Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Fouad BENJLIKA - MAP - publié le Samedi 30 Avril à 10:03

16è Printemps musical des Alizés: Essaouira se fait encore capitale culturelle, bastion de l’universalité, de l’ouverture et du dialogue



Essaouira - La ville d'Essaouira célèbre encore cette année l’ouverture et la diversité culturelle à l'image d'un Maroc riche d’une identité multiple à la fois amazighe, arabe, africaine et juive, à l'occasion de la 16-ème édition du Printemps musical des Alizés (28 avril-1er mai). C’est dans cet esprit que les rendez-vous musicaux et culturels d’Essaouira sont organisés. Une ode au métissage et au cosmopolitisme.



Le Printemps Musical des Alizés, l’un des rares festivals dans le monde arabo-musulman, dédié à la musique de chambre et à l’art lyrique, souffle cette année ses 16 bougies. Le festival a choisi cette année de célébrer l’école viennoise.

"Bastion irréductible de la diversité culturelle et agora privilégiée de toutes les musiques, Essaouira-Mogador, cette année encore, va donner à la musique de chambre et à l’art lyrique un rendez-vous où l’inédit le disputera à l’excellence et où le talent prendra ses couleurs marocaines les plus riches, pour le plus grand bonheur des mélomanes chaque année plus nombreux à Essaouira", souligne le président fondateur de l’association Essaouira Mogador, M. André Azoulay.

"En ces temps turbulents, plus que jamais nous avons besoin de fêter Vienne, ce carrefour des arts et de la pensée et plus que jamais, nous avons besoin de monter sur scène, nous souvenir et rappeler à tous que ce langage universel qu’est la musique, est au-delà de nos différences", a estimé pour sa part, la directrice artistique du festival, Dina Bensaid.

Pas moins de douze concerts essaieront de revisiter les œuvres majeures de l’école viennoise : "le Requiem" de Mozart, "les Quatuors" de Beethoven, "la Symphonie Inachevée" de Schubert ou encore "les concertos" de Haydn. 

Autant de chefs d'œuvres interprétés par des musiciens et chanteurs de la scène internationale et nationale, qui porteront haut l’étendard du dialogue des cultures et de l’invitation à l’autre.

Se donnent ainsi rendez-vous à Essaouira "le Quatuor Danel" qui nous vient tout droit de la Philharmonie de Paris, "l’Orchestre Philharmonique du Maroc", accompagné pour la première fois dans la cité des Alizés du "Chœur Philharmonique du Maroc". 

L’incontournable Matinée jeunes talents mettra à l’honneur cette année encore les jeunes musiciens et chanteurs du programme socio-culturel "Mazaya". La grande soprano Anaïs Constants, étoile montante et lauréate du grand concours "Opéralia" offrira pour sa part un récital lyrique des plus colorés tandis que le pianiste Adam Laloum, vainqueur du concours "Clara Haskil", se produira auprès de L’Orchestre et du Chœur Philharmonique du Maroc. 

Pour terminer en beauté, les Alizés 2016 ont préparé une matinée inattendue avec Thomas Enhco et Vassilena Serafimova qui vont se retrouver à Essaouira pour une rencontre inédite et joyeuse entre les grands standards du jazz et les pièces les plus emblématiques du répertoire de la musique de chambre et de l’art lyrique.

Autant de rendez-vous qui feront d’Essaouira encore une fois une capitale culturelle, le bastion de l’universalité, de l’ouverture et du dialogue interculturel.

Créé en 2001 par l’Association Essaouira Mogador, ce rendez-vous musical a pour habitude de mettre sur le devant de la scène "la musique de chambre" et "l’art lyrique".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara