poussé les professionnels marocains du tourisme à revoir à la hausse leurs prévisions concernant le marché Britannique. Ils tablent, désormais, sur l'arrivée d'un million de touristes anglais au Maroc à l'horizon fin 2016, contre 500.000 actuellement.

Les échanges commerciaux maroco-britanniques connaissent une évolution soutenue, mais demeurent toutefois en deçà des énormes potentialités des économies des deux pays, qui offrent d'importantes opportunités d'affaires dans plusieurs secteurs porteurs, tels que l'agriculture, la pêche, les énergies renouvelables, les services.



               Partager Partager